Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

Dimanche 22 Novembre 2020 - Solennité de Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers - Année A

9 Novembre 2020, 17:43pm

Publié par nicolas derrey

Dimanche 22 Novembre 2020 - Solennité de Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers - Année A

Communier ce dimanche du Christ Roi de l'Univers

 au Relais de la paroisse Saint Bruno, 109 av. Edouard Herriot ? 

Les personnes de notre communauté paroissiale qui désirent communier sont invitées à se présenter entre  12h et 12h 45 à la porte du RELAIS paroissial des Chartreux - en face du marché - . Vous pourriez vous préparer à cette communion en suivant une messe à la télévision ou sur les réseaux, en lisant l'Evangile du Dimanche et en priant à la maison, seul, en famille...  Merci de ne pas rentrer dans la chapelle mais de vous tenir à l'extérieur, aux portes, masqués et à distance les uns des autres. je viendrai auprès de vous pour vous donner la communion comme on le fait à l'église...et vous aurez pu faire votre marché juste en face ! 

   

Le Christ Roi sur le bois de la Croix - Christ aux liens (Soulaines & Troyes) - Les portes royales : "qu'il entre le Roi de Gloire"  (cathédrale orthodoxe russe du quai Branly-Paris)
Le Christ Roi sur le bois de la Croix - Christ aux liens (Soulaines & Troyes) - Les portes royales : "qu'il entre le Roi de Gloire"  (cathédrale orthodoxe russe du quai Branly-Paris)
Le Christ Roi sur le bois de la Croix - Christ aux liens (Soulaines & Troyes) - Les portes royales : "qu'il entre le Roi de Gloire"  (cathédrale orthodoxe russe du quai Branly-Paris)
Le Christ Roi sur le bois de la Croix - Christ aux liens (Soulaines & Troyes) - Les portes royales : "qu'il entre le Roi de Gloire"  (cathédrale orthodoxe russe du quai Branly-Paris)
Le Christ Roi sur le bois de la Croix - Christ aux liens (Soulaines & Troyes) - Les portes royales : "qu'il entre le Roi de Gloire"  (cathédrale orthodoxe russe du quai Branly-Paris)

Le Christ Roi sur le bois de la Croix - Christ aux liens (Soulaines & Troyes) - Les portes royales : "qu'il entre le Roi de Gloire" (cathédrale orthodoxe russe du quai Branly-Paris)

COMMENTAIRE Ière LECTURE DU DIMANCHE DU CHRIST ROI 22 11 20

Du Prophète Ézékiel 34, 11-12. 15-17

de Michel Marty diacre du diocèse de Toyes-Saint Bruno

    Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que moi-même, je m'occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles. Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis, et j'irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de nuages et de sombres nuées. C'est moi qui ferai paître mon troupeau, et c'est moi qui le ferai reposer, -oracle du Seigneur Dieu-. La brebis perdue, je la chercherai ; l'égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la panserai. Celle qui est malade, je lui rendrai des forces . Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître selon le droit. Et toi, mon troupeau- ainsi parle le Seigneur-, voici que je vais juger entre brebis et brebis, entre béliers et boucs.

Voilà un langage qui parlait bien aux contemporains d'Ézékiel, et qui nous parle encore aujourd'hui. Nombreux en effet ont été nos ancêtres champenois (et les autres...) habitant dans des campagnes, vivant de l'agriculture et de l'élevage. Je ne sais pas si vous trouverez ce passage terriblement actuel avec la pandémie : nous autres, brebis du troupeau, nous sommes dispersés et ne pouvons nous rassembler sinon... devant notre poste de télévision ou la radio. Nous sommes une assemblée virtuelle.


Nuages et sombres nuées planent au dessus de nos têtes. « Cloué » à la maison, toujours en manque d'immunité, je constate, par téléphone, que beaucoup de nos paroissiens ont le moral en berne, certains avec des épreuves qui s'empilent les unes sur les autres et, peut-être, à prendre de la distance avec Dieu dont le silence peut être anxiogène. COURAGE, DIEU NE NOUS ABANDONNE PAS, IL SOUFFRE AVEC NOUS, ET NOUS PRIONS POUR ET AVEC VOUS. Je vous avouerais que, malgré les épreuves de la maladie, je ne me suis jamais senti abandonné, mais je sais que les médecins du CHU de Dijon et vos prières m'ont beaucoup aidés.
Oui, prions les uns pour les autres, prenons soin de téléphoner aux uns et aux autres, la « communion des saints » nous relie à Dieu, à l'Église, à la Paroisse, à notre Pasteur. La brebis perdue, je la chercherai ; l'égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la panserai. Celle qui est malade, je lui rendrai des forces . Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître selon le droit.


Bon, je ne dirai pas que Dieu est un vaccin gratuit pour chacune, pour chacun, quoique... Ne soyons pas sceptiques -mais nous pouvons douter, le doute fait aussi avancer notre foi- devenons des Croyants malgré les épreuves. Le Christ lui-même est passé par là... mais pas pour rien, puisqu'il nous aime tous et, à la fois, individuellement. Nous avons jusqu'à la fin de notre vie pour nous en rendre compte, et je le reconnais, cela peut être frustrant.
Prenons soin de nous, prenez soin de vous !

Source lumineuse, ensoleillé

Marie-Madeleine Willaume 

 

Vie paroissiale à Saint Bruno 

                        "...en  présence réelle du Seigneur et les uns avec les autres"

Voici quelques propositions respectueuses  de l'ensemble des mesures de sécurité sanitaire (ci-dessous le communiqué de presse du Conseil d'Etat ; note 1).

Pendant ce deuxième confinement, nous privilégions les relations "en  présence réelle" avec le Seigneur et les uns avec les autres dans le respect et les limites strictes des mesures sanitaires.

  • Nous célébrons tous les jours à 9h 15 et le dimanche à 10h 30 au Relais uniquement avec les trois soeurs de l'Annonciation qui y habitent.

intentions de la messe de ce dimanche et des jours de la semaine :

Jeanine Jacob ; Lida Hinault ; défunts des familles Hosotte, Derrey, Passé

 

  • Communier le dimanche au Relais, 109 av. Edouard Herriot ?  cf. ci-dessus

 

  • Chaque jeudi - en cette période de confinement - le Saint Sacrement est exposé de 18h à 19h à l'église Saint Bruno au 43 av. E. Herriot  (en tenant compte des prescriptions ci-dessous (Communiqué du Conseil d'Etat 2ème alinéa). Horaire à reconsidérer si des avis remontent...

 

  • Je suis à votre disposition pour donner la communion à domicile aux familles et aux personnes seules qui le désirent. Il suffit de m'appeler pour fixer un rendez-vous :

06 03 49 42 75

appels et SMS

En semaine de préférence le matin à partir de 10h. Le dimanche cela m'est possible l'après-midi. Préparez votre coin-prière ou la table familiale  (crucifix, une image ou une statuette de la Vierge Marie, une bougie ou une votive). Nous prendrons le temps suffisant de la prière et de la lecture de la Parole de Dieu du jour avant de communier. 

 

  • Vous avez l'intention de recevoir le sacrement du pardon ? faites en aussi la demande.

 

  • L'onction des malades à domicile est possible...ou une simple prière de "bénédiction" et/de "protection". Nous en parlerons ensemble lors de la première visite. 

 

  •  Chapelet du 26 Novembre à 18h 30. Animé par Bernadette Cain. Si nous sommes entre 6 et 30 personnes nous nous mettrons par groupes de 6 personnes dans notre "immense" église qui offre les 4m2 par fidèle.

 

Ménage à l'église : Mardi 24 Novembre à 9h. Au 43 av. Edouard Herriot

 

Merci de communiquer sur tous ces points,

d'informer votre entourage et de me donner vos réactions 

_________________________________

1) Par l’ordonnance de ce jour, le juge des référés précise les règles applicables:
- l’ensemble des lieux de culte demeurent ouverts ;
- les fidèles peuvent y participer aux enterrements et aux mariages dans la limite respective de 30 et 6 personnes, mais également s’y rendre pour y exercer le culte à titre individuel, en particulier à l’occasion de leurs autres déplacements autorisés ;
- les ministres du culte peuvent librement y participer à des cérémonies religieuses, notamment pour en assurer la retransmission, et y recevoir individuellement les fidèles, de même qu’ils peuvent se rendre au domicile de ceux-ci.

 

La prochaine distribution de l'aide alimentaire est fixée 

le mercredi 2 Décembre 2020 de 10h à 12h

  • Si vous connaissez des personnes ayant besoin d'une aide alimentaire merci de leur en parler et à nous aussi, afin que nous puissions préparer les paniers en nombre suffisant.

  • La participation demandée est de 5 €.

  • Vous voulez nous aider ? merci d'envoyer votre offrande - chèque à l'ordre de paroisse Saint Bruno (aide alimentaire). L'intégralité des dons est destinée aux denrées alimentaires pour les personnes en attente de cette aide (gestion et organisation : oeuvre de Malte & paroisse Saint Bruno 43 av. E. Herriot 10 000 TROYES 

______________________________

LE SECOURS CATHOLIQUE AU RELAIS DES CHARTREUX

109 Av. Edouard Herriot - 10 000 TROYES

Clairie ALEXANDRE : clairie.alexandre@secours-catholique.org              06 85 66 67 52

     Marie-Odile DEBELLE : marie.odile@debelle.net                                          06 86 53 52 51    

 

Arc en ciel sur nos quartiers...ensemble vers l'Avent de l'Alliance nouvelle...de la peur à la confiance

Arc en ciel sur nos quartiers...ensemble vers l'Avent de l'Alliance nouvelle...de la peur à la confiance

UNE VIDEO PROPOSEE PAR ODILE COLTAT DE CATECHUMENAT

De la peur à la confiance une longue histoire       par le Père Laurent Thibord

Une vidéo proposée par le catéchuménat     copier le lien
https://youtu.be/SFrG4fdtiXM

 

LA LETTRE-INFO DU DIOCESE           copier le lier

https://cathotroyes.us12.list-manage.com/track/click?u=a9ccd915bc9d66fec128ee9ec&id=034bd754d8&e=f3bb43407b


 

 

 

 

 

CISION DU CONSEIL D’ÉTAT :

LES ÉVÊQUES PARTAGENT LA TRISTESSE DES FIDÈLES

texte à décharger en pièce jointe 

La Conférence des évêques de France (CEF) et Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque deReims, président de la CEF, prennent acte de la décision du juge des référés du Conseil d’Étatrejetant leur requête contestant le décret n° 2020- 1310 du 29 octobre 2020 comme portant atteinte à la liberté de culte.

Le juge a rappelé que la liberté de culte était une liberté fondamentale et qu’elle s’exerçait tant individuellement que collectivement. Il a rejeté le recours en s’appuyant uniquement surun motif sanitaire.

La Conférence des évêques de France et Mgr Éric de Moulins-Beaufort resteront vigilants face à toute limitation de la liberté de culte dans un temps où, pour des raisons sécuritaires, les pouvoirs publics veulent renforcer leur surveillance de tous les cultes.

Les évêques déplorent avant tout que les fidèles demeurent ainsi dans l’impossibilité departiciper à la messe, sommet de leur foi et rencontre irremplaçable avec Dieu et avec leurs frères.

Demander à pouvoir assister à la messe n’a rien d’une revendication catégorielle : la prière del’Église catholique est universelle. Dans sa liturgie, elle supplie Dieu pour la paix et pour le biende tous les peuples, sans oublier ceux qui exercent l’autorité et ont en charge le bien commun.« Que chacun obéisse aux autorités » dit saint Paul (Romains 13, 1) : avec regret et conscientde l’effort spirituel qu’il demande, le Conseil permanent de la Conférence des évêques deFrance demande aux fidèles et aux prêtres de respecter cette décision.

Les églises restant ouvertes, elles sont des lieux qu’il faut habiter et où l’on peut venir pour serecueillir, prier, adorer le Seigneur et y recevoir les sacrements comme celui de la Réconciliation.

Le juge des référés a précisé que des instructions avaient été données par les pouvoirs publics pour que toute personne puisse se rendre dans une église proche de son domicile sans condition de distance et en cochant, dans l’attestation de déplacement, la case « motif familial impérieux ». Les ministres du culte peuvent continuer à recevoir des fidèles et à se rendre au domicile de ceux-ci comme dans les établissements dont ils sont aumôniers.

Les paroisses et les communautés sauront une nouvelle fois faire preuve d’ingéniosité pournourrir la vie spirituelle de tous, même à distance, accompagner les enfants dans leur parcours catéchétique, soutenir les personnes âgées et isolées, servir les pauvres et les personnes ensituation de précarité. Les évêques n’oublient pas les fidèles qui attendaient la célébration de leur baptême, de leur confirmation et de leur mariage

Le juge des référés a particulièrement tenu compte du fait que les règles actuelles vont faired’ici le 16 novembre « l’objet d’un réexamen de leur caractère adapté et proportionné, ce qui suppose l’engagement à bref délai d’une concertation avec l’ensemble des représentants des cultes, destinée à préciser les conditions dans lesquelles ces restrictions pourraient évoluer ».

La Conférence des évêques attend avec impatience la concertation annoncée.

télécharger le communiqué du Conseil d'Etat sur les restrictions de l'exercice du culte

télécharger le communiqué de la Conférence des Evêques de Frances sur la Décision du Conseil d'Etat concernant le culte public"

Conseil d’état, ordonnance du 7 novembre 2020

texte intégral à télécharger ci-dessus

16. Il résulte de ces dispositions que l’ensemble des établissements classés dans le type V intitulé « établissements de culte » sont autorisés à demeurer ouverts. Ces établissements restent librement accessibles par les ministres du culte et toutes les personnes qui peuvent être regardées comme relevant de leur personnel. Ces personnes peuvent y participer, notamment aux fins d’en assurer la retransmission, à des cérémonies religieuses, dans le respect des mesures dites barrières et notamment du port d’un masque, lequel peut être momentanément retiré pour l'accomplissement des rites qui le nécessitent. Les autres personnes peuvent participer à ces cérémonies lors des enterrements et des mariages, dans la limite respectivement de trente et de six personnes. Elles peuvent aussi se rendre dans ces établissements à l’occasion de l’un quelconque de leurs déplacements autorisés hors de leur domicile, sans se munir d’un autre justificatif, pour y exercer, à titre individuel, le culte en évitant tout regroupement avec des personnes ne partageant pas leur domicile. Il résulte, par ailleurs, des déclarations faites lors de l’audience par l’administration, que des instructions ont été données pour que les fidèles puissent se déplacer dans le lieu de culte le plus proche de leur domicile ou situé dans un périmètre raisonnable autour de celui-ci en cochant, en l’état du modèle-type de justificatif qui gagnerait à être explicité, la case « motif familial impérieux ». Enfin, les ministres du culte peuvent continuer à recevoir individuellement les fidèles dans les établissements précités et à se rendre, au titre de leur activité professionnelle, au domicile de ceux-ci ou dans les établissements dont ils sont aumôniers.

Point au 2 novembre 2020 extrais d'une note de Jérôme Berthier vicaire général

Célébrations et rencontres

Messes :

  • Aucune messe (dominicale, de semaine) avec une assemblée, quel que soit sa taille.

    Seules les personnes confinées au même endroit peuvent célébrer ensemble. Il n’est donc pas possible par exemple de célébrer des messes dans des familles. 

  • Les églises peuvent rester ouvertes. Mais tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit à l’exception des cérémonies funéraires dans la limite de 30 personnes. Il est donc important de limiter le nombre de personnes présentes simultanément dans les églises lorsqu’elles sont ouvertes.

    Baptêmes, mariages, confirmations, professions de foi, premières communions... sont à reporter à une date ultérieure (on a parlé dans la presse de célébration de mariage, avec au maximum 6 personnes, mais il ne s'agit que des mariages civils).

    Obsèques : peuvent être célébrés dans les églises, avec au maximum 30 personnes (personnel des pompes funèbres et célébrants compris) en respectant les gestes barrière. En particulier seul celui qui préside bénit le corps ; les autres s’approchent et s’inclinent sans toucher le cercueil.
    Les consignes sont donc les mêmes que lors du précédent confinement.

    Au niveau diocésain comme au niveau paroissial, toutes les réunions en « présentiel » sont annulées jusqu’à la fin du confinement (EPP, préparation aux sacrements, catéchèse, formations...).

    Il semble que les consignes soient plus souples concernant les visites à domicile pour les malades lorsqu’il y a vraiment nécessité. Mais attention à ne pas en abuser.

    Toutes ces consignes sont bien sûr susceptibles d’évoluer.

    (...)

    Curie diocésaine

    La maison diocésaine est totalement fermée depuis le 29 octobre au soir. Quelques salariés continuent à y travailler (lorsque le télétravail n'est pas possible), mais vous ne pouvez les joindre que par téléphone.

    L’accueil téléphonique de l’évêché reste assuré...
    ...

    P Jérôme Berthier
     

télécharger le Message de Mgr Stenger aux diocésains en la Fête de la TOUSSAINT

Commenter cet article