Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

Dimanche des Rameaux et de la passion du Seigneur - 5 Avril 2020

4 Avril 2020, 17:28pm

Publié par nicolas derrey

Dimanche des Rameaux et de la passion du Seigneur - 5 Avril 2020

edito

 

 Dispersés mais unanimes

dans la prière toute cette semaine sainte

       Chers familles, chers amis et membres de notre paroisse St Bruno, rassemblons-nous en unissant nos coeurs en cette Semaine Sainte, ultime étape de notre montée vers Pâques. Il suffit de nous mettre en prière chez nous avec une vive  conscience dans la foi que le Père nous rassemble dans le Christ par l'Esprit Saint. Qu'une prière monte de nos coeurs vers le Seigneur pour les catéchumènes qui attendent leur baptêmes, pour tous les malades, pour les soignants, ceux et celles que nous connaissons ici et pour tous les autres. Nous serons dispersés, mais notre prière unanime...

Rien ne remplace bien sûr pleinement les célébrations liturgiques...

Elles sont la source et le sommet de notre vie de croyant aujourd'hui. Ensemble  les célébrations de l'Eglise forment la liturgie des Sources de notre Foi, de notre Charité et de notre Espérance. La liturgie dans son ensemble, singulièrement la Veillée pascale avec les baptêmes d'adultes, la messe chrismale  à l'approche de Pâques et l'ensemble des célébrations de la semaine sainte déploient le Mystère de la Pâques du Christ dans notre aujourd'hui. Elles en sont le "Mémorial vivant" (Saint François de Sale). De cette Pâques, elle est l'épiphanie, la manifestation objective, par la  proclamation des Ecritures qui en est l'annonce réelle, par ses signes nombreux, beaux, simples et faciles à comprendre, ses hymnes, sa psalmodie et ses chants. 

Privé de célébration prenons soin de notre disponibilité intérieure

C'est dire combien, faute de pouvoir participer aux célébrations liturgiques, nous devons soigner d'autant plus notre disponibilité intérieure aux attentes du Seigneur à notre endroit, lui qui se donne à nous dans les sacrements.  Que cette disponibilité du coeur soit la plus grande possible pour accueillir la grâce de Pâques dans l'attente de notre communion sacramentelle prochaine. 

Le pape François a attiré notre attention spirituelle à ce sujet. Parlant du pardon sacramentel et de notre confession pascale retardée cette année à la fin du confinement, il nous appelle à faire en attendant notre examen de conscience, à recueillir nos péchés déjà dans la mémoire de notre coeur désireux de se convertir. Avec notre contrition, dans la lumière de l'Amour qui pousse au regret sincère de nos fautes, nous pourrons alors dès la levée de ce confinement aller rencontrer un prêtre pour prendre avec lui le temps du dialogue de la miséricorde à l'écoute du Seigneur et  lui demander le pardon sacramentel. 

Connectés ou non prions en Eglise, en diocèse, en famille, seul (e) à la maison

Pour suivre les célébrations des jours saints beaucoup d'entre vous choisissent ce qui leur convient à la télévision, à la radio (RCF ; KTO), sur internet, etc. C'est l'abondance...nous gagnerons certainement à être fidèle au choix que nous aurons fait de ce qui nous convient le mieux. 

Notre Evêque nous propose des déroulements utilisables à la maison pour les célébration de la Semaine Sainte. C'est à privilégier. Vous pouvez les télécharger sur ce site de la paroisse, les envoyer à des amis, les imprimer pour des voisins et connaissances. Beaucoup d'entre nous ne sont pas connectés. J'en imprime donc un certain nombre. Nous verrons comment les communiquer dans le respect strict du confinement. 

la liturgie du coeur et la prière des humbles

La messe des Rameaux est avec celle de la Toussaint et de Noël celle qui rassemble le plus de monde. D'authentiques et profondes motivations spirituelles nous y poussent avec le Peuple de Dieu attaché à ce signe du rameau en main pour acclamer le Christ, pour entendre le récit de sa Passion victorieuse de la mort et du péché du monde. Si c'est un réel déficit pour la foi du Peuple de Dieu, pour les familles, d'être privés cette année des moyens de sanctification, des sacrements habituels aux Fêtes pascales, il ne tient qu'à nous d'en demander au Seigneur les grâces en abondance en lui ouvrant notre coeur dans le silence intérieur.  La prière des humbles dans le secret de leur coeur et de leur chambre est - rappelons-nous - ce que nous recommandait une lecture du Mercredi des cendres. Je vous propose néanmoins un rendez-vous "liturgique" dans vos maisons. Le voici :

Une "petite" liturgie à la maison : la bénédiction des rameaux à la maison au temps pascal

Le confinement levé je passerai dans les maisons et appartements des familles et des personnes qui en feront la demande pour donner la bénédiction. Ce sera une petite "liturgie" à la maison. Ayez chez vous et gardez vos rameaux pour cette occasion. J'avoue y avoir pensé grâce à un ami de la communauté juive. Il me racontait que le confinement ne gênera en rien cette année une de leurs liturgies de la Pâques, puisque depuis des millénaires ils la célèbrent à la synagogue, mais aussi à la maison en familles. Les parents y jouent du reste un rôle très important et les enfants aussi. A la table familial ces derniers questionnent le papa sur le récit de l'Exode et les symboles du repas pascal...les filles avec leur maman allument les lumières...

Père Nicolas Derrey

« comment faire en ce moment pour se confesser ? puisque nous ne pouvons pas sortir de chez nous pour aller voir un prêtre ? » Voici la réponse du pape : « Fais ce que dit le Catéchisme. C’est très clair : si tu ne trouves pas de prêtre pour te confesser, parle avec Dieu, il est ton Père, et dis-lui la vérité :“Seigneur, j’ai manigancé ceci, cela, cela.... pardon”, et demande-lui pardon de tout ton cœur, avec l’Acte de contrition et promets-lui : “Je me confesserai plus tard, mais pardonne-moi maintenant”. Et tu reviendras immédiatement dans la grâce de Dieu. » Ainsi, a ajouté le pape, « tu peuxt’approcher toi-même du pardon de Dieu, comme l’enseigne le Catéchisme, sans avoir de prêtre sous la main... Trouve le moment juste, le bon moment. Un Acte de contrition bien fait, et ainsi notre âme deviendra blanche comme la neige ».

Pape François

_______________________________________________________________________________________________

dès maintenant merci de participer à la quête en ligne

bientôt l'Appli "La Quête" à votre disposition 

 

Commenter cet article