Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

29ème dimanche du temps ordinaire, 16 Octobre 2022 - année C -

20 Octobre 2022, 16:58pm

Publié par nicolas derrey

Jeunes confirmés ce Samedi 15 Octobre 2022, de l'agglomération troyenne, autour de Mgr Alexandre Joly

Jeunes confirmés ce Samedi 15 Octobre 2022, de l'agglomération troyenne, autour de Mgr Alexandre Joly

 

La journée diocésaine de rentrée

Un témoignage en attendant la synthèse officielle de la journée

Troyes, le 11 octobre 2022

Chers paroissiens de Saint Bruno, samedi dernier, avec le Père Derrey et Soeur Sylvie, j’ai eu l’occasion de participer à la journée de rentrée pastorale qui s’est déroulée à Notre-Dame-en-l’Isle, et je suis revenue si heureuse de ce que j’avais entendu que j’ai eu envie de vous relayer ce qui m’avait si fort touchée.

Ce n’est donc ici qu’un témoignage*, et non la synthèse officielle de la journée qui sera, elle, communiquée aux paroisses dans quelque temps.

Marie-Madelein Willaume* à télécharger ci-dessous

 la journée diocésaine. C'est à un nouvel élan missionnaire que nous sommes appelés. Des réformes impliquées par cet élan sont à discerner ensemble à Saint Bruno dans la confiance et l’espérance. N D 

EDITO        

 « Vous serez mes témoins »  Actes 1, 8. 

à suivre dimanche prochain...

L'envoi en mission de Jésus est inséparable, comme en témoigne St Luc, et de la promesse du Don de l’Esprit Saint et du signe de l’imposition des mains accompli sur eux ! Que notre eucharistie de ce dimanche  aux côtés des jeunes confirmés ravive en nous la force de l’Esprit Saint, de ses dons et de ses fruits…

       En ce mois d’octobre saisissons donc les appels de l'Eglise universelle, du diocèse, de la communauté paroissiale, les témoignages... qui pourraient raviver en nous l’élan missionnaire et notre vie fraternelle au service de la mission :

1. la journée diocésaine : un nouvel élan missionnaire est proposé. Que les réformes qu’il implique soient discernées ensemble à Saint Bruno dans la confiance et l’espérance ;

2.le témoignage des jeunes confirmés hier et présents dans notre assemblée ce matin ;

3. La semaine missionnaire mondiale du 16 au 23 octobre.

     A la journée diocésaine de rentrée le renouveau missionnaire des paroisses était en effet à l’ordre du jour. Notre Evêque nous y a encouragé  en réveillant en nous entre autres le sens de la co-responsabilité, la joie et la confiance des témoins de l’Evangile : « ...il ne s’agissait pas – annonça d’emblée Mgr Alexandre Joly –  de chercher comment gérer des pénuries, mais de réfléchir à l’Eglise que nous voulons faire. » Il a aussi posé la question peut-être centrale de tout son propos : « Quelle est notre mission aujourd’hui dans l’Aube ? » soulignant qu’on a généralement l’habitude de penser d’abord l’organisation, mais que le Christ nous dit « Pensez d’abord la mission ». (extrait du texte-compte-rendu de Marie-Madeleine Willaume mis à votre disposition ci-dessous et aux portes de l’église.

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno.

Feuille infos de la paroisse Saint Bruno : "Dans vos Assemblées" 16 octobre 2022

Ouverture de l’année jubilaire des sœurs de l’Annonciation de Bobo Dioulasso

Soeur Marceline lors de ses voeux perpétuels

Ce vendredi 14 octobre nous avons célébré au Relais la messe d’action de grâce pour l’ouverture de l’année jubilaire des sœurs de l’Annonciation de Bobo Dioulasso qui fêteront leur 75 ans le 25 Mars 2023. « Prions pour elles et avec elles, afin qu’elles puissent vivre la culture de l’intériorité comme chemin de sainteté ».

Annonces paroissiales

Intentions de messe : Suzanne et Jules MARCHAL et leur famille ; Michel LEGER et les défunts de la famille TOUSSAINT-BARDOZ ; François-Xavier PHAM.

Quête à la fin de la messe pour le fleurissement de l’église St Bruno : ce dimanche 16 Octobre

Samedi 22 et Dimanche  23 octobre : quête pour la paroisse et les missions : œuvres pontificales missionnaires – du 16 au 23 Octobre : semaine missionnaire mondiale.

Marché de Noël : Nous vous proposons un marché de Noël au profit des finances de la paroisse Saint Bruno. Il aurait lieu le samedi 17 Décembre au Relais dès 18h 45 et le dimanche 18 Décembre dès 10h à Saint Bruno.  Nous lançons un appel aux artistes, bricoleurs et bri-coleuses pour nous aider à faire des objets ou gâteaux, et pour étoffer des compositions.  Merci de vous signaler  auprès  de Marie - Jeanne,  Marie-Claude  ou Simone  à la  fin  des messes

VIE PAROISSIALE

Confirmation d’Alicia, Ines, Sheangi et Roshellet maintenant

La confirmation des jeunes de l'agglomération vient d’être célébrée ce samedi 15 octobre à 16 h à la cathédrale. 4 jeunes de notre paroisse ont reçu ce sacrement du don de l’Esprit Saint. Accompagnons les de nos prières. Nous les accueillons et ils nous accueillent ce matin.

* Un nouveau groupe est également déjà en place pour la préparation en vue de l'an prochain. Tous les jeunes à partir de la 3èmequi le désirent peuvent nous rejoindre.

Alicia, Ines, Sheangi et Roshell, vous voici confirmées ! je vous rappelle le rendez-vous dont vous connaissez déjà le jour, l’heure et le but :

Jeudi 20 Octobre à 18h30 à la chapelle du lycée St Joseph/Lasalle, rue du cloître St Etienne...

Voici le déroulement proposé :

1) quelques chants / petit mot d'accueil.

2) le diaporama des photos de la confirmation, avec ensuite possibilité d'en commander

3) la présentation des différentes propositions de l'année : diner spi (Servane), équipe-ménage, équipe-visites aux malades, équipe aide aux devoirs (Laurent), graine de femmes (avec un diaporama de Marie), les services dans la vie paroissiale,  les JMJ de Reims…

4) temps de prière autour de la croix de frère Christophe. fin de la rencontre : vers 20h15-20h30 ! 

Sr Marceline 0755379199 

 

Action Catholique des Enfants – ACE –   

L' ACE - l'action Catholique des Enfants a repris le mercredi 12 octobre au relais à partir de 15 h 30. Tous les enfants à partir de 6 ans y sont invités. Prendre contact avec Sœur Marceline.

Service évangélique des malades  le 28 Octobre 2022, 14h 30 à 16h au Relais paroissial 109 av. Edouard Herriot à Troyes

Nous allons reprendre nos rencontres. Il s’agit de visites à domicile de personnes seules, âgées ou non, malades ou non, dans nos quartiers des Chartreux. Merci de vous faire connaître que vous désiriez visiter ou être visité-e.

 

EN DIOCESE & AGGLOMERATION

Pèlerinage Notre Dame de la Sainte Espérance

Jeudi 20 octobre 2022 : 18h30 : Chapelet à l’église Notre Dame de la Sainte Espérance à Mesnil-Saint-Loup ; 19h00 : Eucharistie avec enseignement

Vendredi 21 octobre 2022 : 18h30 : Chapelet à l’église Notre Dame de la Sainte Espérance à Mesnil-Saint-Loup : 19h00 : Sacrement de réconciliation avec adoration

Samedi 22 octobre 2022 : Marche 9 km en présence de Monseigneur Joly. 12h30 : Pique-nique, place de l’église à Mesnil Saint Loup. 14h00 : Départ de la marche de l’église à Mesnil Saint Loup. Prière finale à l’église de Mesnil Saint Loup. 18h45 : Repas à l’hôtellerie des frères : une soupe sera offerte gracieusement, chacun apportera un élément du repas (gratin, pain, fromage ou dessert). 20h00 : Office des vigiles au monastère

Dimanche 23 octobre 2022

  • 9h : Confessions au monastère
  • 10h30 Messe solennelle présidée par Monseigneur Joly
  • 12h15 : Repas à la salle polyvalente : sur réservation (jusqu’au 7 octobre) ou tiré du sac. 14h45 : Chapelet. 15h30 Célébration d’adoration et d’espérance
  • 17h00 : Office des Vêpres et Salut du Saint Sacrement.
  • Contact  07.87.56.88.80
  •  

Propositions de formations

Mardi 18 octobre 2022 de 18h15 à 20h00

CAFE-DIALOGUE : rencontres animées par Marie-Françoise BONICEL, psychosociologue. Des rencontres pour se retrouver et partager librement idées et expériences… une occasion de risquer sa parole, d’écouter les autres, de se découvrir dans une réflexion commune pour entrer en dialogue.

« Rêver et créer le monde qui vient : c’est ici et tout de suite»...

...constituera le fil rouge des quatre rencontres.

 1ère rencontre : «Réparer le monde qui vient... un art possible ?» Au Kiwi Bar - 26, rue des Quinze Vingt à Troyes

Entrée libre avec possibilité de consommer sur place

Accès à plus d’information grâce à ce lien : https://www.cathotroyes.fr/cafe-dialogue-2022-2023/  

______________________

Parcours : le CREDO

Chaque dimanche et jours de fête, nous disons ou chantons le Credo pour affirmer notre foi, non pas seulement à titre personnel mais en Église. Dans une série de huit rencontres, nous réfléchirons à la signification du verbe Croire, au contenu de notre acte de foi et surtout comment notre profession de foi nous engage, en Église, à marcher ensemble pour annoncer le Christ aujourd’hui, à vivre notre vocation de baptisés.

Intervenante : Soeur Geneviève-Agnès POINSOT, osfs

Quand ? De 18h à 20h, les jeudis       24 novembre 2022 et 15 décembre 2022

Les dates des autres rencontres vous seront données sur place. Elles ont été fixées lors de la première rencontre

Où ? Maison diocésaine Notre-Dame en l’Isle, 10 rue de l’Isle, Troyes. Inscription : par mail: cdf@cathotroyes.fr  en complétant ce formulaire en ligne : cliquez ici. Par téléphone : 06.80.27.39.79 ou 03.25.71.68.26.

Participation souhaitée : 8€ par rencontre.

 

 


 

Le mise à jour du site est tardive : ci-dessous deux commentaires biblique de la première Lecture que beaucoup attendent...
commentaires bibliques de Michel Marty 
COMMENTAIRE de la 1ère LECTURE DU 09 10 22  - 28ème DIMANCHE ORD

Lecture du deuxième livre des Rois 2R 5,14-17

En ces jours-là, le général syrien Naaman, qui était lépreux, descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, pour obéir à la parole d’Élisée, l’homme de Dieu ; alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant : il était purifié ! Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ; il entra, se présenta devant lui et déclara : « Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu, sur toute la terre, que celui d’Israël ! Je t’en prie, accepte un présent de ton serviteur. » Mais Élisée répondit : « Par la vie du Seigneur que je sers, je n’accepterai rien. » Naaman le pressa d’accepter, mais il refusa. Naaman dit alors : « Puisque c’est ainsi, permets que ton serviteur emporte de la terre de ce pays autant que deux mulets peuvent en transporter, car je ne veux plus offrir ni holocauste ni sacrifice à d’autres dieux qu’au Seigneur Dieu d’Israël. »

 

 

Afin de bien comprendre ce passage biblique, il serait nécessaire de lire les 13 premiers versets de ce chapitre du 2ème Livre des Rois, ce que je vous incite fortement à faire. Il ne vous aura pas échappé qu'une place essentielle de ce chapitre met les plus petits en avant (esclave, subalternes). 


Ce « miracle » n'a pu se réaliser, au départ, que grâce à une jeune fille juive enlevée, enfant, par l'armée du Roi d'Aram. Elle fut donnée, comme servante, à l'épouse de Naaman dont on peut supposer qu'elle la traitait bien vu sa suggestion. Ce petit bout de femme, exilée, mais forte dans sa foi, restée fidèle au Dieu de ses ancêtres, est à l'initiative du départ de général – un païen - pour la terre d'Israël. De cette histoire je retiens 3 flashs : GUERISON, CONVERSION, CONFESSION (DANS LE SENS DE PROFESSION DE FOI INDIVIDUELLE ET PUBLIQUE).

Souvent dans la Bible, une guérison physique est aussi le signe d'une guérison intérieure. Ça n'a pas dû être facile pour le général d'obéir à un ordre qui ne vient pas d'un supérieur hiérarchique. Poussé par ses serviteurs, il s'exécutera en plongeant sept fois dans les eaux du Jourdain. J'imagine la tension qui a dû monter progressivement jusqu'à la dernière immersion  La guérison survenue, le Prophète va accepter -enfin- de rencontrer ce fameux général qui ne se montrera pas ingrat pour celui qui a osé lui donner des ordres. Mais pour Élisée, pas question d'accepter un quelconque cadeau, l'action de Dieu est gratuite. Je pense que si cette entrevue intervient seulement après le miracle, c'est pour bien montrer que celui-ci est l'œuvre de Dieu. D'ailleurs Jésus le dira plus tard  (voir Matthieu 10,8) : « vous avez reçu gratuitement, donner gratuitement ».
 

Notre Société et notre Église d'aujourd'hui laissent-t-elles encore de la place aux petits, aux 'obscurs', aux 'transparents' qui peuvent avoir, comme dans ce récit biblique, du bon sens ? Je vais faire une réponse de normand :  « p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non ». Autrement dit plus clairement, parfois oui, parfois non. Concernant notre Église, je constate l'appel constant et insistant de notre Pape François pour donner une place plus importante aux « pauvres «  qui ne sont pas que des pauvres, car ils ont des richesses humaines « au dessus de la moyenne ».

CETTE INSISTANCE ME FAIT DIRE QUE NOUS AVONS ENCORE ET TOUJOURS A FAIRE DES EFFORTS POUR LES ACCUEILLIR, LES ECOUTER, : CE SONT EUX QUI NOUS ÉVANGÉLISENT. Aussi, j'ai une faveur à vous demander : si vous n'êtes pas d'accord, dites moi pourquoi ! Si vous êtes d'accord dites moi alors ce qu'ensemble nous pouvons faire.
A la semaine prochaine. En attendant portez vous bien.

 

 

COMMENTAIRE de la 1ère LECTURE DU 18 09 22 /25ème DIMANCHE ORD

Lecture du livre du prophète Amos 8, 4-7 : Écoutez ceci, vous qui écrasez le malheureux pour anéantir les humbles du pays,  car vous dites : « Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée, pour que nous puissions vendre notre blé ? Quand donc le sabbat sera-t-il fini, pour que nous puissions écouler notre froment ? Nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix et fausser les balances. Nous pourrons acheter le faible pour un peu d’argent, le malheureux pour une paire de sandales. Nous vendrons jusqu’aux déchets du froment ! »  Le Seigneur le jure par la Fierté de Jacob : Non, jamais je n’oublierai aucun de leurs méfaits.

Sans vouloir faire de polémique stérile, voilà un texte qu'on pourrait presque dire contemporain, et pourtant nous sommes au huitième siècle avant notre ère. Le prophète Amos, issu du Royaume du Sud de la terre Sainte (Royaume de Juda qui comporte 2 tribus), est envoyé par Dieu dans le Royaume du Nord (Royaume d'Israël qui en a 10). Ce Royaume connaît une période de faste et d'abondance économique, mais il y règne la corruption. La vie religieuse y est aussi dégradée à tel point que le sanctuaire de Béthel vient en concurrence avec celui de Jérusalem. Le culte pratiqué est mélangé à des rites païens et immoraux favorisés par la Reine Jézabel, princesse phénicienne qui a recours aux idoles.. Arrivé à bon port, notre prophète Amos constate avec effarement que l'insultante richesse des plus riches se fait … au détriment de la population la plus fragile, à tel point que les pauvres en sont réduits, pour survivre, à se vendre comme esclaves. Tous les prétextes sont bons pour se faire du « fric » ; euh, excusez-moi, de l'argent.  Ceux qui en abusent voudraient même s'arranger pour modifier le calendrier liturgique qui faisait de la fête de la nouvelle lune un jour férié, sans commerce. Vous rendez-vous compte, un jour de moins pour faire des affaires ! Il faut se rappeler que les sabbats et fêtes religieuses juives étaient faites pour se rapprocher de Dieu, comme nos dimanches et jours fériés chrétiens.

Bien sûr, Amos exagère un peu et peut nous laisser croire que tous les riches et tous les commerçants sont des voleurs, il laisse même entendre, sans le dire, qu'il n'y a plus de justice, que leur nouveau dieu n'est plus le Dieu d'Israël, mais celui de l'argent, sale de préférence, et de l'abus de pouvoir. Nous pouvons espérer qu'il y ait eu des exceptions. Ce royaume du Nord se flattait d'avoir balayé toutes les autres croyances, toutes les idoles. En fait, il les a remplacés par un monstre : le dieu argent. C'est un comble pour des donneurs de leçons.


Bien sûr, encore aujourd'hui il y a des riches malhonnêtes, parfois manipulateurs, et l'on se rend bien compte que de nombreuses Multinationales ont une mauvaise réputation cherchant à tout prix les paradis fiscaux pour échapper au fisc et que des fausses nouvelles sont données pour tromper les États et les consommateurs. C'est l'occasion de nous rappeler qu'une partie de nos impôts et taxes a une fonction sociale par une redistribution financière afin de diminuer les inégalités (par des allocations diverses).


Le 31 Juillet de cette année, au cours son Angélus, notre Pape François déclarait : « Qu'est-ce que la cupidité :? C'est l'avidité effrénée pour les possessions, vouloir être toujours plus riches. C'est une maladie qui détruit les personnes, car la soif de possession crée une dépendance. Surtout, ceux qui ont beaucoup ne se contentent jamais. Ils veulent toujours plus, et uniquement pour eux -mêmes. Mais ainsi, ils ne sont plus libres: ils sont attachés, esclaves de ce qui paradoxalement était censé leur servir pour vivre libres et sereins. Plutôt que de se servir de l’argent, ils deviennent serviteurs de l’argent. »


 N'oublions pas que les malheurs et les injustices faites aux hommes sont des offenses faites à Dieu.
Bonne semaine et prenez soin de vous et des autres.
Michel

 

Commenter cet article