Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

Dimanche 27 Novembre 2022 - 1er de l'AVENT- année A

26 Novembre 2022, 18:40pm

Publié par nicolas derrey

Jésus parle de son Avènement comme un évènement qui va arriver - porte de tabernacle en l'église St Jean de Troyes ; chapelle latérale allée nord

Jésus parle de son Avènement comme un évènement qui va arriver - porte de tabernacle en l'église St Jean de Troyes ; chapelle latérale allée nord

télécharger la feuille du dimanche 1er de l'Avent : messe et annonces

Une nouvelle année liturgique avec Saint Matthieu

L'équipe liturgique de cette semaine nous introduit ainsi à l'Avent : "Même si la lumière du jour faiblit, ce n’est pas le moment de s’endormir, au contraire ! Le prophète Isaïe, le psalmiste, saint Paul, et Jésus lui-même dans l’évangile nous appellent à un sursaut, un réveil de notre foi. Oui, notre confiance n’est pas vaine, le Seigneur nous donnera la Paix, nous dit Isaïe. Après la nuit vient la Lumière nous affirme saint Paul. Alors, soyons prêts : le Seigneur vient nous annoncer aujourd’hui son Evangile, bonne Nouvelle pour le monde." Soyons-en ici et maintenant ses témoins dans l'Espérance ! dans "l'attente de son retour" qui sera un Avent, l'Avènement.

                                                                           l'équipe liturgique de ce dimanche

 

 

Au cours de l'année A : lecture de l'Evangile selon Saint Matthieu

au fil des dimanches

La devise du Pape François*nous ouvre à la compréhension de l'appel de Matthieu par Jésus. Il l'appelle à le suivre en lui faisant miséricorde : «Jésus vit un publicain et comme il le regarda avec un sentiment d’amour et le choisit, il lui dit: Suis-moi»

Le Caravage - l'appel de Matthieu

Tous les dimanche de cette nouvelle année liturgique nous allons proclamer l'évangile selon St Matthieu et nous sommes appelés à  "recevoir", c'est-à-dire à accomplir cet évangile dans notre vie quotidienne. Si nous commencions par réaliser que c'est au coeur de notre expérience de la miséricorde du Christ envers nous que nous pouvons comprendre combien et pourquoi Jésus nous appelle à le suivre non pas bien que...mais parce qu'il nous a fait miséricorde nous fait confiance et qu'il est bien placé pour savoir qu'il peut nous faire confiance. Jésus sait les fruits de sainteté que nous sommes prêt à manifester en nous décidant, à l'image de Saint Matthieu, à marcher à sa suite en comptant sur sa miséricorde.

Nicolas Derrey, curé de St Bruno. 

_______

*La devise du Saint-Père François est tirée des Homélies de saint Bède le vénérable (Hom. 21; ccl 122, 149-151), prêtre qui, en commentant l’épisode évangélique de la vocation de saint Matthieu, écrit : Vidit ergo lesus publicanum et quia miserando atque eligendo vidit, ait illi Sequere me («Jésus vit un publicain et comme il le regarda avec un sentiment d’amour et le choisit, il lui dit: Suis-moi»). Cf. le site vatican.va : "En effet, en la fête de saint Matthieu de l’année 1953, le jeune Jorge Bergoglio fit l’expérience à l’âge de 17 ans, de manière toute particulière, de la présence pleine d’amour de Dieu dans sa vie. Suite à une confession, il sentit que son cœur était touché et ressentit la descente de la miséricorde de Dieu, qui avec un regard d’amour tendre, l’appelait à la vie religieuse, à l’exemple de saint Ignace de Loyola."


 

 

COMMENTAIRE de la 1ère lecture du 1er Dimanche de l'Avent 27 11 2022
Isaïe 2, 1-5 : – ce qu’il a vu au sujet de Juda et de Jérusalem - 
 
Michel Marty - diacre du diocèse de Troyes - paroisse Saint Bruno
Il arrivera dans les derniers jours que la montagne de la maison du SEIGNEUR se tiendra plus haut que les monts, s’élèvera au-dessus des collines. Vers elle afflueront toutes les nations et viendront des peuples nombreux. Ils diront : « Venez ! montons à la montagne du Seigneur, à la maison du Dieu de Jacob ! Qu’il nous enseigne ses chemins, et nous irons par ses sentiers. » Oui, la loi sortira de Sion, et de Jérusalem, la parole du Seigneur. Il sera juge entre les nations et l’arbitre de peuples nombreux. De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles.Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre. Venez, maison de Jacob ! Marchons à la lumière du Seigneur.

Qu’il nous enseigne ses chemins, et nous irons par ses sentiers. »                                                                                            Oui, la loi sortira de Sion, et de Jérusalem, la parole du Seigneur.

En ces temps troublés, voici des Paroles d'Espérance qui tombent bien et nous préparent (ouf !) à la joie de Noël, nous en avons tous bien besoin. Je perçois dans ce texte, la dimension universelle d'un appel à ce que tous les peuples qui croient au Dieu d'Abraham viennent à Jérusalem, là où le Christ est mort et ressuscité pour tous (y compris les malfaiteurs qui confessent leur foi, comme dans l'Évangile de dimanche dernier), et faire un seul peuple élu.Ne pensez pas que la foi soit réservée aux personnes bien-pensantes et pratiquantes, mon expérience comme ancien aumônier de prison peut en témoigner.
Nous aspirons toutes et tous à la paix, au refus de la guerre, à un monde où chacun pourrait tirer de la terre sa nourriture indispensable. Pour transformer les « épées » en outils « agricoles », il faut du temps afin que chacun en prenne conscience, c'est alors seulement que les puissants de la terre pourront, eux aussi, « se convertir » en artisans de paix.

Oui, notre monde est en manque d'Espérance, et les difficultés actuelles de chacun à vivre d'une manière convenable ne fait qu'empirer. Les chiffres et les constats publiés par les organismes caritatifs (que ce soient, entre-autres, le Secours Catholique, les Restos du cœur, le Secours populaire, l'Ordre de Malte - actif à St Bruno ainsi que le Secours Catholique) sont là. Même les moins pessimistes de ceux qui font des projections économiques à moyen terme nous prédisent des mois encore plus difficiles cet hiver. Bien sûr, et heureusement, la solidarité est là.

Et puisque nous parlons solidarité, et pas seulement à l'autre bout du monde, je me pose la question : une famille du quartier a tout perdu dans l'incendie de son appartement, notre communauté paroissiale est-elle sensible à cette détresse extrême et brutale.

Que pouvons-nous faire ensemble concrètement pour témoigner notre fraternité ?

Qui veut bien réfléchir et agir avec moi ?

C'est mon devoir de diacre de poser ces questions qui, je le souhaite, ne resteront pas sans réponse. Je me tiens à votre disposition et à celle des associations catholiques de notre quartier. Seul, on fait peu de chose, à plusieurs on est plus fort. Rappelons nous : l'Église, ce n'est pas uniquement Monsieur ou Madame UNTEL de notre paroisse, ni Monsieur le Curé X, ni la Sœur Y, ni le diacre Z, c'est nous toutes et tous : ensemble, marchons à la Lumière du Seigneur comme nous le dit Isaïe.
Bonne semaine, bon Avent, et prenez soin de vous et des autres.

Michel

 

Voir les commentaires

29ème dimanche du temps ordinaire, 16 Octobre 2022 - année C -

20 Octobre 2022, 16:58pm

Publié par nicolas derrey

Jeunes confirmés ce Samedi 15 Octobre 2022, de l'agglomération troyenne, autour de Mgr Alexandre Joly

Jeunes confirmés ce Samedi 15 Octobre 2022, de l'agglomération troyenne, autour de Mgr Alexandre Joly

 

La journée diocésaine de rentrée

Un témoignage en attendant la synthèse officielle de la journée

Troyes, le 11 octobre 2022

Chers paroissiens de Saint Bruno, samedi dernier, avec le Père Derrey et Soeur Sylvie, j’ai eu l’occasion de participer à la journée de rentrée pastorale qui s’est déroulée à Notre-Dame-en-l’Isle, et je suis revenue si heureuse de ce que j’avais entendu que j’ai eu envie de vous relayer ce qui m’avait si fort touchée.

Ce n’est donc ici qu’un témoignage*, et non la synthèse officielle de la journée qui sera, elle, communiquée aux paroisses dans quelque temps.

Marie-Madelein Willaume* à télécharger ci-dessous

 la journée diocésaine. C'est à un nouvel élan missionnaire que nous sommes appelés. Des réformes impliquées par cet élan sont à discerner ensemble à Saint Bruno dans la confiance et l’espérance. N D 

EDITO        

 « Vous serez mes témoins »  Actes 1, 8. 

à suivre dimanche prochain...

L'envoi en mission de Jésus est inséparable, comme en témoigne St Luc, et de la promesse du Don de l’Esprit Saint et du signe de l’imposition des mains accompli sur eux ! Que notre eucharistie de ce dimanche  aux côtés des jeunes confirmés ravive en nous la force de l’Esprit Saint, de ses dons et de ses fruits…

       En ce mois d’octobre saisissons donc les appels de l'Eglise universelle, du diocèse, de la communauté paroissiale, les témoignages... qui pourraient raviver en nous l’élan missionnaire et notre vie fraternelle au service de la mission :

1. la journée diocésaine : un nouvel élan missionnaire est proposé. Que les réformes qu’il implique soient discernées ensemble à Saint Bruno dans la confiance et l’espérance ;

2.le témoignage des jeunes confirmés hier et présents dans notre assemblée ce matin ;

3. La semaine missionnaire mondiale du 16 au 23 octobre.

     A la journée diocésaine de rentrée le renouveau missionnaire des paroisses était en effet à l’ordre du jour. Notre Evêque nous y a encouragé  en réveillant en nous entre autres le sens de la co-responsabilité, la joie et la confiance des témoins de l’Evangile : « ...il ne s’agissait pas – annonça d’emblée Mgr Alexandre Joly –  de chercher comment gérer des pénuries, mais de réfléchir à l’Eglise que nous voulons faire. » Il a aussi posé la question peut-être centrale de tout son propos : « Quelle est notre mission aujourd’hui dans l’Aube ? » soulignant qu’on a généralement l’habitude de penser d’abord l’organisation, mais que le Christ nous dit « Pensez d’abord la mission ». (extrait du texte-compte-rendu de Marie-Madeleine Willaume mis à votre disposition ci-dessous et aux portes de l’église.

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno.

Feuille infos de la paroisse Saint Bruno : "Dans vos Assemblées" 16 octobre 2022

Ouverture de l’année jubilaire des sœurs de l’Annonciation de Bobo Dioulasso

Soeur Marceline lors de ses voeux perpétuels

Ce vendredi 14 octobre nous avons célébré au Relais la messe d’action de grâce pour l’ouverture de l’année jubilaire des sœurs de l’Annonciation de Bobo Dioulasso qui fêteront leur 75 ans le 25 Mars 2023. « Prions pour elles et avec elles, afin qu’elles puissent vivre la culture de l’intériorité comme chemin de sainteté ».

Annonces paroissiales

Intentions de messe : Suzanne et Jules MARCHAL et leur famille ; Michel LEGER et les défunts de la famille TOUSSAINT-BARDOZ ; François-Xavier PHAM.

Quête à la fin de la messe pour le fleurissement de l’église St Bruno : ce dimanche 16 Octobre

Samedi 22 et Dimanche  23 octobre : quête pour la paroisse et les missions : œuvres pontificales missionnaires – du 16 au 23 Octobre : semaine missionnaire mondiale.

Marché de Noël : Nous vous proposons un marché de Noël au profit des finances de la paroisse Saint Bruno. Il aurait lieu le samedi 17 Décembre au Relais dès 18h 45 et le dimanche 18 Décembre dès 10h à Saint Bruno.  Nous lançons un appel aux artistes, bricoleurs et bri-coleuses pour nous aider à faire des objets ou gâteaux, et pour étoffer des compositions.  Merci de vous signaler  auprès  de Marie - Jeanne,  Marie-Claude  ou Simone  à la  fin  des messes

VIE PAROISSIALE

Confirmation d’Alicia, Ines, Sheangi et Roshellet maintenant

La confirmation des jeunes de l'agglomération vient d’être célébrée ce samedi 15 octobre à 16 h à la cathédrale. 4 jeunes de notre paroisse ont reçu ce sacrement du don de l’Esprit Saint. Accompagnons les de nos prières. Nous les accueillons et ils nous accueillent ce matin.

* Un nouveau groupe est également déjà en place pour la préparation en vue de l'an prochain. Tous les jeunes à partir de la 3èmequi le désirent peuvent nous rejoindre.

Alicia, Ines, Sheangi et Roshell, vous voici confirmées ! je vous rappelle le rendez-vous dont vous connaissez déjà le jour, l’heure et le but :

Jeudi 20 Octobre à 18h30 à la chapelle du lycée St Joseph/Lasalle, rue du cloître St Etienne...

Voici le déroulement proposé :

1) quelques chants / petit mot d'accueil.

2) le diaporama des photos de la confirmation, avec ensuite possibilité d'en commander

3) la présentation des différentes propositions de l'année : diner spi (Servane), équipe-ménage, équipe-visites aux malades, équipe aide aux devoirs (Laurent), graine de femmes (avec un diaporama de Marie), les services dans la vie paroissiale,  les JMJ de Reims…

4) temps de prière autour de la croix de frère Christophe. fin de la rencontre : vers 20h15-20h30 ! 

Sr Marceline 0755379199 

 

Action Catholique des Enfants – ACE –   

L' ACE - l'action Catholique des Enfants a repris le mercredi 12 octobre au relais à partir de 15 h 30. Tous les enfants à partir de 6 ans y sont invités. Prendre contact avec Sœur Marceline.

Service évangélique des malades  le 28 Octobre 2022, 14h 30 à 16h au Relais paroissial 109 av. Edouard Herriot à Troyes

Nous allons reprendre nos rencontres. Il s’agit de visites à domicile de personnes seules, âgées ou non, malades ou non, dans nos quartiers des Chartreux. Merci de vous faire connaître que vous désiriez visiter ou être visité-e.

 

EN DIOCESE & AGGLOMERATION

Pèlerinage Notre Dame de la Sainte Espérance

Jeudi 20 octobre 2022 : 18h30 : Chapelet à l’église Notre Dame de la Sainte Espérance à Mesnil-Saint-Loup ; 19h00 : Eucharistie avec enseignement

Vendredi 21 octobre 2022 : 18h30 : Chapelet à l’église Notre Dame de la Sainte Espérance à Mesnil-Saint-Loup : 19h00 : Sacrement de réconciliation avec adoration

Samedi 22 octobre 2022 : Marche 9 km en présence de Monseigneur Joly. 12h30 : Pique-nique, place de l’église à Mesnil Saint Loup. 14h00 : Départ de la marche de l’église à Mesnil Saint Loup. Prière finale à l’église de Mesnil Saint Loup. 18h45 : Repas à l’hôtellerie des frères : une soupe sera offerte gracieusement, chacun apportera un élément du repas (gratin, pain, fromage ou dessert). 20h00 : Office des vigiles au monastère

Dimanche 23 octobre 2022

  • 9h : Confessions au monastère
  • 10h30 Messe solennelle présidée par Monseigneur Joly
  • 12h15 : Repas à la salle polyvalente : sur réservation (jusqu’au 7 octobre) ou tiré du sac. 14h45 : Chapelet. 15h30 Célébration d’adoration et d’espérance
  • 17h00 : Office des Vêpres et Salut du Saint Sacrement.
  • Contact  07.87.56.88.80
  •  

Propositions de formations

Mardi 18 octobre 2022 de 18h15 à 20h00

CAFE-DIALOGUE : rencontres animées par Marie-Françoise BONICEL, psychosociologue. Des rencontres pour se retrouver et partager librement idées et expériences… une occasion de risquer sa parole, d’écouter les autres, de se découvrir dans une réflexion commune pour entrer en dialogue.

« Rêver et créer le monde qui vient : c’est ici et tout de suite»...

...constituera le fil rouge des quatre rencontres.

 1ère rencontre : «Réparer le monde qui vient... un art possible ?» Au Kiwi Bar - 26, rue des Quinze Vingt à Troyes

Entrée libre avec possibilité de consommer sur place

Accès à plus d’information grâce à ce lien : https://www.cathotroyes.fr/cafe-dialogue-2022-2023/  

______________________

Parcours : le CREDO

Chaque dimanche et jours de fête, nous disons ou chantons le Credo pour affirmer notre foi, non pas seulement à titre personnel mais en Église. Dans une série de huit rencontres, nous réfléchirons à la signification du verbe Croire, au contenu de notre acte de foi et surtout comment notre profession de foi nous engage, en Église, à marcher ensemble pour annoncer le Christ aujourd’hui, à vivre notre vocation de baptisés.

Intervenante : Soeur Geneviève-Agnès POINSOT, osfs

Quand ? De 18h à 20h, les jeudis       24 novembre 2022 et 15 décembre 2022

Les dates des autres rencontres vous seront données sur place. Elles ont été fixées lors de la première rencontre

Où ? Maison diocésaine Notre-Dame en l’Isle, 10 rue de l’Isle, Troyes. Inscription : par mail: cdf@cathotroyes.fr  en complétant ce formulaire en ligne : cliquez ici. Par téléphone : 06.80.27.39.79 ou 03.25.71.68.26.

Participation souhaitée : 8€ par rencontre.

 

 


 

Le mise à jour du site est tardive : ci-dessous deux commentaires biblique de la première Lecture que beaucoup attendent...
commentaires bibliques de Michel Marty 
COMMENTAIRE de la 1ère LECTURE DU 09 10 22  - 28ème DIMANCHE ORD

Lecture du deuxième livre des Rois 2R 5,14-17

En ces jours-là, le général syrien Naaman, qui était lépreux, descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, pour obéir à la parole d’Élisée, l’homme de Dieu ; alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant : il était purifié ! Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ; il entra, se présenta devant lui et déclara : « Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu, sur toute la terre, que celui d’Israël ! Je t’en prie, accepte un présent de ton serviteur. » Mais Élisée répondit : « Par la vie du Seigneur que je sers, je n’accepterai rien. » Naaman le pressa d’accepter, mais il refusa. Naaman dit alors : « Puisque c’est ainsi, permets que ton serviteur emporte de la terre de ce pays autant que deux mulets peuvent en transporter, car je ne veux plus offrir ni holocauste ni sacrifice à d’autres dieux qu’au Seigneur Dieu d’Israël. »

 

 

Afin de bien comprendre ce passage biblique, il serait nécessaire de lire les 13 premiers versets de ce chapitre du 2ème Livre des Rois, ce que je vous incite fortement à faire. Il ne vous aura pas échappé qu'une place essentielle de ce chapitre met les plus petits en avant (esclave, subalternes). 


Ce « miracle » n'a pu se réaliser, au départ, que grâce à une jeune fille juive enlevée, enfant, par l'armée du Roi d'Aram. Elle fut donnée, comme servante, à l'épouse de Naaman dont on peut supposer qu'elle la traitait bien vu sa suggestion. Ce petit bout de femme, exilée, mais forte dans sa foi, restée fidèle au Dieu de ses ancêtres, est à l'initiative du départ de général – un païen - pour la terre d'Israël. De cette histoire je retiens 3 flashs : GUERISON, CONVERSION, CONFESSION (DANS LE SENS DE PROFESSION DE FOI INDIVIDUELLE ET PUBLIQUE).

Souvent dans la Bible, une guérison physique est aussi le signe d'une guérison intérieure. Ça n'a pas dû être facile pour le général d'obéir à un ordre qui ne vient pas d'un supérieur hiérarchique. Poussé par ses serviteurs, il s'exécutera en plongeant sept fois dans les eaux du Jourdain. J'imagine la tension qui a dû monter progressivement jusqu'à la dernière immersion  La guérison survenue, le Prophète va accepter -enfin- de rencontrer ce fameux général qui ne se montrera pas ingrat pour celui qui a osé lui donner des ordres. Mais pour Élisée, pas question d'accepter un quelconque cadeau, l'action de Dieu est gratuite. Je pense que si cette entrevue intervient seulement après le miracle, c'est pour bien montrer que celui-ci est l'œuvre de Dieu. D'ailleurs Jésus le dira plus tard  (voir Matthieu 10,8) : « vous avez reçu gratuitement, donner gratuitement ».
 

Notre Société et notre Église d'aujourd'hui laissent-t-elles encore de la place aux petits, aux 'obscurs', aux 'transparents' qui peuvent avoir, comme dans ce récit biblique, du bon sens ? Je vais faire une réponse de normand :  « p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non ». Autrement dit plus clairement, parfois oui, parfois non. Concernant notre Église, je constate l'appel constant et insistant de notre Pape François pour donner une place plus importante aux « pauvres «  qui ne sont pas que des pauvres, car ils ont des richesses humaines « au dessus de la moyenne ».

CETTE INSISTANCE ME FAIT DIRE QUE NOUS AVONS ENCORE ET TOUJOURS A FAIRE DES EFFORTS POUR LES ACCUEILLIR, LES ECOUTER, : CE SONT EUX QUI NOUS ÉVANGÉLISENT. Aussi, j'ai une faveur à vous demander : si vous n'êtes pas d'accord, dites moi pourquoi ! Si vous êtes d'accord dites moi alors ce qu'ensemble nous pouvons faire.
A la semaine prochaine. En attendant portez vous bien.

 

 

COMMENTAIRE de la 1ère LECTURE DU 18 09 22 /25ème DIMANCHE ORD

Lecture du livre du prophète Amos 8, 4-7 : Écoutez ceci, vous qui écrasez le malheureux pour anéantir les humbles du pays,  car vous dites : « Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée, pour que nous puissions vendre notre blé ? Quand donc le sabbat sera-t-il fini, pour que nous puissions écouler notre froment ? Nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix et fausser les balances. Nous pourrons acheter le faible pour un peu d’argent, le malheureux pour une paire de sandales. Nous vendrons jusqu’aux déchets du froment ! »  Le Seigneur le jure par la Fierté de Jacob : Non, jamais je n’oublierai aucun de leurs méfaits.

Sans vouloir faire de polémique stérile, voilà un texte qu'on pourrait presque dire contemporain, et pourtant nous sommes au huitième siècle avant notre ère. Le prophète Amos, issu du Royaume du Sud de la terre Sainte (Royaume de Juda qui comporte 2 tribus), est envoyé par Dieu dans le Royaume du Nord (Royaume d'Israël qui en a 10). Ce Royaume connaît une période de faste et d'abondance économique, mais il y règne la corruption. La vie religieuse y est aussi dégradée à tel point que le sanctuaire de Béthel vient en concurrence avec celui de Jérusalem. Le culte pratiqué est mélangé à des rites païens et immoraux favorisés par la Reine Jézabel, princesse phénicienne qui a recours aux idoles.. Arrivé à bon port, notre prophète Amos constate avec effarement que l'insultante richesse des plus riches se fait … au détriment de la population la plus fragile, à tel point que les pauvres en sont réduits, pour survivre, à se vendre comme esclaves. Tous les prétextes sont bons pour se faire du « fric » ; euh, excusez-moi, de l'argent.  Ceux qui en abusent voudraient même s'arranger pour modifier le calendrier liturgique qui faisait de la fête de la nouvelle lune un jour férié, sans commerce. Vous rendez-vous compte, un jour de moins pour faire des affaires ! Il faut se rappeler que les sabbats et fêtes religieuses juives étaient faites pour se rapprocher de Dieu, comme nos dimanches et jours fériés chrétiens.

Bien sûr, Amos exagère un peu et peut nous laisser croire que tous les riches et tous les commerçants sont des voleurs, il laisse même entendre, sans le dire, qu'il n'y a plus de justice, que leur nouveau dieu n'est plus le Dieu d'Israël, mais celui de l'argent, sale de préférence, et de l'abus de pouvoir. Nous pouvons espérer qu'il y ait eu des exceptions. Ce royaume du Nord se flattait d'avoir balayé toutes les autres croyances, toutes les idoles. En fait, il les a remplacés par un monstre : le dieu argent. C'est un comble pour des donneurs de leçons.


Bien sûr, encore aujourd'hui il y a des riches malhonnêtes, parfois manipulateurs, et l'on se rend bien compte que de nombreuses Multinationales ont une mauvaise réputation cherchant à tout prix les paradis fiscaux pour échapper au fisc et que des fausses nouvelles sont données pour tromper les États et les consommateurs. C'est l'occasion de nous rappeler qu'une partie de nos impôts et taxes a une fonction sociale par une redistribution financière afin de diminuer les inégalités (par des allocations diverses).


Le 31 Juillet de cette année, au cours son Angélus, notre Pape François déclarait : « Qu'est-ce que la cupidité :? C'est l'avidité effrénée pour les possessions, vouloir être toujours plus riches. C'est une maladie qui détruit les personnes, car la soif de possession crée une dépendance. Surtout, ceux qui ont beaucoup ne se contentent jamais. Ils veulent toujours plus, et uniquement pour eux -mêmes. Mais ainsi, ils ne sont plus libres: ils sont attachés, esclaves de ce qui paradoxalement était censé leur servir pour vivre libres et sereins. Plutôt que de se servir de l’argent, ils deviennent serviteurs de l’argent. »


 N'oublions pas que les malheurs et les injustices faites aux hommes sont des offenses faites à Dieu.
Bonne semaine et prenez soin de vous et des autres.
Michel

 

Voir les commentaires

Fête des Familles le 24 Juin à l'évêché

17 Juin 2022, 16:26pm

Publié par nicolas derrey

Fête des FAMILLES du 24 JUIN 2022     -      communiqué de l'AFC : changement à nouveau de lieu :

C'est à l'évêché

3 rue du Cloître Saint Etienne

 

"Bonjour à tous, 

Nous vous avions annoncé il y a quelques jours que la grande fête diocésaine des familles proposée par notre évêque aurait lieu à Notre Dame en l'Isle. Il n'en est rien. La météo est bonne. C'est donc bien dans le jardin de l'évêché que vous êtes attendus. Monseigneur Joly vous attend bien comme prévu initialement à l'évêché 3 rue du cloître Saint Etienne à TROYES, à 19h00  ce soir 24 Juin !

L'Association Familiale Catholique de Troyes
Suivez-nous sur Facebook : AFC de Troyes
Fête des Familles le 24 Juin à l'évêché

 

DIMANCHE 19 JUIN 2022

Solennité du Saint Sacrement

Page en cours de rédaction

 

Vendredi 17 Juin 2022 à 21 h 

L'association de la MALADIERE invite les membres de la paroisse de Saint Bruno

à une réunion à la suite de son assemblée générale

au Relais de St Bruno 109 av. Edouard Herriot

Echange sur l’avenir de « La Maladière »...

...ce lieu partagé d’accueil, de rencontre, de détente, de prière, que notre communauté paroissiale entre autres et bien des personnes et familles des « Chartreux » ont bien apprécié pendant des années. 

Que l’association soit remerciée de cette invitation.

 

Paëlla : s'inscrire avant le 19 Juin (voir bulletin d'inscription) pour la Paëlla à emporter, distribution le SAMEDI 25 JUIN 10H - 11 H 30. Les finances paroissiales, grâce à votre générosité, petit à petit, se portent mieux, mais il faut parvenir encore à l’équilibre de notre budget…

Clôture de l’Année de la Familles le 24 Juin : Notre évêque invite toutes les familles du diocèse pour la clôture de l'année de la famille Amoris Laetitia : RDV à 19h00 le vendredi 24 juin à l'évêché  (3 rue du cloître Saint Etienne à Troyes) pour un temps d'échange, de prière, de chants et de louange, et un pique-nique partagé. Flyers à télécharger sur www.saintbruno.net

 

Camps* d’été 2022 du diocèse de Troyes. Pour vivre vos rêves au lieu de rêver votre vie, « Viens et suis-moi ! ».

*camps déclarés « Jeunesse et Sport » donnant accès aux bons CAF

 

Les camps d'été de la pastorale des jeunes du Diocèse de Troyes

Fête des Familles le 24 Juin à l'évêché
Fête des Familles le 24 Juin à l'évêché
Fête des Familles le 24 Juin à l'évêché

 

  Groupe de prière « à la louange de sa Gloire »

Nous sommes très heureux de vous faire part d'un nouveau lien vidéo sur l'Effusion du Saint-Esprit. Cet enseignement à été enregistré lors la rencontre hebdomadaire du groupe : à la Louange de sa Gloire au Relais paroissial de saint Bruno à Troyes.

Le Thème : Joël 3:1-5 : L'Effusion est une Promesse 

- Pour Toutes les Générations et les Classes Sociales 

- Tes Cuves regorgeront de Vin Nouveau et d'Huile 

- Un Don comme l'Immersion d'un Baptême 

- Un Don en Réponse à la Prière 

- Un Don comme une Délivrance 

- Un Seul Troupeau, Une Seule Bergerie, Un Seul Berger 

- Le Oint qui Guérit

Bonne Fête de la Pentecôte à Toutes et Tous, soyez Comblés, Remplis et Vivifiés par le Saint-Esprit.

Lien vidéo

https://youtu.be/bDmsAo4Avfg

 

Nous sommes très heureux de vous faire part d'un nouveau lien vidéo sur La Sagesse.
Cet enseignement à été enregistré lors la rencontre hebdomadaire du groupe : à la Louange de sa Gloire au Relais paroissial de saint Bruno à Troyes.
Le Thème : 
L'Apprentissage de la Sagesse : 
- La Sagesse est au Début de Toutes Choses 
- La Sagesse est d'une Grande Valeur 
- La Sagesse est Promise 
- La Sagesse pour Conduire nos Cœurs 
- La Sagesse pour mieux Connaître Dieu 
- La Sagesse Appelle et Pousse un Cri 
- Hommage au Père Jacques Hamel décédé des suites d'une attaque terroriste alors qu'il célébrait la messe le 26-07-2016
 
Lien vidéo :

 

 

 

Voir les commentaires

Dimanche 12 Juin 2022 - de la Trinité année C - Messe à Saint Bruno 10h 30 - Mgr Alexandre Joly invite les familles...

11 Juin 2022, 17:38pm

Publié par nicolas derrey

Dimanche 12 Juin 2022 - de la Trinité année C - Messe à Saint Bruno 10h 30 - Mgr Alexandre Joly invite les familles...
COMMENTAIRE de la 1ère lecture du Dimanche de La Trinité  12 06 22

Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes à la paroisse Saint Bruno

Lecture du livre des Proverbes 8, 22-31 : Écoutez ce que déclare la Sagesse de Dieu : « Le Seigneur m’a faite pour lui, principe de son action, première de ses œuvres, depuis toujours. Avant les siècles j’ai été formée, dès le commencement, avant l’apparition de la terre. Quand les abîmes n’existaient pas encore, je fus enfantée, quand n’étaient pas les sources jaillissantes. Avant que les montagnes ne soient fixées, avant les collines, je fus enfantée,
avant que le Seigneur n’ait fait la terre et l’espace, les éléments primitifs du monde. Quand il établissait les cieux, j’étais là, quand il traçait l’horizon à la surface de l’abîme, qu’il amassait les nuages dans les hauteurs et maîtrisait les sources de l’abîme, quand il imposait à la mer ses limites, si bien que les eaux ne peuvent enfreindre son ordre,
quand il établissait les fondements de la terre. Et moi, je grandissais à ses côtés. Je faisais ses délices jour après jour, jouant devant lui à tout moment, jouant dans l’univers, sur sa terre, et trouvant mes délices avec les fils des hommes. »

 

Si l'on en croit la Tradition, les auteurs du Livre des Proverbes seraient Salomon, Agur (peut-être un autre nom de Salomon lui-même) et Lémouël (un roi non identifié). Ce Livre aurait été écrit entre le XI et le IV siècles avant Jésus Christ. La Sagesse, que j'ose appeler Dame Sagesse, a l'honneur d'avoir été crée avant toute chose, cela n'est pas sans me rappeler le Christ en St Jean au chapitre 1er : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. » A vrai dire, saint Irénée et saint Théophile d'Antioche, tous deux évêques au II siècle ont identifié la Sagesse avec l'Esprit. Cependant, Origène, théologien, interprète de l'Écriture au IIIème siècle l'identifiait avec le Fils. Les Pères de l'Église ont retenu la deuxième interprétation, voyant dans ce chapitre 8 une preuve de la préexistence du Fils auprès du Père, et ce, avant sa naissance même.

  Pour certains, la Sagesse serait le côté féminin de Dieu puisque, en hébreux, l'Esprit se dit Rouah (souffle) mot justement féminin. N'étant toujours pas un spécialiste, je m'arrêterai là par peur de dire des bêtises. Quoiqu'il en soit, nous remarquons qu'il y a un lien très profond entre Dieu et la Sagesse : « il m'a faite pour Lui ; j'ai été formée (par Lui,); - je fus enfantée (par Lui) ; j'étais là (quand il fit la Création) ; et moi, je grandissais à ses côtés ; je faisais ses délices. » Entre Dieu et la Sagesse, il y a une relation d'Amour. Bon, pour faire plus simple, peut-être faut-il se contenter de dire que la Sagesse est le principe de l'action de Dieu. Mais c'est normal, puisque Dieu est Amour. 

  PUISQUE DIEU NOUS A CONFIE SA CREATION, AVONS NOUS ASSEZ DE SAGESSE POUR LA TRAITER AVEC AMOUR ?

   Pas sûr, mais, et c'est relativement nouveau depuis quelques années, nous en prenons conscience. Mais, comme écrivaient autrefois les enseignants sur nos bulletins de note (au moins sur les miens) : « Peut mieux faire ».Notre Pape François a été le premier pape à publier une encyclique portant sur l'environnement et la tendance à l'écologie. : il met l'humanité au centre du monde et ses relations avec la réalité de son environnement.  Il parle de la nature et du respect que l'homme doit avoir pour elle, dans un parcours spirituel.

  Aujourd'hui, Dieu trouve-t-il encore ses délices avec les fils (et les filles) des hommes (et des femmes) ? Ne devrions-nous pas tout d'abord réduire notre gaspillage, consommer autrement, recycler d'avantage, ne pas mettre le profit au détriment de l'humain ? C'est tout un programme à la portée de tous, c'est simple, et ça peut rapporter gros pour nous-même mais surtout pour nos enfants et les générations futures. Si nous n'avez pas encore lu l'encyclique Laudato Si (Loué sois-tu), et bien pourquoi ne pas lire (et appliquer), pendant les vacances, une bonne parole en complément de la Bonne Parole.

  Aujourd'hui, nous fêtons la Sainte Trinité, mystère pour les uns, incompréhension pour d'autres. En ce qui la concerne, je vous propose cette réflexion d'un assomptionniste : « Dans cette affaire de Trinité, il faut distinguer deux choses : la foi et les explications de la foi. Dire que Dieu est Père, Fils et Esprit-Saint, c'est la foi. Dire que Dieu est UN en trois personnes, dire qu'il est Trinité est une explication de la foi.

Bonne semaine, prenez bien soin de vous et des autres.

Michel Marty

Dimanche 12 Juin 2022 - de la Trinité année C - Messe à Saint Bruno 10h 30 - Mgr Alexandre Joly invite les familles...

télécharger l'invitation de notre évêque aux familles

Voir les commentaires

Dimanche 5 juin 2022 - Solennité de la Pentecôte

4 Juin 2022, 18:22pm

Publié par nicolas derrey

église de Chaource - département de l'Aube - photo N. Derrey

église de Chaource - département de l'Aube - photo N. Derrey

Merci de télécharger la feuille d'assemblée

Messe de la Solennité de la Pentecôte ce 5 Juin 2022

à 10H 30

à Saint Bruno

43 av. Edouard Herriot à TROYES

_________________________

ANNONCES & NOUVELLES

  • Dimanche 25 Juin 2022, Paëlla distribution en drive : Belle et bonne occasion d’un repas détendu, tout préparé, et de manifester concrètement notre soutien fraternelle à notre communauté paroissiale. Cela nous aidera beaucoup à équilibrer notre budget !

 

  • Vendredi 17 juin : Echange sur l’avenir de « La Maladière » au Relais Paroissial de Saint Bruno 109 avenue Edouard Herriot 10000 TROYES à partir de 21 h. «  La Maladière » : ce lieu d’accueil, de rencontre, de détente , de prière, qu’en autres notre communauté paroissiale et bien des personnes et familles des « Chartreux » ont bien apprécié pendant des années. Que l’association soit remerciée de cette invitation.

 

  • Groupe de prière « à la louange de sa Gloire »  - Martial et Dominique 06 62 65 79 87

Bonjour à Toutes et Tous,

Nous sommes très heureux de vous faire part d'un nouveau lien vidéo sur l'Effusion du Saint-Esprit. Cet enseignement à été enregistré lors la rencontre hebdomadaire du groupe : à la Louange de sa Gloire au Relais paroissial de saint Bruno à Troyes.

Le Thème : Joël 3:1-5 : L'Effusion est une Promesse 

- Pour Toutes les Générations et les Classes Sociales 

- Tes Cuves regorgeront de Vin Nouveau et d'Huile 

- Un Don comme l'Immersion d'un Baptême 

- Un Don en Réponse à la Prière 

- Un Don comme une Délivrance 

- Un Seul Troupeau, Une Seule Bergerie, Un Seul Berger 

- Le Oint qui Guérit

Bonne Fête de la Pentecôte à Toutes et Tous, soyez Comblés, Remplis et Vivifiés par le Saint-Esprit.

Lien vidéo

https://youtu.be/bDmsAo4Avfg 

COMMENTAIRE de la 1ère lecture du Dimanche de Pentecôte 05 06 22
Michel Marty, diacre du Diocèse de Troyes, paroisse Saint Bruno.
 
           Du livre des Actes des Apôtres 2, 1-11 : « Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours après Pâques, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule.Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient. Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »

Après un mois de vacances auprès de ma fille et sa famille dans l'Île de la Réunion, me voici de retour pour reprendre mes courts commentaires. La diversité de la population (Africaine, Asiatique, Européenne, Métisse), des paysages, de la faune et de la flore sont une richesse pour ce département français. Alors ce texte d'aujourd'hui survient fort à propos... pour moi.
La fête juive de la Pentecôte (Chavouot) commémore la remise des Tables de la Loi par Dieu à Moïse, cinquante jours après la Pâque Juive (Pessah). C'est une des trois fêtes principales. C'est donc normal que de nombreux Juifs pieux de tous les pays se trouvent à Jérusalem, en pèlerinage. L'Évangéliste Luc, dont nous savons peu de chose, sinon qu'il pouvait être médecin soit un Juif parlant bien le grec soit un païen Grec converti. Toujours est-il que notre Évangéliste
  nous rapporte un événement vécu par les disciples, en s'inspirant de l'Ancien Testament et juxtaposant 3 événements :

- la Loi du Sinaï (Exode chapitre 19, lors de la remise des Tables : « il y eut des coups de tonnerre, des éclairs « ) ;
- une parole du prophète Joël, (chapitre 3, 1-2 : « Alors, après cela, je répandrai mon esprit sur tout être de chair, vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens seront instruits par des songes, et vos jeunes gens par des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes, je répandrai mon Esprit ces jours-là « );
- enfin l'épisode très connu de la Tour de Babel (Genèse 11 : «Allons ! descendons, et là, embrouillons leur langue : qu’ils ne se comprennent plus les uns les autres. De là, le Seigneur les dispersa sur toute la surface de la terre. Ils cessèrent donc de bâtir la ville. C’est pourquoi on l’appela Babel, car c’est là que le Seigneur embrouilla la langue des habitants de toute la terre ; et c’est de là qu’il les dispersa sur toute la surface de la terre »).

           Sauf qu'ici Luc nous présente un anti-Babel puisque tous les juifs pieux de toutes les nations -ici réunis à Jérusalem- : comprennent dans leur langue les paroles des Apôtres. Dieu avait donné sa Loi, aujourd'hui il donne son Esprit. Les croyants « découvrent » l'unité de l'amour dans la diversité de leur vie. Ne cherchons pas à tous se ressembler, à avoir une pensée unique : nous ne sommes pas des légumes bien qualibrés dans des boîtes standardisées que l'on peut trouver en super-marché. Qu'elle que soit notre origine, soyons comme les Apôtres, proclamons les merveilles de Dieu, et la première des merveilles c'est l' AMOUR que Dieu a pour chacun d'entre-nous. En ce jour de Pentecôte qui clôture le temps pascal, faisons confiance à l'Esprit Saint pour nous aider à proclamer à nos contemporains qu'ils sont aimés de Dieu. Bonne semaine à toutes et tous.. 

Voir les commentaires

Dimanche 8 Mai 2022 - 4ème du Temps pascal

8 Mai 2022, 10:19am

Publié par nicolas derrey

en cours de création

télécharger la feuille d'assemblée de ce dimanche

Voir les commentaires

Dimanche 24 Avril 2022 - 2ème Dimanche du Temps Pascal...de la MISERICORDE

23 Avril 2022, 15:28pm

Publié par nicolas derrey

Dimanche 24 Avril 2022 - 2ème Dimanche du Temps Pascal...de la MISERICORDE

téléchargez la feuille d'assemblée de ce dimanche

Annonces

INVITATION du groupe de prière à St Bruno 

« LOUANGE DE SA GLOIRE »

Pâques n'est pas la fin du chemin, non, c'est plutôt la ligne de départ vers la Pentecôte ! Vers le don du Saint-Esprit.

Pour nous préparer à recevoir ce don extraordinaire, nous vous proposons plusieurs choses : 1- Vous avez la possibilité de regarder 7 vidéos sur la chaîne Youtube : Grains de Ciel, qui explique le don du Saint-Esprit au cénacle. 1 Vidéo à méditer par semaine.

2- Vous pouvez nous rejoindre au groupe de louanges le mercredi soir de 19h à 21h au relais. 3- Vous pouvez vous engager à priez l'Esprit-Saint quotidiennement en faisant le compte de chaque jour où vous avez été fidèle : de 1 à 50. Prière proposée sur le site.

 Contact Martial et Dominique Bargibant : 0662657987 - martial.bargibant@gmail.com

_______

VŒUX PERPETUELS DE SŒUR MARCELINE

Sœur Marceline s’envole cette semaine vers son Pays, le Burkina, à la Maison-Mère de l’Institut Famille des Sœurs de l’Annonciation de Bobo où elle est admise à prononcer ses vœux perpétuels le 1er Août 2022. Accompagnons-la de nos prières

_______

-Mardi 22 Avril à 9h ménage de l’Eglise.

-Jeudi 28 Avril à 18h 30 chapelet pour la création.

Notre prière pour la paix

C'est en ce dimanche 24 Avril 2022 la date de célébration de Pâques dans les Eglises Orthodoxes.

Je vous invite à être en communion de prière avec ces frères et soeurs dans la foi au Christ mort et ressuscité pour nous. En particulier avec nos frères et amis orthodoxes de l'Aube de la Paroisse Saint Nicolas à Saint André-les-Vergers et aussi de la communauté orthodoxe roumaine, plus récente chez nous, qui célèbre dans la chapelle de l'église Saint Bruno des Chartreux.  


L'un des premiers dons du Christ ressuscité est la PAIX. "La paix soit avec vous"  : ce sont les paroles du Ressuscité lorsqu'il se donne à voir en apparaissant à ses disciples. Que notre prière pour la Paix soit intense, pleine d'espérance en ces heures de souffrances inouïes des membres de ces peuples ukrainien et russe qui sont en guerre, alors qu'ils ont tellement à puiser dans leur histoire et leur présent de quoi être frères :

Aux yeux d'Antoine Arjakovsky, "un  historien aux racines russo-ukrainiennes qui décrypte les enjeux mémoriels du conflit en cours. l'épopée de la Rus de Kiev a bel et bien donné naissance à des nations distinctes, à rebours du roman national scandé parVladimir Poutine" (Le Pèlerin du 24 Mars 2022).

Voici un passage d'un texte du 6 mars d'un ami orthodoxe. Je vous le partage (respectant l'anonymat) afin qu'une authentique compassion chrétienne et fraternelle soutienne notre prière d'intercession en ce dimanche de la miséricorde et bien au delà. 

"Ce dimanche 6 mars 2022, jour du Pardon qui marque le début de notre carême, restera gravé dans nos mémoires.

Le conflit actuel a une caractéristique particulièrement douloureuse. C’est une guerre fratricide. D’un côté, comme de l’autre très nombreux sont ceux qui sont qui, comme moi, sont pour moitié russes, pour moitié ukrainiens. Ils sont littéralement écartelés, contre leur gré. Pour ceux qui sont sur place, en Ukraine, c’est la double peine.

Le Malin, le Diviseur (diabolos en grec) a pris le pouvoir. Les paroles sont vaines. Elles sont une arme supplémentaire du Malin. Arrêtons de parler pour essayer de nous recueillir. Je vous demande de me pardonner pour ne pas avoir cru que cette guerre était possible, pour toute parole ou pensée qui vous a blessés, pour tout ce qui a pu contribuer à créer une division entre nous qui formons une communauté unie malgré nos différences qui sont une formidable richesse.

Prions pour la paix, sans oublier qu’elle ne viendra en fin de compte que de nous, et que si nous n’arrivons pas à la préserver entre nous, il n’y aura plus beaucoup d’espoir.

Tous prient spontanément pour les victimes, toutes les victimes. C’est le plus évident. Mais dans tout drame, il faut prier pour qu’aux victimes soit épargné le soulagement factice du désir de vengeance qui risque d’empoisonner longtemps leur vie.

Il faut prier pour que les criminels trouvent le chemin du repentir et le courage de demander pardon.

Il faut aussi prier pour les proches des meurtriers qui portent le fardeau d’un crime qu’ils n’ont pas voulu.

Nous avons beaucoup de mal à comprendre pourquoi Dieu laisse faire. Il laisse à l’homme la liberté d’être les instruments de l’Esprit que nous avons en nous ou d’être les instruments, parfois inconscients, des forces du Malin, parce qu’il sait profiter de nos faiblesses.

Ayons le courage de demander sincèrement pardon, y compris pour notre incapacité à pardonner. Soyons compatissants, laissons agir l'Esprit en nous afin qu'Il nous aide à préserver notre unité. Sans elle, la vie en Eglise n'a plus de sens".

Nicolas Derrey

curé de Saint Bruno des Chartreux - Troyes

 

 

Voir les commentaires

Dimanche de Pâques 17 Avril 2022 - Samedi Saint 16 Avril Veillée pascale à 21h

16 Avril 2022, 11:04am

Publié par nicolas derrey

Dimanche de Pâques 17 Avril 2022 - Samedi Saint 16 Avril Veillée pascale à 21h

Dimanche de Pâques 17 Avril : messe de Pâques à 10h 30 à Saint Bruno. 

CHRIST EST RESSUSCITE

​​​​​​​Il est vraiment ressuscité, Alléluia !

 

Le commentaire biblique de Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes ; paroisse Saint Bruno
COMMENTAIRE de la 1ère lecture (brève) du Dimanche de Pâques 2022
Des Actes des Apôtres 10, 34a.37-43 : En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole et dit : « Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les commencements en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance. Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester, non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts. C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage : Quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

 

Notre brave Pierre a (enfin) pris modèle sur son Maître, et il n'hésite pas à se rendre chez un petit officier de l'armée romaine d'occupation qui s'appelait Corneille. Il faut dire qu'après la mort de Jésus ses disciples ont reçu l'Esprit Saint qui les a transformés et fortifiés. La preuve ? Pierre vient d'accomplir des miracles (AA9, 34-39/40) et de se libérer de la Loi de Moïse pour adopter la Loi de l'Amour. Nous devons nous souvenir que Jésus est venu non pas pour abolir la Loi, mais pour l'accomplir. Nous assistons à une petite catéchèse donnée à des sympathisants : Jésus a été baptisé, il a reçu l'Esprit Saint, faisait le bien, guérissait. Il a été tué comme un malfaiteur mais Dieu l'a ressuscité. Et Pierre de proclamer « nous en sommes témoins », « nous avons mangé et bu après sa résurrection » et « Dieu nous a chargés d'annoncer et de témoigner ».  Après ces bonnes paroles, Pierre va baptiser, pour la première fois, des païens et ouvrir ainsi l'Église aux non Juifs (voir AA 10, 44 à 48). Il faut noter que, dans ce passage de l'Écriture, l'Apôtre insiste que c'est Dieu qui agit à travers Jésus. N'oublions pas, Sœurs et Frères, car nous devons rendre à César ce qui appartient à César, que les premiers témoins de la résurrection du Christ ne sont ni Pierre ni Jean, mais : Marie-Madeleine et d'autres Saintes Femmes, voir l'Évangile de ce jour (Jean 20, 1-9) mais aussi Matthieu 28, 1-10, Marc 16, 1-7 et Luc 24, 1 – 10. Cela vous-étonne-t-il ? Moi, non, parce que ce sont les femmes qui donnent la vie, il y a donc tout un symbole derrière. Et puis, ces femmes n'ont pas abandonné Jésus comme les autres Apôtres, elles étaient là jusqu'à la fin, c'est donc leur rendre justice que d'être les premières à constater la résurrection de Jésus. Ce sont elles en effet qui font la liaison entre le drame de la Passion et la joie de la Résurrection. Pâques est la principale fête des Chrétiens, bien plus que celle de Noël, car la résurrection, est  le pilier central de notre foi. En avons-nous conscience ? Nous considérons-nous encore aujourd'hui des témoins authentiques de la résurrection. Oui, nous croyons que Jésus est le chemin, la vérité et la Vie éternelle, et que, par sa mort, il nous a délivré de la mort éternelle. Est-ce que nous le proclamons, est-ce que nous en témoignons ?
Bonnes fêtes de Pâques, portez-vous bien et prenez soin de vous et des autres, comme d'habitude.

Vers la Pentecôte

pour un renouveau dans la lumière et la force de l'Esprit Saint

 

INVITATION du groupe de prière à St Bruno

« LOUANGE DE SA GLOIRE »

Pâques n'est pas la fin du chemin, non,

c'est plutôt la ligne de départ vers la Pentecôte !

 

Nous sommes dans la Joie de Pâques, nous partageons la Résurrection du Christ et c'est merveilleux.

Mais Pâques n'est pas la fin du chemin, non, c'est plutôt la ligne de départ vers la Pentecôte !

Vers le don du Saint-Esprit.

Pour nous préparer à recevoir ce don extraordinaire, nous vous proposons plusieurs choses :

1- Vous avez la possibilité de regarder 7 vidéos sur la chaîne Youtube : Grains de Ciel, qui explique le don du Saint-Esprit au cénacle. 1 Vidéo à méditer par semaine.

2- Vous pouvez nous rejoindre au groupe de louanges le mercredi soir de 19h à 21h au relais.

3- Vous pouvez vous engager à priez l'Esprit-Saint quotidiennement en faisant le compte de chaque jour où vous avez été fidèle : de 1 à 50 

Exemple de prière :

Viens Esprit-Saint, viens comme au Cénacle, par la puissante intercession du Cœur immaculé de Marie, ton Épouse bien-aimée !

Viens Esprit-Saint, viens nous remplir de ton Esprit d'Amour, de Paix et de Joie !

Donne-nous, Esprit-Saint de chanter tes louanges à jamais !

Ouvre notre Coeur pour t'accueillir afin que tu rayonnes en nous la joie de notre foi en Jésus-Christ ressuscité.

Amen.

Contact : 0662657987                                martial.bargibant@gmail.com

 

Bises & Bénédictions 
M
artial & Dominique

 

Voir les commentaires

DENIER DE L'EGLISE à quoi sert l'argent de votre don à l'Eglise

11 Avril 2022, 13:55pm

Publié par nicolas derrey

https://mondenier.com

Vous aussi !

Faites grandir l’Eglise

« Je veux faire grandir l’Eglise en soutenant mon diocèse ! »

Demandez l’enveloppe ou rendez-vous sur mondenier.com pour soutenir l’Eglise !

 LE DENIER DE L’EGLISE  -  A QUOI SERT L’ARGENT DE VOTRE DON ?

l’Église partage avec vous les grands moments de votre vie :

  • Préparation et célébration des mariages, des baptêmes et des funérailles
  • l’Église accompagne les jeunes dans leur cheminement :
  • Catéchisme, aumôneries, mouvements, pèlerinages...
  • l’Église est présente aux côtés des malades et des détenus :
  • Grâce aux aumôneries des hôpitaux et des prisons
  • l’Église forme les acteurs de sa mission : Futurs prêtres, laïcs permanents, bénévoles...
  • l’Église affirme ses convictions et s’engage :
  • Dans les grands débats de société tels que la bioéthique, l’accueil des migrants ou l’environnement.

             Qu'il est heureux de voir ces belles assemblées au sein des églises dans nos diocèses en ce jour des Rameaux ! Oui,  l'Eglise en France est présente, vivante. Elle retrouve petit à petit la confiance en elle à l’écoute de Jésus qui l’appelle à traverser ses épreuves et à se laisser renouveler par de nouveaux témoins :

  • Celles et ceux qui témoignent de leur mieux en discernant et en prenant ensemble la mesure de la situation pour voir comment mieux partager leur foi et leur espérance en lui faisant confiance.
  • Les baptisés jeunes et adultes de cette Pâques 2022.
  • Toutes les communautés paroissiales, religieuses et autres dont les membres s’impliquent afin d’écouter, d’accueillir les avis et les espérances des jeunes, des femmes et des hommes en quête de vérité, de fraternité, de spiritualité et d’une annonce tonique de l’Evangile…
  • Notre nouvel Evêque Alexandre.  C’est avec lui que les jeunes du Diocèse nous invitent à les rejoindre à la MARCHE DE PÂQUES la nuit du 16 au 17 Avril.

   Cette marche de Pâques est tout un symbole : celui de notre synodalité ! notre marche commune ! C’est notre engagement de catholiques, en Eglise, à nous convertir vraiment, sans cesse, pour mieux marcher ensemble à l’écoute des uns des autres, à l’écoute du pape François et de nos évêques.

De quoi s’agit-il ?  d’aller vers une Eglise plus UNE, plus SAINTE, plus APOSTOLIQUE et plus CATHOLIQUE, c’est-à-dire en perpétuelle conversion afin que chacun et chacune de ses membres se fasse, comme nous dit le futur Saint Charles de Foucault, frère universel au nom de Jésus !

Nous avons besoin de votre soutien, de votre don…de vos avis, de ce que vous rêvez de meilleurs pour l’Eglise au service du bien commun à cause de Jésus et de l’Evangile, de votre prière et de votre confiance pleine d’espérance…

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno

Voir les commentaires

Paroisse Saint Bruno - TROYES - SEMAINE SAINTE ET PÂQUES - 10 au 17 Avril 2022 - DENIER DE L'EGLISE

10 Avril 2022, 10:37am

Publié par nicolas derrey

Marche de Pâques 2022 - à votre disposition pour informer...

Marche de Pâques 2022 - à votre disposition pour informer...

Du Dimanche 10 Avril  au Dimanche 17 Avril JOUR DE PÂQUES

__________________________________________________________________________

SEMAINE SAINTE 2022

célébrations et marche de Pâques

Dimanche des rameaux 10 Avril :

-19h  Bénédiction et messe des Rameaux à la chapelle du Relais, la veille 9 Avril.

-10h 30 Bénédiction et messe des Rameaux à l’église St Bruno. Baptême de deux enfants, Gauthier et Marin après la messe.

Lundi saint 11 Avril :

-20h Célébration pénitentielle à la cathédrale.

Mardi saint 12 Avril :

-18h30 Messe chrismale célébrée en l’église Saint-Loup d’Auxon. Tous les fidèles du diocèse y sont invités.

Mercredi saint 13 Avril :

-15h célébration pénitentielle à Saint Urbain.

-18h à 19h 30 confessions au Relais 109 av. E. Herriot (P. N. Derrey).

Jeudi saint 14 Avril :

-18h à 19h 30 confessions à St Bruno – chapelle -  43 av. E. Herriot  (P. N. Derrey).

-19h,15 Messe en mémoire de la Cène du Seigneur à Saint Bruno suivie de l’adoration jusqu’à minuit à la chapelle.

Vendredi saint 15 Avril :

-15h chemin de croix en l’église St Bruno.

-16h confessions à la chapelle à la suite du chemin de croix jusqu’à 18h30 (N. Derrey)

-19h 15 célébration de la Passion du Vendredi Saint à St Bruno.

Samedi saint 16 Avril : -à 21h Feu nouveau-Veillée pascale à Saint Bruno

Samedi 23h : LA MARCHE DE PÂQUES

-23h, à Piney, Monseigneur Joly donne rendez-vous aux diocésains, dès 15 ans, pour la Marche de Pâques. Après 2 ans d’interruption, la Marche de Pâques aura lieu cette année. Avec les jeunes venons marcher avec le Christ ressuscité. « Cessons de marcher comme des morts en compagnie du vivant » (St Augustin).

23h : accueil et inscriptions à Piney ; 1h45 : Onjon ; 4h : Montangon ; 7h : messe de Pâques à Piney. Contact : marche.de.paques10@gmail.com

 

Dimanche de Pâques 17 Avril : messe de Pâques à 10h 30 à Saint Bruno.

 

télécharger la la feuille d'assemblée du Jeudi saint

télécharger la feuille d'assemblée du Vendredi saint

Edito du dimanche des Rameaux

« Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » Jean 11, 25

 Jésus entre dans Jérusalem. La foule l’acclame rameaux en mains comme nous en ce dimanche à St. Bruno. Jésus sera pourtant bientôt arrêté, jugé, et mis à mort. Jésus va être rejeté par beaucoup…y compris par certains de ses amis, disciples et apôtres… Juda le traitre et Pierre le renégat. Mais à l'écoute du récit de la Passion aujourd'hui, puis lors du chemin de croix et de la célébration de la Passion du vendredi Saint nous sera rappelé la fidélité de Marie, Jean, Véronique, Marie-Madeleine, Joseph Darimathie,  Nicodème et la réquisition de Simon de Sirène… au coté et à la suite de Jésus.

Alors si Jésus est acclamé en ce beau jour des Rameaux à Jérusalem et au-jourd’hui à St Bruno dans notre belle assemblée, ne cédons pas au découragement au prétexte que nous ne connaissons que trop combien nous sommes faillibles et versatiles à la suite de Jésus. Jésus en effet, quant à lui,  en son cœur nous connaît  bien. Et si dans le monde comme en chacun de nous le péché a pourtant déjà commencé son œuvre de mort Jésus peut y faire renaître par la grâce du pardon la décision de l'engagement résolu de la foi dans l’amour : « Qui croit en moi, fût-il mort, vivra ».

Ouvrons-lui alors notre conscience et notre coeur. Présentons-lui nos péchés à pardonner : nos versatilités, nos reniements petits ou grands, nos refus à lui obéir dans notre devoir d'état et les faux prétextes invoqués... Parlons-lui de nos fragilités qui affectent notre volonté souvent sincère mais indécise. Devant la Croix, signe et évènement de la révélation de son amour, discernons non seulement que nous sommes pécheurs en général, mais identifions les actes et les manquements qui ont fait souffrir les autres... et nous-mêmes tant nous ressentons combien ils ont affecté notre relation au Seigneur et aux autres et ayant été à divers degrés de gravité contraire à l'Evangile.  

Si cela nous aide prions ainsi : « Seigneur Jésus, Fils du Dieu vivant, prends pitié de moi, pécheur ». Et reconnaissons, s'il en est besoin, que l'Eglise est de bon conseil en nous rappelant que  Jésus nous attend au rendez-vous du sacrement de son pardon.    

Père Nicolas Derrey               

                               

COMMENTAIRE DE LA 1ERE LECTURE DES RAMEAUX 10 04 22

Lecture du livre du prophète Isaïe 50, 4 – 7 : Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute. Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats. Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu.

Nous voici à nouveau devant un texte écrit pendant l'exil du Peuple Hébreux à Babylone. Devant le découragement du Peuple, le Prophète Isaïe exprime ses espérances pour « redresser le moral des troupes ». Il veut l' encourager à se tourner vers son Seigneur afin qu'il lui fasse confiance et qu'il ne se sente pas abandonné. Ces quelques lignes ont un écho particulier pour les chrétiens, car elles nous font penser à ce que Jésus-Christ allait endurer au cours de la semaine sainte. Pour nous aujourd'hui, comment ne pas penser au Peuple Ukrainien bien sûr, mais également à tous ces Peuples Africains, que l'on a un peu tendance à oublier, qui subissent la guerre, en particulier les civils. Lorsqu' Isaïe nous dit : « J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats », cela me renvoie aux paroles de Jésus dans le sermon sur la montage (Matthieu 5, 38-42). Volontairement, je ne les reporte pas afin que vous alliez puiser directement à la source de son Évangile. Je reste fidèle à l' interprétation que je vous ai déjà dite : A LA VIOLENCE, IL FAUT REPONDRE PAR L'AMOUR.

Ces paroles sont tellement faciles à dire lorsqu'on se trouve à un peu plus de 2000 kilomètres des conflits, dans ses pantoufles et devant sa télévision ! Vous aurez compris que je parle de moi... et peut-être de vous aussi. Bien sûr, nous avons de nombreuses questions devant cette guerre qui peut fragiliser davantage nos plus anciens, les ramenant un peu plus de 80 ans en arrière. Que pouvons-nous faire ? Prier, bien sûr, et, quelque soit le résultat des élections présidentielles, faire bloc contre la barbarie, dont on pouvait penser qu'elle n'existerait plus, et encourager un règlement pacifique et durable du conflit.

Dans le Livre d'Ezékiel (33,11) il est dit : «je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais bien plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive. »Qu'il vive, oui, mais en assumant les conséquences de ses actes. Vous aurez compris que je parle du méchant personnage de la Bible, quoique... Prenons modèle sur notre Pape François : interrogé dans l'avion qui le ramenait de Malte à Rome sur l'éventualité d'un déplacement à Kiev, il a répondu : « Oui, c'est sur la table. » Voilà un homme de Dieu courageux. Heureux le Pape Jean XXIII qui a osé ne plus se considérer comme « prisonnier » dans la Cité du Vatican, il en a ouvert les portes et les fenêtres pour mieux écouter la vie du monde et permit à ses successeurs de suivre sa trace.


Vous avez peut-être vu dans le journal que la maison d'accueil de La Maladière, à Vendeuvre, fondée par des paroissiens de Saint Bruno, a été réduite en cendres dimanche dernier. C'est un drame qui frappe tous ceux qui s'y sont engagés. Qu'ils soient remerciés pour le travail accompli au nom de l'Évangile.
Bonne dernière étape avant la grande fête de Pâques. Prenez soin de vous et à la semaine prochaine, si vous le voulez bien.

Michel Marty   diacre

 

https://mondenier.com

Vous aussi !

Faites grandir l’Eglise

« Je veux faire grandir l’Eglise en soutenant mon diocèse ! »

Demandez l’enveloppe ou rendez-vous sur mondenier.com pour soutenir l’Eglise !

 LE DENIER DE L’EGLISE  -  A QUOI SERT L’ARGENT DE VOTRE DON ?

l’Église partage avec vous les grands moments de votre vie :

  • Préparation et célébration des mariages, des baptêmes et des funérailles
  • l’Église accompagne les jeunes dans leur cheminement :
  • Catéchisme, aumôneries, mouvements, pèlerinages...
  • l’Église est présente aux côtés des malades et des détenus :
  • Grâce aux aumôneries des hôpitaux et des prisons
  • l’Église forme les acteurs de sa mission : Futurs prêtres, laïcs permanents, bénévoles...
  • l’Église affirme ses convictions et s’engage :
  • Dans les grands débats de société tels que la bioéthique, l’accueil des migrants ou l’environnement.

             Qu'il est heureux de voir ces belles assemblées au sein des églises dans nos diocèses en ce jour des Rameaux ! Oui,  l'Eglise en France est présente, vivante. Elle retrouve petit à petit la confiance en elle à l’écoute de Jésus qui l’appelle à traverser ses épreuves et à se laisser renouveler par de nouveaux témoins :

  • Celles et ceux qui témoignent de leur mieux en discernant et en prenant ensemble la mesure de la situation pour voir comment mieux partager leur foi et leur espérance en lui faisant confiance.
  • Les baptisés jeunes et adultes de cette Pâques 2022.
  • Toutes les communautés paroissiales, religieuses et autres dont les membres s’impliquent afin d’écouter, d’accueillir les avis et les espérances des jeunes, des femmes et des hommes en quête de vérité, de fraternité, de spiritualité et d’une annonce tonique de l’Evangile…
  • Notre nouvel Evêque Alexandre.  C’est avec lui que les jeunes du Diocèse nous invitent à les rejoindre à la MARCHE DE PÂQUES la nuit du 16 au 17 Avril.

   Cette marche de Pâques est tout un symbole : celui de notre synodalité ! notre marche commune ! C’est notre engagement de catholiques, en Eglise, à nous convertir vraiment, sans cesse, pour mieux marcher ensemble à l’écoute des uns des autres, à l’écoute du pape François et de nos évêques.

De quoi s’agit-il ?  d’aller toujours davantage ensemble, sur le plan et le chemin de la sainteté subjective des ses membres, tous les baptisés, vers une Eglise plus manifestement UNE, SAINTE, APOSTOLIQUE et... CATHOLIQUE ! C’est-à-dire en perpétuelle conversion afin que chacun et chacune de ses membres se fasse, comme nous dit le futur Saint Charles de Foucault canonisé le 15 Mai prochain, frère universel au nom de Jésus !

Nous avons besoin de votre soutien, de votre don…de vos avis, de ce que vous rêvez de meilleurs pour l’Eglise au service de la sanctification et du bien commun à cause de Jésus et de l’Evangile, de votre prière et de votre confiance pleine d’espérance…

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>