Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

32ème DIMANCHE du temps ordinaire - 100ème anniversaire de l'armistice du 11 Novembre 1918

14 Novembre 2018, 23:01pm

Publié par nicolas derrey

célébration interreligieuse et prière pour la paix à l'occasion du 100ème anniversaire de l'Armistice de 1918

célébration interreligieuse et prière pour la paix à l'occasion du 100ème anniversaire de l'Armistice de 1918

Edito     

 

100ème anniversaire de l’Armistice

du 11 Novembre 1918

"Le bilan humain du conflit s'élève à 9,5 millions de morts ou disparus dont 1,4 million Français, 2 millions Allemands et 1,8 million Russes. Parmi les grandes puissances, c'est proportionnellement la France qui est le pays le plus touché avec la mort de près d'un soldat sur cinq. La Serbie détient cependant le record avec près de 40% de son armée décimée. Selon l'historien Antoine Prost, il manque 1 million de morts non comptabilisés par les différentes armées: les prisonniers morts en détention, les soldats décédés des suites de leurs blessures après leur démobilisation ou encore ceux victimes de maladie. Près de 700 000 hommes des colonies ont été mobilisés dans l’empire. Parmi eux, il y a eu plus de 80 000 morts ou disparus, dont 48 000 parmi les tirailleurs d’Algérie et du Maghreb et 27 000 parmi ceux d’Afrique subsaharienne, et un nombre encore plus grand de blessés, gazés, amputés ou défigurés. La moitié des jeunes Français nés en 1894 et donc âgés de 20 ans en 1914 ont disparu à l'issue du conflit." (source : site du Centenaire)? Aux 28% déjà décédés avant la guerre (la mortalité infantile et juvénile était encore très importante) s'ajoutent les 24% de ceux qu'on appelait «la classe 14» morts au combat. Un véritable traumatisme pour la société française." (Source : le site officiel du centenaire")

        Des jeunes combattants des armées du monde engagées, des poilus et des civils sont morts par millions pour la France et la liberté. Quels appels nous sont adressés à travers cette mémoire d'évènements à ce point saturés d'horreur et de souffrances ? Quelle écoute intérieure doit-elle être la nôtre ?  

Sans doute avons nous à discerner les chemins d'engagements concrets, afin d'être toujours davantage plus dignes de notre condition humaine, plus dignes aussi de la France d'aujourd'hui qui doit tant à son peuple de 1914-18 et à se alliés.

 

Dans la force et la lumière de l'Evangile et de l'Esprit Saint qui éclairent nos consciences, "faisons la guerre à la guerre" (Péguy) aujourd'hui en commençant par sortir de nos aveuglément pour combattre les causes multiples de guerres sur la planète. Ecoutons les voix de la sagesse, celle du pape François, de Pax Christi... qui nous éclairent et nous décident à agir, même humblement là où nous sommes, pour y apporter remède... 

Réalisons que les morts pour la France et la Liberté sont venus aussi  par milliers du Maghreb, d’Afrique sub-saharienne, du Sénégal, de Côte d’Ivoire, etc. Leurs descendants, leurs petits enfants sont parmi nous. C’est la France d’aujourd’hui. Plusieurs d’entre vous "venus d'ailleurs" m’ont parlé de la guerre de leur grands-pères et arrière-grands-pères...   Notre dette envers eux ? Que nous réalisions combien, avec nos diversités d’origines, dans nos quartiers et nos paroisses, nous devons cesser de nous ressentir étrangers les uns aux autres.

 

Père Nicolas Derrey

 

...ne manquez pas de lire ci-dessous le commentaire biblique de Mgr Marc Stenger lors de la célébration interreligieuse du centenaire du 11 novembre 1918

 

télécharger la feuille-infos paroissiale hebdomadaire

Célébration interreligieuse

Salle Val de l’Isle

Dimanche 11 novembre 2018

 

Commentaire biblique                                   Lc 1, 57-79

 

Ce texte de notre tradition chrétienne a une grande qualité prophétique. Il parle de ce que Dieu accomplit pour son peuple et même si nous ne nous rejoignons pas sur tous les points avec les autres confessions religieuses quant à  son interprétation, nous y reconnaissons ensemble ce Dieu qui veut le bien de l’homme, de tout homme et appelle tout homme à travailler à ce bien pour ses frères humains.

«  Ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort » : y a-t-il plus évocateur pour caractériser cette première guerre mondiale dont l’armistice de 1918 a marqué la fin. Un conflit d’une cruauté extrême qui a déployé mort et désolation, qui a plongé l’humanité dans les ténèbres. Cent ans après, nous nous rappelons ceux qui ont donné leur vie pour défendre leur patrie. Mais cette guerre a été un tel carnage que cela peut paraître insensé de demander à des personnes de défendre leur patrie à ce prix-là. La patrie on la défend tous les jours en permettant à ceux qui y vivent de vivre dans la justice, dans la fraternité et dans l’amour. La patrie on la défend tous les jours, en ne laissant personne dans les ténèbres de l’exclusion et du déni des droits fondamentaux de chacun. Rendre hommage aux poilus, comme on dit, est un devoir sacré, mais nous n’avons pas le droit d’être dupes face à la guerre de 14-18 et face à aucune guerre. L’héroïsme dont ont fait preuve un grand nombre et devant lequel on ne peut que s’incliner avec respect n’enlève rien au fait qu’une guerre c’est toujours une injustice des uns par rapport aux autres, puisque toute guerre repose sur la notion de l’autre comme ennemi à abattre. Aujourd’hui nous nous rappelons l’armistice du 11 novembre 1918. Etait-ce donc la lumière qui venait éclairer les ténèbres ? Je crains qu’il faille dire que non. Dans la signature du traité de paix le vaincu restait l’ennemi à abattre et celui-ci ne pensait qu’à laver son humiliation en entrant dans une nouvelle guerre non moins cruelle que la précédente. Cette lumière qui illumine les ténèbres et l’ombre de la mort, c’est celle qui éclaire autrement celui qui est face à nous dans les conflits de notre monde. Il ne s’agit plus d’un ennemi, il s’agit d’un ami, il ne s’agit plus d’un adversaire, il s’agit d’un partenaire, d’un allié à qui on fait suffisamment confiance pour construire avec lui un monde nouveau de justice, de paix et de fraternité. Ce que n’avaient pas compris les signataires du traité de Versailles, les vainqueurs de la seconde guerre mondiale l’ont compris, au point de bâtir avec ceux qui voulaient dominer, l’Europe, projet de partage, d’égalité, de paix, de reconnaissance mutuelle, toutes ces valeurs qui même si elles peuvent être mises à mal par d’autres intérêts demeurent les fondamentaux d’un monde d’espérance et d’amour mutuel.

Le message que nous croyants puisons dans nos textes de référence, c’est qu’il n’y a pas de fatalité. Nous croyons que l’homme peut changer le monde autrement que par la violence et la guerre, en changeant son attitude face à la violence et à la guerre. Le registre dont nous nous réclamons est le registre de l’amour. C’est la seule manière qui trouve grâce auprès de Dieu, car c’est la manière d’être de Dieu. Ce qui est dénoncé régulièrement dans la Bible, c’est la vanité, la cupidité, l’hypocrisie, porteuses de violence. Mais il ne s’agit pas seulement de donner, de faire la paix, il s’agit de se donner, si l’on veut avancer sur le chemin d’une paix durable.

La véritable paix n’est jamais seulement la fin d’une guerre. Il est juste que nous célébrions la fin de la première guerre mondiale, tant celle-ci a provoqué de violences, de destruction des personnes et des biens. Mais il est infiniment plus juste et plus légitime de prendre conscience que le véritable engagement que nous avons à prendre vis-à-vis de Dieu et vis-à-vis des hommes, c’est le don de nous-même. C’est dans ce don que la relation à l’autre existe. Nous croyants, sommes convaincus que le lieu de Dieu c’est l’homme. D’autres le sont avec nous, qui ont compris que notre première richesse c’est notre humanité que nous avons à déployer pour le bien de tous. Lorsque la richesse est assimilée seulement à la possession des biens on peut tomber facilement dans la crainte qu’on nous les prenne. Et alors naissent les guerres, les violences et les exclusions. Ce chemin de la paix dont parle le texte que nous avons retenu, il n’y en a qu’un seul : opter clairement pour ce qui nous rapproche des autres : l’accueil de l’étranger, l’engagement solidaire, l’amour et le respect de chacun. C’est à ce prix que le 11 novembre 2018 sera le commencement d’un nouveau monde, un monde de paix et de justice.

 

+Marc STENGER

Evêque de Troyes

 

 

Célébration interreligieuse – Salle Val de l’isle

dimanche 11 novembre 2018

19h ; Lieu : Troyes, Notre-Dame-en-l'Isle, salle Val de l'Isle, 9 bd Henri Barbusse

– prière pour la paix –

Commémoration du 100ème  anniversaire

de l’Armistice du 11 novembre 1918,

de la victoire et de la paix

hommage à tous les morts

pour la France 

_______________________________________________________

 

ACTION CATHOLIQUE DES FEMMES

A toutes les femmes qui désirent se retrouver pour échanger dans le plus grand respect , pour vivre des moments de partage d’expériences spirituelles et humaines. Des rencontres sont prévues en novembre et en décembre sur les Thèmes :

 

  • Vendredi 23 Novembre de 19h à 21h30:

Thème: '' l'entraide et engagement''

au programme de ce jour:

Un film suivi de débat: le pouvoir de la  femme

repas partagé

 

  • Vendredi 14 Décembre de 19h à 21h30

''Thème: la place de la femme dans l'Eglise et dans la société''

au programme:

prière pour les amis visible et invisibles

échange sur Thème à la lumière de la parole de Dieu

événement : fête de Noël anticipée ( des surprises vous attendent)

partage du repas de fête

A VOS AGENDAS

 

Jeudi 1erNovembre : Messe de la Fête de la Toussaint à 10h 30 à Saint Bruno.

 

Vendredi 2 Novembre : à 19h à Saint Bruno messe en mémoire de tous les fidèles défunts. Les personnes et les familles qui viennent de vivre une séparation d’un des leurs au cours de l’année y sont particulièrement invitées.

 

Dimanche 18 Novembre : une seule quête pour la Paroisse et le Secours Catholique.

 

Dimanche 18 Novembre : 14h 30 Apres-midi jeux avec les amis de la Maladière au RELAIS paroisial, 109 av. E. Herriot, 1erétage.

 

Mardi 20 Novembre : 9h ménage de l’église.

 

Dimanche 25 Novembre : 10h 30 à l’église messe animée pour la Sainte Cécile par l’Alerte et la chorale de St Bruno.

 

Jeudi 29 Novembre : 18h 30 chapelet pour les âmes du purgatoire. 

 

VIE PAROISSIALE

 

Messes en semaine : 

Lundi 19h chapelle de St Bruno au 43

Mardi 9h chapelle Relais au 109

Mercredi 9h chapelle Relais au 109

Jeudi 9h chapelle d St Bruno au 43

Vendredi 9h chapelle Relais au 109

 

Tous les premiers vendredis du moisà 19h : messe au Relais suivie de l’adoration eucharistique jusqu’à 22h.

 

 

Tous les mardis :

 

19h 30 à 21h

Groupe de Prière

« louange de Gloire »

au Relais, 109 av. Edouard Herriot.

 

Le groupe est vivant, accueillant…

chaque mardi à la même heure : 

« Venez et voyez ».

 

 

PASTORALE

DES ENFANTS & DES JEUNES

 

Eveil à la foi : 

 

Yannick    06 98 97 35 30

Danielle 03 25 74 39 58

Rose        06 98 73 54 09

Servants d’autel : 

Responsables : Chantal Loust et Yannick Renault. (Aubes : Chantal Loust. Formation et responsable pour le service de la liturgie et du choeur de l’église : Fofo).

 

 

Secours Catholique

– Quartier des Chartreux –

 

Accueil du Secours catholique au Relais des Chartreux 109 av. Edouard Herriot le lundi de 14h à 16h, réservée aux habitants du quartier des Chartreux et à ceux des hôtels de Buchères . Au Relais également pour-suite de l'accueil convivial du jeudi de 14 h à 17h ouvert à tous .

 

 

Catéchismes :Tous renseignements, tél. : Soeur Sylvie 07 54 16 89 59.

 

GROUPES BIBLIQUES St Bruno 

 

GROUPE BIBLIQUE AU RELAIS

ouvert à tous… Animation et ensei-gnement par SŒUR MARIE CLAVER. Chaque samedi à 14h 30. 

 

AGENDA DIOCESAIN 

 

Dimanche 11 novembre

  • 17h15 - 19h30 : PRESENTATION DE L'ADORATION AVEC LES SŒURS CLARISSES. Lieu : Sœurs Clarisses - Monastère Notre Dame des Anges - 26 rue Mitantier 10 000 Troyes. Programme : 17h15 Chapelet - 17h45 Vêpres solennelles , présidées par Mgr Yves Patenôtre - Contact : sanctuaire.eucharistique@orange.fr

 

Mardi 13 novembre

  • 14h30 - 16h30 : PARCOURS "OUVRIR LA BIBLE" : LE PROPHETE ISAÏE

Lieu : Troyes, Notre-Dame en l'Isle

Avec Michel Morlet, prêtre bibliste, découvrir l'œuvre attribuée au prophète Isaïe, située dans une époque très mouvementée. Participation : 48 €

Contact : CDF 03 25 71 68 26 ou cdf@cathotroyes.fr

  • 18h15 : MESSE POUR LA PAIX  A L'INITIATIVE DU GROUPE PAX CHRISTI AUBE. Lieu : Troyes, Saint Nicolas

 

Jeudi 15 novembre

  • 20h : PARCOURS "OUVRIR LA BIBLE" : EST-CE QU'ON ATTEND LE MESSIE COMME ON ATTEND LE BUS ?

 

Lieu : Troyes, Notre-Dame en l'Isle

Géraldine Roux, enseignante en philosophie et directrice de l'Institut Rachi, et le père Laurent Thibord, prêtre bibliste, échangeront à partir d'un choix de lectures, dont plusieurs passages de la Bible, pour interroger notre attitude face à l'espérance et l'objet de notre espérance.

Participation : 6 €

Contact : CDF 03 25 71 68 26 

ou cdf@cathotroyes.fr

 

Jeudi 15 novembre (suite)

  • 20h : SOIREE CINE RENCONTRE AVEC HABEMUS CINE AUTOUR DU FILM "CORPORATE" DE NICOLAS SILHOL

Lieu : Cinémas CGR de Troyes, rue des bas Trévois.

20h Présentation et projection du film "Corporate" 21h45 rencontre avec les intervenants et échanges avec le public

Contact : Habemus ciné 06 78 25 00 8

  • 18h - 20h : RENCONTRE DE TOUS LES CATECHUMENES DU DIOCESE, AVEC LEURS ACCOMPAGNATEURS ET RELAIS.

Lieu : Troyes, Notre-Dame-en-l'Isle. 

 

Samedi 17 novembre

  • 9h30 - 12h : ITINERAIRE AUTOUR DU TRIDUUM PASCAL

Lieu : Troyes, Notre-Dame-en-l'Isle

Un temps intergénérationnel et de prendre conscience du sens du Triduum Pascal (du jeudi Saint à Pâques). Ce temps s'adresse à tous. Contact : Pôle Proposition de la Foi - catechese.adultes@cathotroyes.frou 06 16 59 65 63

 

Mardi 20 novembre

  • 9h30 - 15h : JOURNEE DE DESERT POUR LES FEMMES. Lieu : Monastère bénédictin de la Ste Espérance, Mesnil-Saint-Loup. Pour vivre une journée de ressourcement au monastère bénédictin entre femmes. Contact : Inscriptions, au plus tard 4 jours avant, auprès de Marie-Pauline du BREUIL mpdubreuil@free.fr- 06 32 90 02 80
  •  
  • 20h : RENCONTRE AVEC LE GROUPE HOMOSEXULAITE ET VIE CHRETIENNE

Lieu : Troyes, Notre-Dame en l'Isle. Rencontre pour les parents d'enfants homosexuels suivie d'un verre de l'amitié. Contact : Service diocésain de la Pastorale des Familles.

  • 20H : CINE-DEBAT AUTOUR DU FILM APRES L'OMBRE DE STEPHANE MERCURIO

Lieu : CGR de Troyes, 13 rue des Bas Trévois 10000 Troyes. Contact : Informations et prévente auprès de l'Aumônerie des Prisons ou, Secours Catholique – 2, rue de Preize – 10000 TROYES 03 25 73 16 69 

Commenter cet article