Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

Dimanche 8 Mai 2022 - 4ème du Temps pascal

8 Mai 2022, 10:19am

Publié par nicolas derrey

en cours de création

télécharger la feuille d'assemblée de ce dimanche

Voir les commentaires

Dimanche 24 Avril 2022 - 2ème Dimanche du Temps Pascal...de la MISERICORDE

23 Avril 2022, 15:28pm

Publié par nicolas derrey

Dimanche 24 Avril 2022 - 2ème Dimanche du Temps Pascal...de la MISERICORDE

téléchargez la feuille d'assemblée de ce dimanche

Annonces

INVITATION du groupe de prière à St Bruno 

« LOUANGE DE SA GLOIRE »

Pâques n'est pas la fin du chemin, non, c'est plutôt la ligne de départ vers la Pentecôte ! Vers le don du Saint-Esprit.

Pour nous préparer à recevoir ce don extraordinaire, nous vous proposons plusieurs choses : 1- Vous avez la possibilité de regarder 7 vidéos sur la chaîne Youtube : Grains de Ciel, qui explique le don du Saint-Esprit au cénacle. 1 Vidéo à méditer par semaine.

2- Vous pouvez nous rejoindre au groupe de louanges le mercredi soir de 19h à 21h au relais. 3- Vous pouvez vous engager à priez l'Esprit-Saint quotidiennement en faisant le compte de chaque jour où vous avez été fidèle : de 1 à 50. Prière proposée sur le site.

 Contact Martial et Dominique Bargibant : 0662657987 - martial.bargibant@gmail.com

_______

VŒUX PERPETUELS DE SŒUR MARCELINE

Sœur Marceline s’envole cette semaine vers son Pays, le Burkina, à la Maison-Mère de l’Institut Famille des Sœurs de l’Annonciation de Bobo où elle est admise à prononcer ses vœux perpétuels le 1er Août 2022. Accompagnons-la de nos prières

_______

-Mardi 22 Avril à 9h ménage de l’Eglise.

-Jeudi 28 Avril à 18h 30 chapelet pour la création.

Notre prière pour la paix

C'est en ce dimanche 24 Avril 2022 la date de célébration de Pâques dans les Eglises Orthodoxes.

Je vous invite à être en communion de prière avec ces frères et soeurs dans la foi au Christ mort et ressuscité pour nous. En particulier avec nos frères et amis orthodoxes de l'Aube de la Paroisse Saint Nicolas à Saint André-les-Vergers et aussi de la communauté orthodoxe roumaine, plus récente chez nous, qui célèbre dans la chapelle de l'église Saint Bruno des Chartreux.  


L'un des premiers dons du Christ ressuscité est la PAIX. "La paix soit avec vous"  : ce sont les paroles du Ressuscité lorsqu'il se donne à voir en apparaissant à ses disciples. Que notre prière pour la Paix soit intense, pleine d'espérance en ces heures de souffrances inouïes des membres de ces peuples ukrainien et russe qui sont en guerre, alors qu'ils ont tellement à puiser dans leur histoire et leur présent de quoi être frères :

Aux yeux d'Antoine Arjakovsky, "un  historien aux racines russo-ukrainiennes qui décrypte les enjeux mémoriels du conflit en cours. l'épopée de la Rus de Kiev a bel et bien donné naissance à des nations distinctes, à rebours du roman national scandé parVladimir Poutine" (Le Pèlerin du 24 Mars 2022).

Voici un passage d'un texte du 6 mars d'un ami orthodoxe. Je vous le partage (respectant l'anonymat) afin qu'une authentique compassion chrétienne et fraternelle soutienne notre prière d'intercession en ce dimanche de la miséricorde et bien au delà. 

"Ce dimanche 6 mars 2022, jour du Pardon qui marque le début de notre carême, restera gravé dans nos mémoires.

Le conflit actuel a une caractéristique particulièrement douloureuse. C’est une guerre fratricide. D’un côté, comme de l’autre très nombreux sont ceux qui sont qui, comme moi, sont pour moitié russes, pour moitié ukrainiens. Ils sont littéralement écartelés, contre leur gré. Pour ceux qui sont sur place, en Ukraine, c’est la double peine.

Le Malin, le Diviseur (diabolos en grec) a pris le pouvoir. Les paroles sont vaines. Elles sont une arme supplémentaire du Malin. Arrêtons de parler pour essayer de nous recueillir. Je vous demande de me pardonner pour ne pas avoir cru que cette guerre était possible, pour toute parole ou pensée qui vous a blessés, pour tout ce qui a pu contribuer à créer une division entre nous qui formons une communauté unie malgré nos différences qui sont une formidable richesse.

Prions pour la paix, sans oublier qu’elle ne viendra en fin de compte que de nous, et que si nous n’arrivons pas à la préserver entre nous, il n’y aura plus beaucoup d’espoir.

Tous prient spontanément pour les victimes, toutes les victimes. C’est le plus évident. Mais dans tout drame, il faut prier pour qu’aux victimes soit épargné le soulagement factice du désir de vengeance qui risque d’empoisonner longtemps leur vie.

Il faut prier pour que les criminels trouvent le chemin du repentir et le courage de demander pardon.

Il faut aussi prier pour les proches des meurtriers qui portent le fardeau d’un crime qu’ils n’ont pas voulu.

Nous avons beaucoup de mal à comprendre pourquoi Dieu laisse faire. Il laisse à l’homme la liberté d’être les instruments de l’Esprit que nous avons en nous ou d’être les instruments, parfois inconscients, des forces du Malin, parce qu’il sait profiter de nos faiblesses.

Ayons le courage de demander sincèrement pardon, y compris pour notre incapacité à pardonner. Soyons compatissants, laissons agir l'Esprit en nous afin qu'Il nous aide à préserver notre unité. Sans elle, la vie en Eglise n'a plus de sens".

Nicolas Derrey

curé de Saint Bruno des Chartreux - Troyes

 

 

Voir les commentaires

Dimanche de Pâques 17 Avril 2022 - Samedi Saint 16 Avril Veillée pascale à 21h

16 Avril 2022, 11:04am

Publié par nicolas derrey

Dimanche de Pâques 17 Avril 2022 - Samedi Saint 16 Avril Veillée pascale à 21h

Dimanche de Pâques 17 Avril : messe de Pâques à 10h 30 à Saint Bruno. 

CHRIST EST RESSUSCITE

​​​​​​​Il est vraiment ressuscité, Alléluia !

 

Le commentaire biblique de Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes ; paroisse Saint Bruno
COMMENTAIRE de la 1ère lecture (brève) du Dimanche de Pâques 2022
Des Actes des Apôtres 10, 34a.37-43 : En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole et dit : « Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les commencements en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance. Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester, non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts. C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage : Quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

 

Notre brave Pierre a (enfin) pris modèle sur son Maître, et il n'hésite pas à se rendre chez un petit officier de l'armée romaine d'occupation qui s'appelait Corneille. Il faut dire qu'après la mort de Jésus ses disciples ont reçu l'Esprit Saint qui les a transformés et fortifiés. La preuve ? Pierre vient d'accomplir des miracles (AA9, 34-39/40) et de se libérer de la Loi de Moïse pour adopter la Loi de l'Amour. Nous devons nous souvenir que Jésus est venu non pas pour abolir la Loi, mais pour l'accomplir. Nous assistons à une petite catéchèse donnée à des sympathisants : Jésus a été baptisé, il a reçu l'Esprit Saint, faisait le bien, guérissait. Il a été tué comme un malfaiteur mais Dieu l'a ressuscité. Et Pierre de proclamer « nous en sommes témoins », « nous avons mangé et bu après sa résurrection » et « Dieu nous a chargés d'annoncer et de témoigner ».  Après ces bonnes paroles, Pierre va baptiser, pour la première fois, des païens et ouvrir ainsi l'Église aux non Juifs (voir AA 10, 44 à 48). Il faut noter que, dans ce passage de l'Écriture, l'Apôtre insiste que c'est Dieu qui agit à travers Jésus. N'oublions pas, Sœurs et Frères, car nous devons rendre à César ce qui appartient à César, que les premiers témoins de la résurrection du Christ ne sont ni Pierre ni Jean, mais : Marie-Madeleine et d'autres Saintes Femmes, voir l'Évangile de ce jour (Jean 20, 1-9) mais aussi Matthieu 28, 1-10, Marc 16, 1-7 et Luc 24, 1 – 10. Cela vous-étonne-t-il ? Moi, non, parce que ce sont les femmes qui donnent la vie, il y a donc tout un symbole derrière. Et puis, ces femmes n'ont pas abandonné Jésus comme les autres Apôtres, elles étaient là jusqu'à la fin, c'est donc leur rendre justice que d'être les premières à constater la résurrection de Jésus. Ce sont elles en effet qui font la liaison entre le drame de la Passion et la joie de la Résurrection. Pâques est la principale fête des Chrétiens, bien plus que celle de Noël, car la résurrection, est  le pilier central de notre foi. En avons-nous conscience ? Nous considérons-nous encore aujourd'hui des témoins authentiques de la résurrection. Oui, nous croyons que Jésus est le chemin, la vérité et la Vie éternelle, et que, par sa mort, il nous a délivré de la mort éternelle. Est-ce que nous le proclamons, est-ce que nous en témoignons ?
Bonnes fêtes de Pâques, portez-vous bien et prenez soin de vous et des autres, comme d'habitude.

Vers la Pentecôte

pour un renouveau dans la lumière et la force de l'Esprit Saint

 

INVITATION du groupe de prière à St Bruno

« LOUANGE DE SA GLOIRE »

Pâques n'est pas la fin du chemin, non,

c'est plutôt la ligne de départ vers la Pentecôte !

 

Nous sommes dans la Joie de Pâques, nous partageons la Résurrection du Christ et c'est merveilleux.

Mais Pâques n'est pas la fin du chemin, non, c'est plutôt la ligne de départ vers la Pentecôte !

Vers le don du Saint-Esprit.

Pour nous préparer à recevoir ce don extraordinaire, nous vous proposons plusieurs choses :

1- Vous avez la possibilité de regarder 7 vidéos sur la chaîne Youtube : Grains de Ciel, qui explique le don du Saint-Esprit au cénacle. 1 Vidéo à méditer par semaine.

2- Vous pouvez nous rejoindre au groupe de louanges le mercredi soir de 19h à 21h au relais.

3- Vous pouvez vous engager à priez l'Esprit-Saint quotidiennement en faisant le compte de chaque jour où vous avez été fidèle : de 1 à 50 

Exemple de prière :

Viens Esprit-Saint, viens comme au Cénacle, par la puissante intercession du Cœur immaculé de Marie, ton Épouse bien-aimée !

Viens Esprit-Saint, viens nous remplir de ton Esprit d'Amour, de Paix et de Joie !

Donne-nous, Esprit-Saint de chanter tes louanges à jamais !

Ouvre notre Coeur pour t'accueillir afin que tu rayonnes en nous la joie de notre foi en Jésus-Christ ressuscité.

Amen.

Contact : 0662657987                                martial.bargibant@gmail.com

 

Bises & Bénédictions 
M
artial & Dominique

 

Voir les commentaires

DENIER DE L'EGLISE à quoi sert l'argent de votre don à l'Eglise

11 Avril 2022, 13:55pm

Publié par nicolas derrey

https://mondenier.com

Vous aussi !

Faites grandir l’Eglise

« Je veux faire grandir l’Eglise en soutenant mon diocèse ! »

Demandez l’enveloppe ou rendez-vous sur mondenier.com pour soutenir l’Eglise !

 LE DENIER DE L’EGLISE  -  A QUOI SERT L’ARGENT DE VOTRE DON ?

l’Église partage avec vous les grands moments de votre vie :

  • Préparation et célébration des mariages, des baptêmes et des funérailles
  • l’Église accompagne les jeunes dans leur cheminement :
  • Catéchisme, aumôneries, mouvements, pèlerinages...
  • l’Église est présente aux côtés des malades et des détenus :
  • Grâce aux aumôneries des hôpitaux et des prisons
  • l’Église forme les acteurs de sa mission : Futurs prêtres, laïcs permanents, bénévoles...
  • l’Église affirme ses convictions et s’engage :
  • Dans les grands débats de société tels que la bioéthique, l’accueil des migrants ou l’environnement.

             Qu'il est heureux de voir ces belles assemblées au sein des églises dans nos diocèses en ce jour des Rameaux ! Oui,  l'Eglise en France est présente, vivante. Elle retrouve petit à petit la confiance en elle à l’écoute de Jésus qui l’appelle à traverser ses épreuves et à se laisser renouveler par de nouveaux témoins :

  • Celles et ceux qui témoignent de leur mieux en discernant et en prenant ensemble la mesure de la situation pour voir comment mieux partager leur foi et leur espérance en lui faisant confiance.
  • Les baptisés jeunes et adultes de cette Pâques 2022.
  • Toutes les communautés paroissiales, religieuses et autres dont les membres s’impliquent afin d’écouter, d’accueillir les avis et les espérances des jeunes, des femmes et des hommes en quête de vérité, de fraternité, de spiritualité et d’une annonce tonique de l’Evangile…
  • Notre nouvel Evêque Alexandre.  C’est avec lui que les jeunes du Diocèse nous invitent à les rejoindre à la MARCHE DE PÂQUES la nuit du 16 au 17 Avril.

   Cette marche de Pâques est tout un symbole : celui de notre synodalité ! notre marche commune ! C’est notre engagement de catholiques, en Eglise, à nous convertir vraiment, sans cesse, pour mieux marcher ensemble à l’écoute des uns des autres, à l’écoute du pape François et de nos évêques.

De quoi s’agit-il ?  d’aller vers une Eglise plus UNE, plus SAINTE, plus APOSTOLIQUE et plus CATHOLIQUE, c’est-à-dire en perpétuelle conversion afin que chacun et chacune de ses membres se fasse, comme nous dit le futur Saint Charles de Foucault, frère universel au nom de Jésus !

Nous avons besoin de votre soutien, de votre don…de vos avis, de ce que vous rêvez de meilleurs pour l’Eglise au service du bien commun à cause de Jésus et de l’Evangile, de votre prière et de votre confiance pleine d’espérance…

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno

Voir les commentaires

Paroisse Saint Bruno - TROYES - SEMAINE SAINTE ET PÂQUES - 10 au 17 Avril 2022 - DENIER DE L'EGLISE

10 Avril 2022, 10:37am

Publié par nicolas derrey

Marche de Pâques 2022 - à votre disposition pour informer...

Marche de Pâques 2022 - à votre disposition pour informer...

Du Dimanche 10 Avril  au Dimanche 17 Avril JOUR DE PÂQUES

__________________________________________________________________________

SEMAINE SAINTE 2022

célébrations et marche de Pâques

Dimanche des rameaux 10 Avril :

-19h  Bénédiction et messe des Rameaux à la chapelle du Relais, la veille 9 Avril.

-10h 30 Bénédiction et messe des Rameaux à l’église St Bruno. Baptême de deux enfants, Gauthier et Marin après la messe.

Lundi saint 11 Avril :

-20h Célébration pénitentielle à la cathédrale.

Mardi saint 12 Avril :

-18h30 Messe chrismale célébrée en l’église Saint-Loup d’Auxon. Tous les fidèles du diocèse y sont invités.

Mercredi saint 13 Avril :

-15h célébration pénitentielle à Saint Urbain.

-18h à 19h 30 confessions au Relais 109 av. E. Herriot (P. N. Derrey).

Jeudi saint 14 Avril :

-18h à 19h 30 confessions à St Bruno – chapelle -  43 av. E. Herriot  (P. N. Derrey).

-19h,15 Messe en mémoire de la Cène du Seigneur à Saint Bruno suivie de l’adoration jusqu’à minuit à la chapelle.

Vendredi saint 15 Avril :

-15h chemin de croix en l’église St Bruno.

-16h confessions à la chapelle à la suite du chemin de croix jusqu’à 18h30 (N. Derrey)

-19h 15 célébration de la Passion du Vendredi Saint à St Bruno.

Samedi saint 16 Avril : -à 21h Feu nouveau-Veillée pascale à Saint Bruno

Samedi 23h : LA MARCHE DE PÂQUES

-23h, à Piney, Monseigneur Joly donne rendez-vous aux diocésains, dès 15 ans, pour la Marche de Pâques. Après 2 ans d’interruption, la Marche de Pâques aura lieu cette année. Avec les jeunes venons marcher avec le Christ ressuscité. « Cessons de marcher comme des morts en compagnie du vivant » (St Augustin).

23h : accueil et inscriptions à Piney ; 1h45 : Onjon ; 4h : Montangon ; 7h : messe de Pâques à Piney. Contact : marche.de.paques10@gmail.com

 

Dimanche de Pâques 17 Avril : messe de Pâques à 10h 30 à Saint Bruno.

 

télécharger la la feuille d'assemblée du Jeudi saint

télécharger la feuille d'assemblée du Vendredi saint

Edito du dimanche des Rameaux

« Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » Jean 11, 25

 Jésus entre dans Jérusalem. La foule l’acclame rameaux en mains comme nous en ce dimanche à St. Bruno. Jésus sera pourtant bientôt arrêté, jugé, et mis à mort. Jésus va être rejeté par beaucoup…y compris par certains de ses amis, disciples et apôtres… Juda le traitre et Pierre le renégat. Mais à l'écoute du récit de la Passion aujourd'hui, puis lors du chemin de croix et de la célébration de la Passion du vendredi Saint nous sera rappelé la fidélité de Marie, Jean, Véronique, Marie-Madeleine, Joseph Darimathie,  Nicodème et la réquisition de Simon de Sirène… au coté et à la suite de Jésus.

Alors si Jésus est acclamé en ce beau jour des Rameaux à Jérusalem et au-jourd’hui à St Bruno dans notre belle assemblée, ne cédons pas au découragement au prétexte que nous ne connaissons que trop combien nous sommes faillibles et versatiles à la suite de Jésus. Jésus en effet, quant à lui,  en son cœur nous connaît  bien. Et si dans le monde comme en chacun de nous le péché a pourtant déjà commencé son œuvre de mort Jésus peut y faire renaître par la grâce du pardon la décision de l'engagement résolu de la foi dans l’amour : « Qui croit en moi, fût-il mort, vivra ».

Ouvrons-lui alors notre conscience et notre coeur. Présentons-lui nos péchés à pardonner : nos versatilités, nos reniements petits ou grands, nos refus à lui obéir dans notre devoir d'état et les faux prétextes invoqués... Parlons-lui de nos fragilités qui affectent notre volonté souvent sincère mais indécise. Devant la Croix, signe et évènement de la révélation de son amour, discernons non seulement que nous sommes pécheurs en général, mais identifions les actes et les manquements qui ont fait souffrir les autres... et nous-mêmes tant nous ressentons combien ils ont affecté notre relation au Seigneur et aux autres et ayant été à divers degrés de gravité contraire à l'Evangile.  

Si cela nous aide prions ainsi : « Seigneur Jésus, Fils du Dieu vivant, prends pitié de moi, pécheur ». Et reconnaissons, s'il en est besoin, que l'Eglise est de bon conseil en nous rappelant que  Jésus nous attend au rendez-vous du sacrement de son pardon.    

Père Nicolas Derrey               

                               

COMMENTAIRE DE LA 1ERE LECTURE DES RAMEAUX 10 04 22

Lecture du livre du prophète Isaïe 50, 4 – 7 : Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute. Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats. Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu.

Nous voici à nouveau devant un texte écrit pendant l'exil du Peuple Hébreux à Babylone. Devant le découragement du Peuple, le Prophète Isaïe exprime ses espérances pour « redresser le moral des troupes ». Il veut l' encourager à se tourner vers son Seigneur afin qu'il lui fasse confiance et qu'il ne se sente pas abandonné. Ces quelques lignes ont un écho particulier pour les chrétiens, car elles nous font penser à ce que Jésus-Christ allait endurer au cours de la semaine sainte. Pour nous aujourd'hui, comment ne pas penser au Peuple Ukrainien bien sûr, mais également à tous ces Peuples Africains, que l'on a un peu tendance à oublier, qui subissent la guerre, en particulier les civils. Lorsqu' Isaïe nous dit : « J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats », cela me renvoie aux paroles de Jésus dans le sermon sur la montage (Matthieu 5, 38-42). Volontairement, je ne les reporte pas afin que vous alliez puiser directement à la source de son Évangile. Je reste fidèle à l' interprétation que je vous ai déjà dite : A LA VIOLENCE, IL FAUT REPONDRE PAR L'AMOUR.

Ces paroles sont tellement faciles à dire lorsqu'on se trouve à un peu plus de 2000 kilomètres des conflits, dans ses pantoufles et devant sa télévision ! Vous aurez compris que je parle de moi... et peut-être de vous aussi. Bien sûr, nous avons de nombreuses questions devant cette guerre qui peut fragiliser davantage nos plus anciens, les ramenant un peu plus de 80 ans en arrière. Que pouvons-nous faire ? Prier, bien sûr, et, quelque soit le résultat des élections présidentielles, faire bloc contre la barbarie, dont on pouvait penser qu'elle n'existerait plus, et encourager un règlement pacifique et durable du conflit.

Dans le Livre d'Ezékiel (33,11) il est dit : «je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais bien plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive. »Qu'il vive, oui, mais en assumant les conséquences de ses actes. Vous aurez compris que je parle du méchant personnage de la Bible, quoique... Prenons modèle sur notre Pape François : interrogé dans l'avion qui le ramenait de Malte à Rome sur l'éventualité d'un déplacement à Kiev, il a répondu : « Oui, c'est sur la table. » Voilà un homme de Dieu courageux. Heureux le Pape Jean XXIII qui a osé ne plus se considérer comme « prisonnier » dans la Cité du Vatican, il en a ouvert les portes et les fenêtres pour mieux écouter la vie du monde et permit à ses successeurs de suivre sa trace.


Vous avez peut-être vu dans le journal que la maison d'accueil de La Maladière, à Vendeuvre, fondée par des paroissiens de Saint Bruno, a été réduite en cendres dimanche dernier. C'est un drame qui frappe tous ceux qui s'y sont engagés. Qu'ils soient remerciés pour le travail accompli au nom de l'Évangile.
Bonne dernière étape avant la grande fête de Pâques. Prenez soin de vous et à la semaine prochaine, si vous le voulez bien.

Michel Marty   diacre

 

https://mondenier.com

Vous aussi !

Faites grandir l’Eglise

« Je veux faire grandir l’Eglise en soutenant mon diocèse ! »

Demandez l’enveloppe ou rendez-vous sur mondenier.com pour soutenir l’Eglise !

 LE DENIER DE L’EGLISE  -  A QUOI SERT L’ARGENT DE VOTRE DON ?

l’Église partage avec vous les grands moments de votre vie :

  • Préparation et célébration des mariages, des baptêmes et des funérailles
  • l’Église accompagne les jeunes dans leur cheminement :
  • Catéchisme, aumôneries, mouvements, pèlerinages...
  • l’Église est présente aux côtés des malades et des détenus :
  • Grâce aux aumôneries des hôpitaux et des prisons
  • l’Église forme les acteurs de sa mission : Futurs prêtres, laïcs permanents, bénévoles...
  • l’Église affirme ses convictions et s’engage :
  • Dans les grands débats de société tels que la bioéthique, l’accueil des migrants ou l’environnement.

             Qu'il est heureux de voir ces belles assemblées au sein des églises dans nos diocèses en ce jour des Rameaux ! Oui,  l'Eglise en France est présente, vivante. Elle retrouve petit à petit la confiance en elle à l’écoute de Jésus qui l’appelle à traverser ses épreuves et à se laisser renouveler par de nouveaux témoins :

  • Celles et ceux qui témoignent de leur mieux en discernant et en prenant ensemble la mesure de la situation pour voir comment mieux partager leur foi et leur espérance en lui faisant confiance.
  • Les baptisés jeunes et adultes de cette Pâques 2022.
  • Toutes les communautés paroissiales, religieuses et autres dont les membres s’impliquent afin d’écouter, d’accueillir les avis et les espérances des jeunes, des femmes et des hommes en quête de vérité, de fraternité, de spiritualité et d’une annonce tonique de l’Evangile…
  • Notre nouvel Evêque Alexandre.  C’est avec lui que les jeunes du Diocèse nous invitent à les rejoindre à la MARCHE DE PÂQUES la nuit du 16 au 17 Avril.

   Cette marche de Pâques est tout un symbole : celui de notre synodalité ! notre marche commune ! C’est notre engagement de catholiques, en Eglise, à nous convertir vraiment, sans cesse, pour mieux marcher ensemble à l’écoute des uns des autres, à l’écoute du pape François et de nos évêques.

De quoi s’agit-il ?  d’aller toujours davantage ensemble, sur le plan et le chemin de la sainteté subjective des ses membres, tous les baptisés, vers une Eglise plus manifestement UNE, SAINTE, APOSTOLIQUE et... CATHOLIQUE ! C’est-à-dire en perpétuelle conversion afin que chacun et chacune de ses membres se fasse, comme nous dit le futur Saint Charles de Foucault canonisé le 15 Mai prochain, frère universel au nom de Jésus !

Nous avons besoin de votre soutien, de votre don…de vos avis, de ce que vous rêvez de meilleurs pour l’Eglise au service de la sanctification et du bien commun à cause de Jésus et de l’Evangile, de votre prière et de votre confiance pleine d’espérance…

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno

Voir les commentaires

Dimanche 3 Avril 2022 - 5ème Dimanche de Carême "...de Lazare" (3ème scrutin à St Bruno)

2 Avril 2022, 19:27pm

Publié par nicolas derrey

la résurrection de Lazare

la résurrection de Lazare

Annonces

 

« Notre » Communauté des Sœurs de l’Annonciation de Bobo nous annonce cette grande nouvelle : Sœur Marceline est admise à prononcer ses vœux perpétuels dans l’Institut Famille des Sœurs de l’Annonciation de Bobo le 1er Août 2022. Elle rejoindra ses consœurs fin Avril pour un temps de préparation spirituelle. Accompagnons la de nos prières.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

                                                                                                                           Sœur Sylvie.

 

  • Passage des reliques de Louis et Zélie Martin et de leur fille Thérèse de l’Enfant Jésus : Dimanche 3 avril 15h à 17h 30 Basilique Sr Urbain : vénération des reliques et enseignement : « Tenir dans la vie de couple et dans la famille, les épreuves ».
  • Aujourd’hui journée du CCFD ; distribution d’enveloppes. « Nous habitons tous la même maison. Ensemble protégeons-la ! ». « En 5 ans, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a augmenté  de 60 millions. Un chiffre presque équivalent à la population française. » ; « Faites un don au CCFD-Terre Solidaire et soyez les forces du changement ! »
  • Ces dimanches, vente des chocolats de Pâques. Samedi 9 et Dimanche 10 Avril quête pour la Paroisse et la formation des séminaristes, prêtres et laïcs.
  • Mardi 5 avril 2022 : CAFE-DIALOGUE…Rencontres animées par Marie-Françoise BONICEL, psychosociologue. Thème de cette 4ème rencontre : «Solidarité et fraternité : un défi à portée d’âme ». de 18h15 à 19H45 Au Kiwi Bar - 26, rue des Quinze Vingt à Troyes. Entrée libre avec possibilité de consommer sur place.  Accès à plus de détails par ce lien : http://www.cathotroyes.fr/cafe-dialogue2021/
  • Mercredi 6 avril 2022 : à 20h00 conférence. Salle polyvalente du collège-lycée Saint Bernard - rue du Palais de justice à Troyes (parking dans la cour du lycée). « Nouvelle présence au monde – l’espérance chrétienne par temps de crise » avec Martin STEFFENS. Enseignant en philosophie, chroniqueur à La Croix et La Vie - Possibilité de suivre en visioconférence Zoom(cf. www.saintbruno.net).

 

Dimanche 10 Avril : citoyens et catholiques, votons ! Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France publie “L’espérance ne déçoit pas”. Voici le lien : https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-politique/lesperance-ne-decoit-pas-reperes-de-discernement-sur-la-vie-sociale-et-politique-en-2022/

 

     Horaires des célébrations de la Semaine Sainte dans la feuille de Dimanche prochain

 &     www.saintbruno.net

Dimanche 3 Avril 2022 - 5ème Dimanche de Carême "...de Lazare" (3ème scrutin à St Bruno)

Voir les commentaires

CENTRE DIOCESAIN DE FORMATION - LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS. A SAINT BRUNO : L'Annoniation et la consécration de l'Ukraine et de la Russie au Coeur immaculé de Marie

25 Mars 2022, 16:09pm

Publié par nicolas derrey

CENTRE DIOCESAIN DE FORMATION - LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS. A SAINT BRUNO : L'Annoniation et la consécration de l'Ukraine et de la Russie au Coeur immaculé de Marie

Le Centre Diocésain de Formation vous rappelle ces prochains rendez-vous :

 

Dernière rencontre du cycle annuel des CAFE-DIALOGUE

ces rencontres animées par Marie-Françoise BONICEL, psychosociologue, pour se retrouver et partager librement idées et expériences : une occasion de risquer sa parole, d’écouter les autres, de se découvrir dans une réflexion commune pour entrer en dialogue.

Pour clôturer notre cycle annuel, nous accueillerons comme « témoin surprise », une figure locale du monde social, bien connue dans notre région.

Une ponctuation musicale apportera de la légèreté pour accompagner notre besoin d’espérance et de fraternité.

Thème de cette 4ème rencontre : «Solidarité et fraternité : un défi à portée d’âme »

Mardi 5 avril 2022 de 18h15 à 19H45

Au Kiwi Bar - 26, rue des Quinze Vingt à Troyes

Entrée libre avec possibilité de consommer sur place

Il est possible de s’inscrire grâce à ce lien d’accès au formulaire d’inscription : FORMULAIRE RENCONTRES CAFE-DIALOGUE  

Accès à plus de détails par ce lien : http://www.cathotroyes.fr/cafe-dialogue2021/

 

Le Centre Diocésain de Formation du Diocèse de Troyes

vous rappelle ce prochain rendez-vous :

CONFERENCE 

« Nouvelle présence au monde – l’espérance chrétienne par temps de crise »

Avec Martin STEFFENS

Mercredi 6 avril 2022 - 20h00.

Salle polyvalente du collège-lycée Saint Bernard

-rue du Palais de justice à Troyes (parking dans la cour du lycée).

 

Enseignant en philosophie, chroniqueur à La Croix et La Vie - Parmi de nombreux autres ouvrages, il est l’auteur de Faire face – le visage et la crise sanitaire – Première Partie – avril 2021.

Possibilité de suivre en visioconférence Zoom. Inscriptions auprès du CDF : cdf@cathotroyes.fr. Participation financière souhaitée : 8 € - Possibilité de régler en ligne avec ce lien : https://bit.ly/bible-pandemie4.

Messe de la Solennité de l'Annonciation à Saint Bruno 

ce 25 Mars à 19h

Lors de cette messe de 19h notre communauté paroissiale s'associe à

l'acte de consécration de la Russie et de l'Ukraine au coeur immaculé de Marie.

Acte de consécration posé ce jour à 17h par le Pape François. 

Le texte en sera lu au début de la messe de 19h à St Bruno à la suite du rite pénitentiel

ci-dessous texte de la consécration de la Russie et de l'Ukraine au Coeur Immaculé de Marie.

texte de la consécration de la Russie et de l'Ukraine au Coeur Immaculé de Marie

"...La consécration de l’humanité est une supplication adressée à Dieu par les mains de Marie. Les sacrements de l’Initiation chrétienne – baptême, confirmation et eucharistie – nous confient une mission spécifique de prière et d’intercession pour l’humanité tout entière, et particulièrement pour ceux qui se trouvent dans un temps d’épreuve et de conflit."  Monseigneur Alexandre Joly, Evêque du Diocèse de Troyes.

 

Médaille commémorative en 1988 de l'anniversaire du baptême de la Russ en 988 à Kiev

 

Prions pour la paix en Ukraine et en Russie en communion particulière avec nos frères et amis orthodoxes de Troyes, de l'Aube et d'ailleurs...

Prions pour la paix en Ukraine avec nos frères et sœurs orthodoxes de l'Aube - Paroisse Saint Nicolas

Les chrétiens d’Ukraine sont majoritairement orthodoxes. Parmi les grandes richesses liturgiques de l’orthodoxie se trouve le « Grand Euchologe », un livre contenant, entre autres, des prières d’intercession. Nous pouvons prier pour la paix en Ukraine et dans le monde en faisant nôtre celle-ci  :

 

Seigneur de toute bonté, Créateur de l'univers, toi dont la miséricorde est infinie, et sans pareil l'amour pour les hommes ; toi qui, prenant sur toi toutes nos fautes, les as clouées sur la croix afin de nous sanctifier ; toi qui étais exempt de toute souillure de péché.

Avec confiance en toi, nous nous prosternons, suppliants, Seigneur immaculé ; et scrutant l'abîme de ton amour ineffable et sans limites, nous crions au Maître indulgent que tu es : sauve-nous !

Ce n'est pas à la manière des pharisiens que nous t'adressons nos hymnes et cantiques, mais en imitant le publicain ; ni à la manière du brigand insensible, mais à celle du bon larron te rendant grâces que nous te disons : souviens-toi que ton amour inépuisable l'emporte sur nos iniquités, même si notre repentir et notre conversion ne sont pas en proportion.

A nous aussi, montre l'immensité de ton amour pour les hommes : sois touché par ton peuple, reviens vers lui dans ta longanimité. Arrête la faux de la mort : qu'elle ne s'approche plus de nous ; arrête cette hécatombe soudaine, ces morts prématurées ; arrête le désastre dont un mortel fléau nous frappe justement ; arrête le glaive dégainé contre nous pour nous faire périr.

Contre toi seul nous avons péché, mais c'est aussi devant toi seul que nous nous prosternons. Oui, Seigneur, exauce à l'heure présente les pécheurs, les inutiles serviteurs que nous sommes, et ne repousse pas nos prières.

Détourne les yeux de nos fautes, volontaires et involontaires, commises sciemment ou par inadvertance. Afin que par nous aussi soit glorifié ton nom très saint, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Cette prière nous est communiquée par la Paroisse orthodoxe Saint Nicolas  

https://archeveche.eu/lettre-ouverte-a-sa-saintete-cyrille-patriarche-de-moscou/

Archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale

Patriarcat de Moscou

L’Archevêque   N° de protocole : 2022.010 

Paris, le 09 mars 2022Votre Sainteté,

En ces jours sombres où la guerre fait rage au milieu de l’Europe suite à l’intervention militaire de la Fédération de Russie en Ukraine, permettez-moi de vous faire part de la consternation de l’ensemble de l’Archevêché et de notre solidarité totale avec les victimes de ce conflit.

Le trouble et le désarroi suscités dans le monde entier par cette violente attaque n’épargnent pas la communauté orthodoxe en Europe occidentale et tout particulièrement l’Archevêché des paroisses orthodoxes de tradition russe d’Europe Occidentale, qui regroupe des fidèles de toutes origines. Notre unité même est menacée par la situation qui s’est ainsi créée. Nos fidèles attendent de leurs pasteurs qu’ils portent la voix de l’Eglise et le message de paix de l’Evangile.

Nous avons pris connaissance avec émotion de l’appel que vous ont adressé les membres du Saint Synode de l’Eglise orthodoxe ukrainienne, vous demandant d’intervenir auprès des autorités politiques de la Fédération de Russie afin que cesse ce bain de sang.

Au nom de l’ensemble des fidèles de notre Archevêché, je me tourne vers vous afin que vous éleviez votre voix de Primat de l’Eglise orthodoxe russe contre cette guerre monstrueuse et insensée et intercédiez auprès des autorités de la Fédération de Russie pour que cesse au plus vite ce conflit meurtrier qui il y a encore si peu de temps semblait impensable entre deux peuples et deux nations unies par des siècles d’histoire et leur foi commune en Christ.

Votre Sainteté, dans votre « homélie » pour le Dimanche du Pardon, prononcée dans la cathédrale patriarcale du Christ Sauveur le 6 mars, vous laissez entendre que vous justifiez cette guerre d’agression cruelle et meurtrière comme « un combat métaphysique », au nom « du droit de se tenir du côté de la lumière, du côté de la vérité de Dieu, de ce que nous révèle la lumière du Christ, sa parole, son Evangile… » .

Avec tout le respect qui vous est dû, et dont je ne me départis pas, mais aussi avec une infinie douleur, je me dois de porter à votre attention que je ne peux souscrire à une pareille lecture de l’Evangile. Rien jamais ne peut justifier que les « bons bergers » que nous devons être cessions d’être « des artisans de paix » et cela quelles que soient les circonstances.

Votre Sainteté, humblement, le cœur serré, je vous supplie de faire tout votre possible pour que cesse cette guerre effroyable qui divise le monde et sème la mort et la destruction.

 

Lettre de Mgr Jean N°2022.010.09.03 

                                                                                † Métropolite JEAN de Doubna,

Archevêque des Églises Orthodoxes de Tradition Russe en Europe Occidentale

 

 

Voir les commentaires

Les deux derniers commentaires de Michel Marty de la première Lecture de la messe. Vendredi 25 Mars : Solennité de l'Annonciation - en l'église Saint Bruno à 19h - en union avec le Pape François dès 17h

19 Mars 2022, 14:12pm

Publié par nicolas derrey

Les deux derniers commentaires de Michel Marty  de la première Lecture de la messe. Vendredi 25 Mars : Solennité de l'Annonciation - en l'église Saint Bruno à 19h - en union avec le Pape François dès 17h
COMMENTAIRE de la 1ère lecture du 4ème Dimanche de Carême 27 03 22
Lecture du premier livre de Samuel 16, 1b.6-7.10-13a :
En ces jours-là,  le Seigneur dit à Samuel : « Prends une corne que tu rempliras d’huile, et pars ! Je t’envoie auprès de Jessé de Bethléem, car j’ai vu parmi ses fils mon roi. » Lorsqu’ils arrivèrent et que Samuel aperçut Éliab, il se dit : « Sûrement, c’est lui le messie, lui qui recevra l’onction du Seigneur ! »  Mais le Seigneur dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence ni sa haute taille, car je l’ai écarté. Dieu ne regarde pas comme les hommes : les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. »  Jessé présenta ainsi à Samuel ses sept fils, et Samuel lui dit : « Le Seigneur n’a choisi aucun de ceux-là. »  Alors Samuel dit à Jessé :
« N’as-tu pas d’autres garçons ? » Jessé répondit : « Il reste encore le plus jeune, il est en train de garder le troupeau. » Alors Samuel dit à Jessé : « Envoie-le chercher : nous ne nous mettrons pas à table tant qu’il ne sera pas arrivé. »  Jessé le fit donc venir : le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau. Le Seigneur dit alors : « Lève-toi, donne-lui l’onction : c’est lui ! »  Samuel prit la corne pleine d’huile, et lui donna l’onction au milieu de ses frères. L’Esprit du Seigneur s’empara de David à partir de ce jour-là.

Afin de mieux comprendre ce passage biblique, il faut se remémorer que le prophète Jérémie était face à un dilemme : devait-il oindre un deuxième roi ? Reprenons le début du Livre : Le Seigneur dit à Samuel : « Combien de temps encore seras-tu en deuil à cause de Saül ? Je l’ai rejeté pour qu’il ne règne plus sur Israël. Prends une corne que tu rempliras d’huile, et pars ! Je t’envoie auprès de Jessé de Bethléem, car j’ai vu parmi ses fils mon roi « . Le Seigneur ne lui laissa pas le choix. C'est donc à contre cœur que Samuel partit chez Jessé, et bien sûr, il projeta sur le futur élu, ses propres critères de sélection. C'est tellement facile de juger sur les apparences physiques. Et patatras ! Le Seigneur choisit le charculot (en patois champenois, c'est le petit dernier d'une fratrie), contre toute attente.
Et oui, Dieu le Père préfère ceux qui sont faibles aux yeux des hommes. D'ailleurs la 1ère lettre aux Corinthiens Paul nous le dit clairement (chapitre 1 versets 27a et 28)  « ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est . ». Et nous aujourd'hui, sommes-nous comme Samuel, jugeons-nous d'abord sur l'apparence au lieu de voir ce qu'il y a dans le cœur (bien sûr pas au sens médical mais biblique) ?

Avec Nelly mon épouse, nous accompagnons un catéchumène qui découvre petit à petit ce qu'est la foi, qui sont Dieu et l'Église. Il est « tout neuf » et nous apprécions sa richesse intérieure qui nous apporte beaucoup. Nous avons la grande chance d'avoir plusieurs catéchumènes dans notre paroisse, profitons de cette grâce qui nous est donnée : retour aux sources qui nous dépouille de ce qui n'est pas essentiel pour la foi et qui peut, parfois, prendre trop de place. Nous devons nous souvenir que par notre baptême nous sommes tous des prêtres, des prophètes et des rois, j'ai déjà eu l'occasion de vous le rappeler.
Oui, nous sommes des envoyés de Dieu ! Oui, la tâche est difficile ! Oui, ne nous laissons pas prendre par la tentation qui nous ferait croire que nous sommes supérieurs aux autres ! Oui , à l'inverse, ne cédons pas au découragement qui nous ferait croire que nous sommes des « nuls » !
Ouvrons les yeux à la réalité et si nous ne voulons pas ouvrir les yeux sur notre réalité chrétienne et humaine, Jésus est là pour nous les ouvrir, comme dans l'Évangile de ce jour. Le Pape nous a demandé d'être en union de prière pour la consécration de la Russie et de l'Ukraine au cœur immaculé de Marie. Puissions-nous aussi être des artisans de paix et d'amour avec tous les habitants de la terre.
Prenez soin de vous et des autres.
_________________________
Le COMMENTAIRE de Michel Marty de la 1ère lecture du 2ème Dimanche de Carême du  13 03 22
Lecture du livre de la Genèse 15, 5-12.17-18 :
En ces jours-là, le Seigneur parlait à Abram dans une vision. Il le fit sortir et lui dit : « Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux... » Et il déclara : « Telle sera ta descendance ! »  Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu’il était juste. Puis il dit : « Je suis le Seigneur, qui t’ai fait sortir d’Our en Chaldée pour te donner ce pays en héritage. » Abram répondit : « Seigneur mon Dieu, comment vais-je savoir que je l’ai en héritage ? » Le Seigneur lui dit : « Prends-moi une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. »  Abram prit tous ces animaux, les partagea en deux, et plaça chaque moitié en face de l’autre ; mais il ne partagea pas les oiseaux.  Comme les rapaces descendaient sur les cadavres, Abram les chassa.  Au coucher du soleil, un sommeil mystérieux tomba sur Abram, une sombre et profonde frayeur tomba sur lui.  Après le coucher du soleil, il y eut des ténèbres épaisses. Alors un brasier fumant et une torche enflammée passèrent entre les morceaux d’animaux. Ce jour-là, le Seigneur conclut une alliance avec Abram en ces termes : « À ta descendance je donne le pays que voici, depuis le Torrent d'Égypte jusqu'au Grand Fleuve, l'Euphrate. »

    Peut-être vous êtes-vous posé la question mais qui est Abram ? Serait-ce Abraham ?
Et bien oui, vous avez gagné … ma considération ! Ce n'est qu'à partir du chapitre 17, verset 5 (Tu ne seras plus appelé du nom d’Abram, ton nom sera Abraham, car je fais de toi le père d’une multitude de nations) qu'intervient son changement de nom. Abraham se traduit par 'Père des Peuples', car c'est lui le premier qui recevra la Révélation en un Dieu unique commun aux Juifs, aux Chrétiens, aux Musulmans (même s'ils ne le comprennent pas et ne le définissent pas de façon identique).

Dieu a passé avec Abram un « contrat » scellé par un sacrifice (animaux coupés en deux), moyennant des obligations. Je ne résiste pas à la tentation (!) de vous donner ces quelques lignes sur notre personnage biblique que j'ai trouvées dans « Livre de toutes les prières » (éditions MAME) :  « il y a ces milliers d'années, Dieu t'a choisi. Tu as entendu son appel, et tu es parti là où il te conduisait. Par ta foi solide et fidèle, tu es devenu le modèle de tous ceux que le Seigneur appelle. »


Quelle leçon d'humilité pour nous aujourd'hui ! En ce temps de carême voici, peut-être, une piste pour nous : ETRE A L'ECOUTE DE DIEU ET ACCEPTER DE LE SUIVRE, MEME VERS L'INCONNU, AUTREMENT DIT ACCEPTER DE S'ABANDONNER. Je vous accorde que ce n'est pas facile, et déroutant. Peut-être avez-vous fait cette expérience d'être un jour totalement dépendant d'autres personnes, « cloué au lit » comme cela m'est arrivé quelques jours pour raison de maladie. Pas facile de ne pas maîtriser sa vie et de faire totalement confiance.
J'ai rencontré des personnes dont la vie a été complètement chamboulée, parce qu'elles ont accepté de « larguer les amarres » et de se laisser guider par Dieu, le résultat : des métamorphoses dans bien des domaines qui sont de véritables résurrections. Étonnante cette attitude d'Abraham de chasser les rapaces se précipitant sur les offrandes ? Pour les préserver ? Peut-être, mais ces volatiles avaient peut-être une autre signification, du genre la tentation du patriarche à revenir à ces anciennes idoles pour effacer le contrat avec Dieu.

Abraham a tenu bon dans la foi, il a résisté et fait confiance jusqu'au bout, même dans l'appréhension, le découragement, voir l’angoisse. Il marche avec Dieu, et Dieu se laisse entrevoir et entendre. N'est-ce pas pour nous aujourd'hui un exemple ? Dieu nous accepte tels que nous sommes, mais il nous veut encore meilleur. Bon, j'arrête là mon prêchi-prêcha (c'est pour faire sourire une amie, fidèle lectrice de mon modeste commentaire).


Continuons, sans nous lasser, de prier pour le Peuple Ukrainien, le Peuple Russe et tous les Peuples des Pays voisins qui accueillent fraternellement ceux qui fuient la guerre. Pouvons-nous faire quelque chose collectivement ? … En attendant soyons généreux avec les associations qui leur viennent en aide.
Prenez soin de vous... et des autres. Bon carême.

Michel Marty

Messe de la Solennité de l'Annonciation à Saint Bruno

ce 25 Mars à 19h

Lors de cette messe de 19h notre communauté paroissiale s'associe à

l'acte de consécration de la Russie et de l'Ukraine au coeur immaculé de Marie.

Acte de consécration posé ce jour-là à 17h par le Pape François.

Le texte en sera lu au début de la messe de 19h à St Bruno à la suite du rite pénitentiel

un monastère des Grottes de Kiev

Nous pouvons à 17h  le suivre en direct sur KTO. Voici le lien...

        https://www.ktotv.com/video/00401243/celebration-de-la-penitence-en-la-basilique-de-saint-pierre

Extrait de la lettre aux prêtres de Mgr Alexandre Joly - extraits

"...dans l’urgence de la guerre en Ukraine, le Pape François a choisi de consacrer la Russie et l’Ukraine à la Vierge Marie vendredi prochain, 25 mars, en la solennité de l’Annonciation. Il invite toutes les communautés chrétiennes à s’associer à cette consécration. Nous recevrons d’ici peu quelques informations dans ce sens. En fonction de la vie de vos paroisses, vous pouvez proposer un temps de prière ou simplement inviter les paroissiens à participer à cette consécration par leur prière personnelle. Nous sommes impuissants devant la violence et la barbarie qui se déploient dans cette partie de l’Europe; mais nous reste la force de notre prière et de notre jeûne. L’acte de consécration sera posé à 17 heures ce jour-là." 

 

ANNONCES PAROISSIALES

Chaque vendredi de Carême à 15h à St Bruno : chemin de croix et merci à Jean-Marc et Jean qui ont posé les stations qui nous viennent des sœurs du BON-SECOURS !

les mercredi de carême au Relais de St Bruno : une démarche de carême avec LAUDATO SI et La PAROLE DE DIEU. « Il est écrit : l'homme ne vit pas seulement de pain. »                    

                                                  Un chemin de jeûne pour nous nourrir autrement…

de la Parole de Dieu et de lectures spirituelles 

chez soi ou au de préférence au Relai paroissial.

Vous êtes interessés ? demandez-nous les feuillets 3, 4 et 5 pour les trois derniers mercredi de carême. A Saint Bruno – au Relais 109 av. Edouard Herriot à Troyes, à 12 heures 15. Vivre un jeûne, strict ou partiel : chacun en décide et le vit soit chez soi..., soit avec une dimension communautaire en venant au Relais partager ce temps de jeune et d’approfondissement spirituel.

Les feuillets sont distribués à l’eucharistie du dimanche précédent ou téléchargés sur le site www.saintbruno.net. Le feuillet est une aide à la prière et à la méditation. : on y trouve en particulier un dialogue entre des paragraphes issus de Laudato Si’ et des extraits tirés

des premiers récits de la Genèse - Un texte du NT et de l’AT. Un psaume, un chant, une image pouvant aider, eux aussi, à la prière...

Louange de sa gloire : Groupe de Prière et de louange. Mercredi 30 mars ; 6 avril ; 13 avril ? au Relais de St Bruno à 19h au 109 av. E. Herriot. Animé par Martial et Dominique. Louange, enseignement biblique, intercession. Ce ne sont pas les raisons graves qui nous manquent actuellement pour intercéder. Venons donc raviver l’acte de nous consacrer nous-même à Dieu notre Père et à son Fils le Prince de la Paix ! Dominique présente la consécration de Jacob le « tordu » qui devient Israël « la droiture de Dieu ». Un Chemin de conversion, s’il en est ! Chaine YouTube « Grains de ciel ». Y découvrir aussi « cinq pains et deux poissions ». Nicolas.

suite : source : https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2022-03/pape-invite-eveques-consecration-marie-russie-ukraine.html

Consécration de la Russie et de l'Ukraine au coeur immaculé de Marie

La prière de la consécration au Cœur Immaculé de la Vierge sera prononcée par le Pape le vendredi 25 mars dans la basilique Saint-Pierre. L'acte sera réalisé en communion avec les Églises de tous les continents.
«Le Pape François a invité les évêques du monde entier et leurs prêtres à se joindre à lui pour prier pour la paix et pour consacrer et confier la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie.» C’est ce qui a été confirmé ce vendredi 18 mars par le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, répondant aux questions des journalistes. 
Le Pape prononcera la prière le 25 mars prochain, fête de l'Annonciation, dans la basilique Saint-Pierre au cours de la célébration de la pénitence à 17 heures. Le même acte, le même jour, sera ainsi accompli par tous les évêques du monde. Le cardinal Konrad Krajewski, aumônier du Pape, l'effectuera à Fatima en tant qu'envoyé du Pape.
Déjà à l'angélus du 13 mars dernier, le Pape avait invité toute l'Église à prier: «Je demande à toutes les communautés diocésaines et religieuses de multiplier les moments de prière pour la paix». Lors de l'audience générale du 23 février, il a appelé à une journée de prière et de jeûne pour la paix en Ukraine le mercredi des cendres, en disant : «Que la Reine de la Paix préserve le monde de la folie de la guerre».
 

 

 

Voir les commentaires

Paroisse Saint Bruno - TROYES - Dimanche 6 Mars 2022- 1er Dimanche de Carême - année C

5 Mars 2022, 19:15pm

Publié par nicolas derrey

Désert de Judée  photo ND non libre de droits

Désert de Judée photo ND non libre de droits

LE CARÊME 2022 à SAINT BRUNO

  • Ce dimanche 6 mars : Appel décisif des catéchumènes du diocèse : à 15h 30 en l’église Saint Bruno. Cette appel est célébré au cours de la première partie de la messe présidée par Mgr. Alexandre Joly notre Evêque

 

  • Journée de préparation des enfants au premier pardon : 13 mars de 9h 30 à 18h à Saint Julien, rue de Sancey. Accompagnons-les par notre prière. Et nous adultes en ce carême où en sommes-nous du recours au sacrement de pénitence et de réconciliation ?

___________________________________________________________

Propositions pour le Carême 2022

à Saint Bruno 

 

Avec LAUDATO SI et La PAROLE DE DIEU

Proposition pour les mercredi de carême à St Bruno

croix de chemin - Lignol-le-Château - phoyo ND nldd 

« Il est écrit : l'homme ne vit pas seulement de pain. »

Un chemin de jeûne pour nous nourrir autrement…

de la Parole de Dieu et de lectures spirituelles 

chez soi ou au de préférence au Relai paroissial.

Vous êtes interessés ? demandez-nous le premier feuillet pour cette semaine.

Feuillets de chaque rencontre à télécharger ci-dessous*

 Les mercredis de Carême à Saint Bruno – au Relais 109 av. Edouard Herriot à Troyes :

Vivre un jeûne, strict ou partiel : chacun en décide et le vit chez soi..., ou avec une dimension communautaire, à la faveur de 2 rencontres, occasions de partages à partir d’un feuillet distribué à l’eucharistie du dimanche précédent.

Le feuillet est une aide à la prière et à la méditation : on y trouve...:
- Un dialogue entre des paragraphes issus de Laudato Si’ et des extraits tirés

d’une exégèse contemporaine portant sur les premiers récits de la Genèse - Un texte du NT et de l’AT.
- Un psaume, un chant, une image pouvant aider, eux aussi, à la prière

5 feuillets proposent ainsi un chemin de réflexion sur l’être humain dans ses rapports avec la Création, avec les autres, avec lui-même, avec Dieu.
Ils constituent un tout qui progresse, et l’idéal serait de faire entièrement le chemin.

Lieu et horaires des rencontres :
Au Relais, 109 av. Edouard Herriot à Troyes soit à…
à 12 heures 15 pour un partage sur le texte du NT (ou de l’AT) présent dans

le feuillet
à 19 heures pour un partage sur les extraits évoqués ci-dessus

Chacun décide en fonction de son désir et des ses disponibilités de participer, aux deux rencontres ou seulement à l’une ou l’autre.
Chacun vient, bien sûr avec le feuillet, qu’il a eu le temps de découvrir et de méditer

Feuillet 1 pour la rencontre de carême LAUDATO SI et LA PAROLE DE DIEU

Feuillet 2 pour la rencontre de carême LAUDATO SI et LA PAROLE DE DIEU

 

                      Dimanche 13 mars 2022    16h – 18h

                                         Conference – Débat - avec l'Action Catholique edes Femmes

109 avenue Edouard Herriot  10 000 Troyes

 Etre une femme : Quelles vies !

                                               Famille - Travail – Epanouissement personnel

                                              Intervenantes : Marie Françoise Bonicelle psychothérapeute

                             Sœur Sylvie responsable diocésaine de l’Action Catholique des Femmes l’ACF

Entrée libre…Nous vous attendons nombreux : femmes- hommes-jeunes

 

Avec la paroisse de Saint André-les-Vergers

en TROYES SUD

 

            Visites à domicile et Service Evangélique des Malades

Au nom de la communauté paroissiale nous remercions les personnes venues faire le point sur nos visites aux malades, personnes seules et âgées. Le « Service Evangélique des Malades » est ouvert à toutes celles et ceux qui veulent se sentir soutenus dans leurs visite. Nos relations fraternelles de proximité de quartiers et de paroisse sont l’un des moyens les plus utiles pour connaître les personnes en attente d’être visitées

Chemin de croix chaque vendredi de carême

Chaque vendredi de carême à 15h à St Bruno : chemin de croix. Les divers groupes et équipes qui souhaiteraient l’animer l’un de ces vendredi peuvent se faire connaître (06 03 49 42 75). Les stations du chemin de croix qui nous a été offert par les sœurs du Bon-Secours vient de leur chapelle maintenant désacralisée. Il sera posé dans l’église tout au long du carême puis déposé à Pâques.

 

COMMENTAIRE de la 1ère lecture du 1er Dimanche de Carême 06 03 22 Lecture du livre du
Deutéronome Dt 26, 4-10 : Moïse disait au peuple : Lorsque tu présenteras les prémices de tes récoltes, le prêtre recevra de tes mains la corbeille et la déposera devant l’autel du Seigneur ton Dieu. Tu prononceras ces paroles devant le Seigneur ton Dieu : « Mon père était un Araméen nomade, qui descendit en Égypte : il y vécut en immigré avec son petit clan. C’est là qu’il est devenu une grande nation, puissante et nombreuse. Les Égyptiens nous ont maltraités, et réduits à la pauvreté ; ils nous ont imposé un dur esclavage. Nous avons crié vers le Seigneur, le Dieu de nos pères. Il a entendu notre voix, il a vu que nous étions dans la misère, la peine et l’oppression. Le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte à main forte et à bras étendu, par des actions terrifiantes, des signes et des prodiges. Il nous a conduits dans ce lieu et nous a donné ce pays, un pays ruisselant de lait et de miel. Et maintenant voici que j’apporte les prémices des fruits du sol que tu m’as donné, Seigneur. »

Pourquoi la lecture de ce passage m'a immédiatement fait penser à ce que nous vivons au cours de la messe, au moment de l'anamnèse ? Si je vous dis : anamnèse = acclamation du souvenir, vous avez la quasi réponse. Nous sommes nous mêmes « don de Dieu », et nous avons à nous en souvenir. Au cours de nos eucharisties, nous ne demandons pas à Dieu une faveur, nous lui apportons notre personne (avec nos joies et nos peines de la semaine, nos richesses et nos pauvretés), tous nos sœurs et frères, et reconnaissons qu'il est notre Créateur. Notre geste « d'offrande » est un geste « de gratitude ».

Rien ne nous empêche d'apporter au moment des Offrandes non seulement le produit de la quête  mais aussi, comme au temps de Moïse, des produits de nos jardins. On dit que, dans le passé, l'étole des diacres pouvait être une besace destinée à recevoir les offrandes des fidèles qui étaient redistribuées aux plus nécessiteux. Légende ou réalité ? Peu importe, mais vous devinez ma préférence sans doute.
Si vous désirez approfondir le sens de l'Anamnèse,je vous renvoie à un excellent et court article de Serge Kerrien, diacre, conseiller au Centre National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle. Vous allez sur le site « liturgie.catholique.fr » les acclamations : l'anamnèse.


Il y a tellement de symboles (et pas seulement) au cours de nos eucharisties dont nous avons perdu le sens profond de la signification qui a pu évoluer au cours des siècles.
Oui, nous devons nous souvenir d'où nous venons et exprimer notre reconnaissance à Dieu pour ses bienfaits. Je sais que la conjoncture internationale actuelle peut nous renvoyer à nos vieux « démons » qui nous feraient dire « si Dieu existait, il n'y aurait pas la guerre ». Non, Dieu nous accompagne dans nos douleurs et celles de nos contemporains. Pourquoi voulez-vous que Jésus soit mort sur une croix pour nous ? La souffrance, il a eu sa part comme être humain ne croyez-vous pas ? Interrogeons-nous : qu'allons nous offrir à Dieu dimanche prochain ? Quelle paix (qui vient du cœur) allons-nous donner à notre voisin au cours de la messe ? Pas un simple geste, sinon c'est sûr, nous sommes « à côté de la plaque ». En prendrons-nous conscience ? Apportons les prémices de la paix, d'abord en s'accueillant les uns les autres comme des Sœurs et Frères aimés du même Père. Je ne donne pas de leçon, je ne suis pas un vicaire (au risque de vous faire sourire, tout le monde ne l'a pas compris je crois) ni un prêtre, mais un baptisé à qui son Évêque a donné une mission pour être le signe d'une l'Église qui se veut attentive à toutes les formes de pauvretés. Aujourd'hui notre paroisse reçoit notre Évêque, le Père Alexandre, pour l'appel décisif des catéchumènes qui vont être baptisés à Pâques. Ces derniers sont une richesse pour l'Église, alors pour les aider à comprendre nos assemblées dominicales, il nous faut nous réapproprier le sens de nos eucharisties, de notre charité et de notre paix sous toutes ses formes. Allez, portez-vous bien, prenez soin de vous, et prions tous pour le Peuple Ukrainien et pour le Peuple Russe.

Voir les commentaires

7ème Dimanche du Temps Ordinaire - 20 Février 2022 - année C

17 Février 2022, 22:49pm

Publié par nicolas derrey

Télécharger la feuille d'assemblée de ce dimanche

7ème Dimanche du Temps Ordinaire - 20 Février 2022 - année C
L'APPEL DECISIF DES CATECHUMENES

6 mars 2022

La date de cet appel approche. C'est le 6 mars. Considérons que c'est pour nos communautés le temps fort par excellence de notre entrée en carême à la fois paroissial et en diocèse. Venons nombreux accompagner nos baptisés et baptisées de cette fête de Pâques 2022 !

A Saint Bruno, vous le savez déjà et vous les accompagnez par votre prière : un bon groupe de catéchumène est en route. Il reste que des liens fraternels effectifs sont à nouer toujours davantage avec elles et eux. Si ce n'est pas encore fait vous ferez connaissance à certaines occasions et notamment lors de certaines messe dominicales. Ce sera au cours de notre fête de Pâques 2023 que nous célébrerons leur baptême.

Mais cette année, à Pâques 2022, Nino, une jeune fille de 17 ans de nos quartiers sera baptisée à St Bruno. Elle a déjà cheminé vers le baptême avec la pastorale des jeunes. Maintenant Soeur Marie Claver et Marie Odile  Debelle de notre paroisse l'accompagnent aussi dans cette étape ultime.

Profitons bien de tous les appels du Pape François à concrétiser notre fraternité en Christ ouverte à toutes et tous, afin que nos catéchumènes puissent réaliser concrètement en nous voyant, en nous rencontrant : "C'est à l'amour que vous aurez les uns pour les autres que l'on vous reconnaîtra pour mes disciples". 

                   Nicolas Derrey, curé de St Bruno

 

Ecoutons le Père Xavier Séclier prêtre accompagnateur du catéchuménat...

Le dimanche 6 mars 2022 à 15h00 à l'église Saint-Bruno, pour le premier dimanche de Carême, nous vivrons l'appel décisif des catéchumènes de notre diocèse avec notre évêque le P. Alexandre Joly. Je compte sur votre pleine collaboration pour que ...(vous réalisiez que)...c'est chacun qui permet que cet appel décisif soit un jour marquant et fondateur pour nos catéchumènes.
Très fraternellement à tous et toutes.
 
Père Xavier SÉCLIER, fc
Prêtre accompagnateur du catéchuménat diocésain.

Annonces

Service évangélique des malades 
Réunion le mardi 1er Mars de 15h à 17h

au Relais des Chartreux 109 av. Edouard Herriot à TROYES. Toutes les personnes, qui veulent se sentir soutenues dans leur visite aux personnes seules et/ou malades dans nos quartiers ou leur entourage, sont invitées à nous rejoindre.

____________

Mardi 22 Février : à 9h ménage de l’Eglise.

Jeudi 24 Février : à 18h 30 chapelet ; intentions libres.

Jeudi 24 Février : à 14h 30 au Relais, catéchistes et prêtres de St André et Saint Bruno préparent la journée de préparation de la première communion des enfants du 14 mai.

Vendredi 25 Février : 18h 30 à 22h Assemblée Générale des paroisses de l’agglomération troyenne avec les membres des EPP ou faisant fonction en attente de nouveaux appels.

COMMENTAIRE de la 1ère lecture du 7ème Dimanche ordinaire 20 02 22

Lecture du premier livre de Samuel  26,2.7-9;12-13.22-23 : En ces jours-là,  Saül se mit en route, il descendit vers le désert de Zif avec trois mille hommes, l’élite d’Israël, pour y traquer David. David et Abishaï arrivèrent de nuit, près de la troupe. Or, Saül était couché, endormi, au milieu du camp, sa lance plantée en terre près de sa tête ; Abner et ses hommes étaient couchés autour de lui. Alors Abishaï dit à David : « Aujourd’hui Dieu a livré ton ennemi entre tes mains. Laisse-moi donc le clouer à terre avec sa propre lance, d’un seul coup, et je n’aurai pas à m’y reprendre à deux fois. »  Mais David dit à Abishaï : « Ne le tue pas ! Qui pourrait demeurer impuni après avoir porté la main sur celui qui a reçu l’onction du Seigneur ? »  David prit la lance et la gourde d’eau qui étaient près de la tête de Saül, et ils s’en allèrent. Personne ne vit rien, personne ne le sut, personne ne s’éveilla : ils dormaient tous, car le Seigneur avait fait tomber sur eux un sommeil mystérieux.  David passa sur l’autre versant de la montagne et s’arrêta sur le sommet, au loin, à bonne distance. Il appela Saül et lui cria : « Voici la lance du roi. Qu’un jeune garçon traverse et vienne la prendre !  Le Seigneur rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité. Aujourd’hui, le Seigneur t’avait livré entre mes mains, mais je n’ai pas voulu porter la main sur le messie du Seigneur. »

 

Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes - Paroisse Saint Bruno

Voilà une bien étrange histoire que nous rapporte aujourd'hui Samuel ! Celle d'un persécuté politique qui laisse la vie sauve à son Maître et persécuteur !Quelle leçon de vie pour ceux qui détiennent le pouvoir ! Quel exemple aussi pour les croyants au XXIème siècle ! Bon, je vous l'accorde, David a eu une vie exemplaire jusqu'au jour où lui aussi profita de sa puissance pour contourner la Loi. Mais revenons à la source de ce récit : Saül (dont le nom signifie « désiré ») a été le premier roi des israélites. Ce roi prit « vite la grosse tête » comme l'on dit, et ne supportait pas ceux qui étaient de meilleurs et de plus populaires chefs militaires. David (dont le nom signifie bien-aimé) qui avait été élevé à sa cour, était donc devenu l'homme à abattre car potentiellement promis à un avenir royal. Si les mœurs ont évolués, on ne peut pas dire la même chose pour les dictateurs, malheureusement. David avait, malgré tout, du respect pour son roi puisque, en son temps, Samuel, contre son gré, donna l'onction à Saül sur l'ordre de Dieu. Voilà un exemple qui doit nous servir de leçon : par notre baptême, nous savons que nous devenons prêtre, prophète et roi. Et puis, tous, chrétiens, croyants d'autres religions, incroyants, NOUS AVONS ETE CREES A L'IMAGE DE DIEU. Mais si nous devons respecter l'autre, nous devons cependant aussi combattre les injustices. Combien de croyants et non croyants, de religieuses et religieux, de journalistes ont été victimes de barbaries totalitaires, parfois au nom détourné de Dieu ? Nous ne le saurons jamais précisément, mais le chiffre d'une centaine par an est un minimum. Le procès en cours des complices présumés du crime perpétué contre le Père HAMEL nous rappelle la fragilité de nos démocraties ; OUI, NOUS DEVRIONS AIMER TOUTES LES FEMMES ET TOUS LES HOMMES DE NOTRE TEMPS (pas seulement ceux qui nous veulent du bien), mais sans rester utopistes. Nous sommes appelés à la conversion, et en la matière, ce n'est pas toujours facile, j'en conviens. Vous savez que j'ai été aumônier de la Maison d'Arrêt de Troyes, j'ai donc été amené à rencontrer des prévenus (en attente de procès), des condamnés. Écouter ,sans juger les personnes, n'a pas toujours été facile pour moi, et je n'excuse pas la violence quelle qu'elle soit. Je me répète, certains d'entre eux ont été fragilisés parce qu'ils n'ont pas eu la chance d'être aimés par leur famille biologique ou d'accueil. On n'éduque pas seulement en donnant à manger. Quand l''Évangile de ce jour nous dit : «  À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue », il faut traduire par A LA HAINE, IL NOUS FAUT REPONDRE PAR L'AMOUR. Alors, pratiquons l'amour Agapé (fraternel) généreusement. Portez-vous bien et, selon la formule à la mode depuis la pandémie, prenez soin de vous … et des autres.

Michel Marty diacre

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>