Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

Dimanche 17 Janvier 2021 - 2ème Dimanche du Temps Ordinaire - Année B, St Marc -

16 Janvier 2021, 17:49pm

Publié par nicolas derrey

Dimanche 17 Janvier 2021 - 2ème Dimanche du Temps Ordinaire - Année B, St Marc -

Messe à 10h 30 à Saint Bruno ce Dimanche 17 Février

- Annonces de Janvier -

29 Janvier

Action Catholique des Femmes : Réunion le 29 Janvier de 15h 30 à 17h 30, sur le thème « fécondité et fertilité » dans la vie et l’expérience des femmes. Au Relais 109 av. E. Herriot à Troyes.

Tous les mercredis

Temps de vie fraternelle et convivialité : tous les mercredis à Saint Bruno (1erétage) au 43 av. E. Herriot à Troyes – avec Nelly Monjardet de l’Ordre de Malt-Paroisse Saint Bruno.

22 Janvier ; 29 Janvier ; 5 février

« Que nos yeux s’ouvrent ! » :quatre Vendredis de jeûne et de prière (le premier est passé). C’est le titre d’une démarche spirituelle proposée par la  Conférence des évêques de France pour sortir d’une bioéthique aveuglée. A l’occasion du projet de loi qui revient bientôt devant le Sénat, en deuxième lecture, révisant la loi de bioéthique. Passages des Evangiles et intentions de prière proposés pour chaque vendredi.

24 Janvier

Le dimanche « de la Parole de Dieu » à Saint Bruno. Messe à 10h 30. Ce dimanche institué par le Pape François est préparé et animé par les animatrices - Soeur Marie Claver ; Anne-Marie Masson - de groupes bibliques de la Paroisse ouverts à tous. Distribution gratuite de l’Evangile (…si stock encore disponible).

6 Février

la "choucroute" de Saint Bruno en drive. Nous ne pourrons pas nous réunir dans lasalle de Saint Bruno cette année. Ne laissons pas la covid 19 nous empêcher de continuer autrement la tradition de notre repas-choucroute convivial festif de février. A la maison cette année. Pourquoi pasen famille et/ou en s'invitant les uns les autres, mais attention : à 6 à la maison !...pas plus. Participons avec plaisir. Mêlons l’utile à l’agréable !Ce rendez-vous convivial dans l’amitié nous tient à cœur et sa recette, chaque année, contribue en effet à l’équilibre du budget de fonctionnement de notre communauté paroissiale.

Merci de remplir la fiche proposée aux portes de l’église ou sur le site de la paroisse www.saintbruno.net  et de passer au drive prendre votre commande…

DRIVE CHOUCROUTE à SAINT BRUNO 43 av. Edouard Herriot à TROYES

Distribution des part le samedi 6 Février 2021

de 10h à 13h à l’église Saint Bruno. 12€ la part.

20 Février

L’appel décisif des nouveaux baptisés de Pâques 2021 à Saint Bruno. L’heure sera fixée en fonction des règles de couvre-feux à cette date. Voire Edito de ce dimanche à paraître...  

Voir les commentaires

Dimanche 10 Janvier 2021 - Le Baptême du Seigneur - année B -

11 Janvier 2021, 14:34pm

Publié par nicolas derrey

la "choucroute" de Saint Bruno

Samedi 6 Février 2021

Une bonne occasion de maintenir la tradition

de notre repas-choucroute convivial festif de février

à 6 à la maison...en famille et/ou en s'invitant les uns les autres

à notre table jusqu'à six personnes... !  

en drive de 10h à 13h au 43 avenue Edouard Herriot

à Saint Bruno

 

Merci de remplir la fiche ci-dessous et de passer au drive

 Imprimez vous-même et partager l'invitation

ou demandez-nous des exemplaires

 

Dimanche 10 Janvier 2021 - Le Baptême du Seigneur - année B -

Le commentaire biblique de Michel Marty

SUR LA lèvre LECTURE DU DIMANCHE 10 01 2021 - BAPTÊME DU CHRIST

Lecture du ilvre du prophète lsaïe 55, 1-11

   Ainsi parle le Seigneur :Vous tous qui avez soif, venez, voici de l'eau. Même si vous n'avez pasd'argent, venez acheter et consommer, venez acheter du vin et du lait sans argent, sans rien payer. Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, vous fatiguer pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi bien, et vous mangerez de bonnes choses, vous vous régalerez de viandes savoureuses ! Prêtez l'oreille. Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez. Je m'engagerai envers vous par une alliance éternelle : ce sont les bienfaits garantis à David. Lui, j'en ai fait un témoin pour les peuples, pour les peuples, un guide et un chef. Toi, tu appelleras une nation inconnue de toi ; une nation qui ne te connaît pas accourra vers toi, à cause du Seigneur ton Dieu, à cause du Saint d'lsraël, car il fait ta splendeur. Cherchez le Seigneur tant qu'il se laisse trouver ; invoquez-le tant qu'il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l'homme perfide, ses pensées. Qu'il revienne vers le Seigneur qui lui montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon. Car mes pensées ne sont pas vospensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, - oracle du Seigneur - . Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées. La pluie et la neige qui descendent des cieux n'y retournent pas sans avoirabreuvé Ia terre, sans l'avoir fécondée et I'avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain àceluiqui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sansavoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission.

Michel Marty, diacre du Diocèse de Royes, Paroisse Sain Bruno

       Une première lecture rapide du début du texte peut nous laisser perplexe : (( venezacheter du vin et du lait sans rien payer ! ». Avec naïveté ou malice nous pouvons nousinterroger avec humour : Ah bon ! du temps d'Isaïe ily a encore mieux que les soldes de fin de saison, mieux que Mac Arthur Glen ou Marques Avenue ? 

  Bien sûr, laréponse, vous la connaissez comme moi. Nous devons nous rappeler avant tout que le Peuple Elu a connu la soit dans le désert pÊndant 40 ans (quarante étant le temps d'uneexpérience humaine dans la Bible), en attendant la Terre Promise. Il n'y a pas de vie sans eau (ou si peu), I'eau, c'est aussi elle qui rous nettoie. L'eau est une bénédiction même si parfois elle peut être menaçante.

  Dès les temps les plus anciens, les humains -et les animaux- se sont fîxés à proximité d'une source, d'une oasis, d'une rivière , d'un lac, d'un fleuve. Or, nous avons tous soif, et nous croyants avons soif de çonnaître Dieu. Dans la symbolique juive, I'eau représente la Torah (les cinq premiers Livres de la Bible hébraique, transmis par Dieu à Moïse). Le Christ, comme le Seigneur d' Isaïe, nous le redit : « si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive » (Jn7,37), "A celui qui a soif, moi, je donnerai I'eau de la source de vie, gratuitement (Ap. 2I, A6) ", à la Samaritaine il déclare : « celui qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et 1'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. » (Jn 4,14)


Que ce soit dans I'Ancienne Alliance ou dans Ia Nouvelle Alliance, Dieu Ie Père puis son Fils Jésus, donnent tout gratuitement, la seule condition c'est de vouloir cette eau vive. Ne dépensons pas parfois des sommes importantes pour des choses futiles (voir inutiles). Dépensons plutôt pour ceux qui sont dans le besoin, donnons du pain à celui qui doit manger : notre offrande ira à Dieu, puisque Jésus nous a enseigné : "ce que vous avez fait au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous l'avez fait » Maffhieu 25,40. Cherchons le Seigneur tant qu'il se laisse trouver ! . Dieu donne gratuitement, faisons de même, bien sûr dans la mesure de nos possibilités.
Mais attention, nos pensées ne sont pas celles de Dieu, ne calculons pas nos mérites,ne marchandons pas avec Dieu.
Prenez soin de vous ... et des autres.

Michel Marty

Voir les commentaires

Voeux du Nouvel An adressés à toutes et tous et reçu - 1er Janvier 2021 Solennité de Saint Marie, Mère de Dieu

6 Janvier 2021, 17:00pm

Publié par nicolas derrey

Icône de la Nativité

Icône de la Nativité

Bonne et sainte Année 2021

 

Prions pour notre diocèse, pour Mgr Marc Stenger dont la démission a été acceptée par le pape François.
Le Père Jérôme Berthier est maintenant notre administrateur élu pour ce temps de transition dans l’attente de la nomination d’un nouvel évêque. Prions dans son épreuve pour Mgr Marc Stenger, dont nous savons combien il nous porte dans son coeur d’évêque. Accompagnons le Père Jérôme Berthier dans la prière naturellement, mais aussi par notre implication pastorale active dans la confiance mutuelle au sein de nos engagements, dans notre paroisse, communauté missionnaire en relation avec les autres paroisses de l’agglomération troyenne…au sein de toutes  les activités pastorales, caritatives et missionnaires et des aumôneries comme l'aumônerie des étudiants.
Autour de l’Administrateur  se réuniront les membres du collège des consulteurs qui l’ont élu, ainsi que des personnes de bon conseil avec lesquelles il pourra, dans cette charge, être au service de la bonne marche de notre diocèse de Troyes. 
 
 
NOS VOEUX POUR L'ANNEE NOUVELLE
 

Comme membres de l’Equipe Pastorale Paroissiale dans son état actuel et comme membres associés, nous vous présentons nos meilleurs voeux  pour l’année nouvelle 2021. Soeur Sylvie les formule cette année en notre nom à tous, laïcs, consacrés, prêtre, diacre. Les voici :  

Noël, c’est l’aujourd’hui de Dieu qui ouvre une brèche dans nos murs d’indifférence, de peur, de refus d’aimer, de croire et d’espérer…
Noël, c’est l’invitation à la solidarité et la fraternité, à la réconciliation et au pardon,
À oser des « non » et des « oui » et à choisir la vie.
Noël, c’est la fête du respect et la dignité humaine, car Dieu s’est fait homme en Jésus.

En cette année nouvelle 2021, en ces temps difficiles, imprévus et incertains,

Le regard du nouveau-né nous appelle à changer le nôtre et à découvrir Dieu présent au cœur du monde comme au plus intime de chacun (e)

Soyons dans la joie, fêtons Noël  et la nouvelle année, portons dans notre cœur ceux et celles que nous aimons.

Soeur Sylvie pour  l'EPP, Kevin, Michel, Nicolas et de ses associés Fofo et Yves.
 
Bonne année 2021 et que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, afin que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !
 
Kevin
 
Notre église, notre communauté, notre diocèse ont connu des moments difficiles en 2020. Mais le Christ nous appelle à rester dans l'Espérance et le Pape François nous invite à "La culture du soin comme parcours de paix. Une culture du soin pour éliminer la culture de l’indifférence, du rejet et de l’affrontement, qui souvent prévalente aujourd’hui."
 
C'est pourquoi, je vous souhaite une belle, sainte et heureuse année 2021 à chacune et chacun. Que l'Emmanuel soit notre étoile et notre boussole dans tous les projets personnels et communautaires à venir.
Notre chrétienté nous oblige à cultiver sans cesse l'amour, la tolérance et la charité dans ce monde de plus en plus égoiste et solitaire.
C'est là notre espérance, c'est la notre foi, c'est là notre salut!
 
Amen
 
Yves DEDOH

 

Voeux reçus

de Gisèle Viardin  conseillère municipale

Messe du Jour de l'An à Saint Bruno

à 10h 30 

en la chapelle chauffée

si nous sommes suffisamment  nombreux, nous nous déplacerons dans la grande église et nous allumerons le chauffage qui est efficace dans délai de 6 minutes une en route la soufflerie

Voir les commentaires

Action Catholique des Femmes à Troyes, quartier des Chartreux

4 Janvier 2021, 16:22pm

Publié par nicolas derrey

Action Catholique des Femmes à Troyes, quartier des Chartreux

Engagement écologique et activités des femmes

au sein de l’ACF

3èmejournée culturelle des femmes catholiques des Chartreux et du diocèse

Dans le cadre du mieux vivre l’interculturalité

 

A la faveur de la journée internationale des droits de la femme célébrée le 8 Mars dans le monde entier pour défendre les droits de la femme, les femmes catholiques des Chartreux et du diocèse ont organisé leur 3èmejournée culturelle inscrite dans le cadre du mieux vivre l’interculturalitéau sein de l’association.

 Cette journée a eu lieu juste avant le confinement sur le thème de « l’écologie intégrale »en réponse aux appels du pape François qui invite tout le monde à prendre soin de notre planète : pour construire une société durable, plus juste et plus fraternelle, à quels changements nous invite l’écologie intégrale ?

Pendant le repas et au cours de la journée nous avons réfléchi à cette question que nous partageons toutes. Un questionnaire pour débat et échange a orienté notre partage.

 

L’écologie intégrale ? Qu’est-ce que cela représente pour nous ?

« Intégrale » nous renvoie à l’idée qu’une chose serait entière, complète - comme on le dirait d’une collection - ou qui n’aurait subi aucune coupure ni altération, ou encore, autres synonymes, globale ou plénière.

 « Intégrale » : tout se tient dans la nature et le cosmos pour concourir à la vie et à ses conditions durables. Aucune personne à elle seule ne peut isolément s’engager dans tous les domaines à la fois de l’écologie intégrale, mais chacune peut faire en sorte que son action et son engagement écologique s’intègrent à l’action de tous les autres. L’écologie Intégrale intègre la dimension spirituelle de la personne aux sources de son engagement écologiques.

     Est-ce que l’écologie intégrale nous interpelle dans nos quartiers ?

Si tout se tient comment mieux vivre dans nos quartiers et permettre aux personnes seules de rencontrer des gens ? comment aider les affamés et les sans-papiers ?

Cette écologie intégrale nous interroge car elle dénonce l’insouciance et l’égoïsme des générations humaines précédentes et qui sont toujours là depuis dans les consciences et la manière de vivre. Aujourd’hui cela nous interpelle par rapport à l’avenir de la planète.

 Dans les quartiers nous sommes invités à la création des jardins solidaires, au respect des personnes et de l’environnement, à être propre… à travers des actions intergénérationnelles, des travaux d’intérêt général et l’organisation des réunions publiques pour libérer la parole. Sensibiliser à la propreté de nos quartiers en commençant par l’appel des plus jeunes. L’implication des adultes et l’organisation des fêtes des voisins pourraient créer le climat favorable.

 

Qu’en est-il de nos gestes quotidiens ?

Notre échange énumère alors bien des exemples d’action.  Récupérer des morceaux de tissu pour coudre des sacs, habiller des poupées ou orner des cartes, des feuilles pour fabriquer ces cartes.  Confectionner des sacs lavables et réutilisable, faire attention chez soi pour ne pas faire couler l’eau inutilement, éteindre les lumières quand on sort. C’est de l’économie. Donner, recycler au lieu d’expédier à la déchèterie ! Ne pas gaspiller, planter des arbres plutôt que les couper… On a besoin de forêts pour le climat. Plus il y a de forêts, plus il pleut. Faire le moins possible de déchets et en faire le tri. Recycler, suppression du plastique, éviter la consommation de produits issus des énergies fossiles. Éviter d’acheter des plats préparés. Consommer de façon naturelle. S’interroger sur les moyens de transports…

            Croiser l’humain, le social et le sociétal, réinterroger nos modes de vie, nos orientations. Le n° 13 de L’encyclique Laudato Si souligne « le défi urgent de sauvegarder notre maison commune et comment y parvenir ? En incluant la famille humaine et en s’unissant dans la recherche d’un développement durable et intégral qui prend en compte toute la personne ».Nous devons discerner pour cela les formes de nos réticences à un engagement plus déterminé.

Notre engagement déterminé, de femmes informées et formées pour un développement durable et intégral qui prend en compte toute la personne.

N’a-t-on pas entendu parfois : « il n’y a rien à changer dans ma famille, on fait ainsi depuis toujours ». Il y aussi l’écologie intégriste qui rebute. Il faut plutôt annoncer une écologie intégrale qui donne envie, parce qu’elle préconise une manière d’habiter la maison commune qui respecte et la dignité des membres de ma communauté, de ma ville, de ma paroisse… et plus vastement les cultures.

Nous avons retenu aussi des questions difficiles qui relèvent de la prise de consciences des États et des choix économiques à l’échelle du monde. Il s’en dégage la aussi des appels concrets pour nous qui seront à reprendre à la lumière des présentations de l’Encyclique dont nous avons pu bénéficier.

Si l’encyclique Laudato Si crédite un mode de développement compatible avec les buts atteignables de l’écologie intégrale, elle dénonce en même temps des formes de violence faites à la nature aussi bien qu’à l’humanité. Ainsi par exemple, selon le pape François, le capitalisme est mauvais, lorsqu’il accroît les injustices et disparités en s’imposant avec violence et au prétexte « qu’on a toujours fait comme ça… ».  Tout cela ne peut ni contribuer au développement humain, durable et intégral, ni aider les gens à vivre ensemble en intégrant les générations qui viennent.

 

…Et Dieu vit que cela était bon ». L’écologie intégrale des espèces animales

 Nous savons aussi que les humains sont responsables de l’extinction de nombreux espèces animales. Quelques exemples : dans les forêts sauvages la chasse illégale, les installations croissantes de fils électriques, les pollutions d’origine diverses constituent la cause majeure de la disparition des chouettes, des aigles à têtes blanches ; du mandrill, une espèce rare de singe qui a été chassée pendant plusieurs années pour sa viande tendre. Sans vrai projet de protection, ces espèces s’éteindront. Chaque année plus de 600 lions sont tués par des chasseurs de trophée, avec le temps les fauves ont perdu 85% de leur espèce au profit de l’homme.  Si nous ne faisons rien, nous mettrons en danger la survie des félins. C’est ensemble que nous devons agir. L’avenir de notre planète est entre nos mains il est temps d’en prendre soin.

 

…dans la lumière de la foi au service du bien commun

La première bonne réaction ne pourrait-elle pas être de croire que Dieu nous a créé par amour. Comment Dieu, le Créateur, va se manifester dans un monde pollué ? Le foret est détruite. On se tue ; on tue la terre etc… Le monde est beau, bon, et il faut conserver cette beauté. Ne faut-il pas manifester que toutes les créatures nous intéressent, rencontrer l’humain heureux, le sortir de ses lieux de mal-être pour un mieux-être, reconnecter nos frères et sœurs à la nature ? Et si nous commencions par proposer des activités aux adolescents ? Le développement humain durable et intégrale sera au service du bien commun.

*

*     *

Entre femmes de l’A.C.F. à l’écoute de ce qui se passe dans les lieux de souffrance et dans nos échanges nous avons relevé des pistes pour des changements d’attitude et un agir. Que nos familles, nos maisons, montrent qu’on aime la nature et notre désir d’habiter le monde autrement. N’allons pas à la rencontre des autres pour leur faire la morale, mais pour échanger et dire ce qui permet de tenir debout. Est-ce que j’accepte pour cela de me laisser toucher par leur vie ?

Sœur Sylvie GNOUMOU

 

Voir les commentaires

Samedi 2 & Dimanche 3 Janvier 2021 - Solennité de l'Epiphanie du Seigneur - Année B -

2 Janvier 2021, 17:19pm

Publié par nicolas derrey

Dans le département de l'Aube le couvre-feu commence à 20h :

nous avons maintenu la messe au Relais paroissial à 19h (messe brève). 

Dimanche de l' Aide aux Eglises d'Afrique

Dimanche de l' Aide aux Eglises d'Afrique

Edito               

L'Epiphanie : Lumière du coeur, lumière aux "Nations"

Serons-nous, nous-mêmes, disponibles pour le manifester en amour, bonté et générosité dans l'action, le partage, le DON...dans la foi vivante et éclairée qu'expriment et donnent à vivre nos liturgies et nos partages ? 

L'appel au partage de l'AIDE AUX EGLISES D'AFRIQUE, en ce dimanche, si nous l'entendons et y répondons de façon significative, nous rapprochera en cette Fête des mages de leur geste de foi, d'adoration, d'offrande d'eux-mêmes et de partage... 

Nous rentrerons à la maison en reprenant sans doute quant à nous le même chemin, contrairement aux rois-mages, mais ce sera pour nous comme pour eux le chemin du témoignage de la joie d'avoir rencontré le Seigneur source de notre force et de notre espérance renouvelée.   

Le Groupe de Prière Louange de sa Gloire est empêché de se rassembler comme tous les autres en raison des confinements, couvre-feux et autres mesures de sécurité sanitaire.

Merci à Martial qui donne dans ce groupe des enseignements. C'est lui qui a préparé pour nous cette suite de quatre lectures du récit de l'Epiphanie du Seigneur.

Par sa lecture de l'Ecriture il nous ouvre à la célébration du Mystère de l'Epiphanie de dimanche prochain à 10 h 30 à Saint Bruno. 

Soyons nombreux à l'écouter en ligne ! Soyons nombreux à venir à la crèche, à l'église Saint Bruno à 10h 30, ce dimanche 3 janvier 2021...en communion de prière avec les Eglises d'Afrique.    

Pour entrer intérieurement dans la réalité de la Fête de l'Epiphanie 

Quelle étoile nous guide et jusqu'où ?                         

En ce dimanche de l'Epiphanie quelle "étoile", quelle lumière pourrait se donner à voir à nous... ?  Désirons-nous que notre amour contribue à nous ouvrir à la lumière de la foi et que la foi éclaire davantage le chemin de notre vie dans l'amour ? 

C'est la question que je propose en cette Fête de l'Epiphanie pour que le Christ soit manifesté (sens du mot épiphanie : manifestation). Que nous ruminions notre mal-être tel le roi Hérode ou au contraire qu'à l'instar des mages, aimant la vie, les autres, les quêtes de sens, nous scrutions les signes d'une espérance nouvelle à l'heure de la mise à l'épreuve des sociétés et de l'Eglise, ne serait-il pas profitable de confronter nos aspirations les meilleures et notre espérance à la Révélation, à l'Evangile, imitant les mages ? Nous les voyons en effet se passionner pour leur recherche et se mettre en chemin, oser suivre l'étoile là où elle va les conduire. Et si nous en acceptions comme eux les "voyages", les déplacements, les conversions, les sources... de cette lumière intérieure en notre coeur et en notre conscience illuminant notre agir ?! 

Pour rencontrer Dieu qui prend l'initiative de se manifester en son Fils, l'enfant de la crèche, pour que la Lumière de la foi nous éclaire, ne devons-nous pas comme les mages, réaliser que ce qui est premier de notre côté, c'est toujours une dynamique de notre être créé à l'image de Dieu :  l'amour et la vie, l'amour de la vie, qui se laissent dilater en espérance, en joie... dans la lumière de la foi, le moment de la grâce venu ; l'illumination du coeur désirant Dieu.  "En Lui nous avons la vie, le mouvement et l'être".

C'est en se mettant en route avec l'amour de la science et de la vérité, vers d'autres vivants, vers d'autres espaces de religions et de cultures - non sans avoir à dépasser des craintes certainement - , que les savants venus d'Orient rencontrent l'enfant. Ils discernent alors en ce signe - de vie s'il en est ! - le Messie de Dieu attendu par Israël. Les Ecritures corroborent et élèvent leur quête. Humbles, en vrai savants, ils écoutent d'autres docteurs. La grâce de la Révélation peut alors faire son oeuvre en eux.

En effet les questions qui se posent à leur intelligence, les devoirs qu'appréhende leur conscience, l'amour en leur coeur qui les décentre d'eux-même vers l'Enfant...tout cela contribue à les ouvrir à l'acte libre de la foi, de l'adoration et de l'offrande d'eux-même dans l'amour au Dieu vivant et vrai présent en son Verbe. Ici le Verbe-enfant. Le symbolisme de l'or, de l'encens et de la myrrhe dit le don de soi sans réserve jusqu'à la mort (la myrrhe) du Fils de Dieu. Il est "le Seigneur qui se fait le Serviteur". Dieu lui-même, le Verbe devenu chair, le Messie Roi (or), le seul digne d'adoration (l'encens). 

Nous aussi, nous sommes invités à nous présenter au Seigneur  pour lui offrir ce que nous avons de meilleurs : c'est-à-dire nous-mêmes, nos personnes, dans la mesure où nous restons ouverts activement au "travail" intérieur de "la Charité déposée dans nos coeurs par le Saint Esprit". C'est lui qui nous met en route et nous pousse à désirer le meilleur, à espérer pour nous ce qui est digne de nous sous son regard, selon son coeur, c'est-à-dire selon son Evangile.

Le Seigneur nous invite ainsi intérieurement à lui donner notre assentiment, à croire en lui dans la conviction éclairée - vérifiée dans la pratique -  que c'est le meilleur pour nous et que cela correspond aux attentes et aux appels les plus forts de notre conscience, lesquels comblent déjà notre quête intérieure de joie" si nous y répondons. Recevoir ces "lumières" intérieures suppose que l'on  ne se mette pas en situation de nous dérober à notre vocation et notre mission d'homme et de baptisé.  Imitons les mages qui n'ont pas succomber à cette tentation de s'arrêter en chemin, fidèles à la volonté de Dieu, à leur recherche et aux Ecritures. Dieu en a fait ainsi des témoins guidé par la lumière de la foi. Ils représentent l'épiphanie du Verbe, du Seigneur, dans les Nations, les cultures...

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno

Vous venez à la messe ce samedi ou ce dimanche 3 janvier... MERCI de télécharger la feuille de chants de l'assemblée

Debout, Jérusalem, Resplendis ! Elle est venue, ta lumière...

Debout, Jérusalem, Resplendis ! Elle est venue, ta lumière...

COMMENTAIRE SUR LA PREMIERE LECTURE DE CE DIMANCHE DU 3 JANVIER 2021

- EPIPHANIE - 

Is 60, 1-6

Debout, Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi.
Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît. Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore. Lève les yeux alentour, et regarde : tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi ; tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur la hanche. Alors tu verras, tu seras radieuse, ton cœur frémira et se dilatera. Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi, vers toi viendront les richesses des nations. En grand nombre, des chameaux t’envahiront, de jeunes chameaux de Madiane et d’Épha.
Tous les gens de Saba viendront, apportant l’or et l’encens ; ils annonceront les exploits du Seigneur.

Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes - Paroisse Saint Bruno

Ce texte d'Isaïe nous rappelle le retour des Juifs à Jérusalem, eux dont les générations antérieures avaient été déportées à Babylone, tout en conservant la Loi et la nostalgie de cette terre sacrée. Après la courte joie des retrouvailles avec la ville Sainte, le temps de la dure réalité les a rattrapés : cohabitation avec les populations étrangères installées par l'occupant, avec les quelques Juifs non déportés qui avaient pris quelques libertés avec la Loi de Moïse, destruction partielle du Temple. Isaïe veut encourager ces mécontents et leur donner un message d'espérance.
Debout, resplendis Jérusalem, toi qui aujourd'hui est la ville trois fois sainte, même si aujourd'hui encore tu es la ville qui divise !
La fin de ce texte m'a ramené 30 ans en arrière : le jour de l'
Épiphanie, la paroisse avait loué à un cirque deux chameaux et d'autres animaux, puis, avec de nombreux paroissiens et leurs enfants, nous avions fait le tour du quartier populaire, passant entre les immeubles, et chantions des chants de Noël. Bien sûr, nombreux étaient les habitants des Chartreux aux fenêtres, applaudissant, puis rejoignant la cohorte, pour finir dans une célébration fervente mais haute en couleurs dans notre église paroissiale, au milieu des animaux. Folklore ? oui, mais pas seulement ! Nous avions osé sortir de notre lieu de culte pour aller à la rencontre des « gens du seuil » et d'autres religions, nous leur avions montré un visage d'Église qu'ils ne connaissaient pas : un visage plein de joie et de ferveur. Saint François d'Assise n'a-t-il pas dit qu'un saint triste était un triste saint ? C'est lui d'ailleurs qui, à Noël 1123, fit une crèche vivante à Greccio en Italie.  L’année suivante, les habitants de Greccio avaient raconté avec tant d’admiration les merveilles de cette belle nuit de Noël que, un peu partout, les gens se mirent à reconstituer, dans des grottes ou des étables, la scène touchante de la naissance de Jésus.Voilà l'origine authentique des crèches de Noël.
En ces jours difficiles, ce que je vous propose, si vous avez une crèche chez vous, c'est d'associer aux personnages traditionnels les personnes que vous aimeriez rassembler et embrasser.

Et si nous étions un des « mages », qu'apporterions nous à Jésus ? De l'or ? De l'encens ? De la myrrhe ? Non, bien sûr ! Notre joie, notre espérance, notre foi, notre charité ? Oui, mais sans modération ! Résistons à la morosité ambiante !

Martial Bargibant présente le récit de l'adoration des mâges

Une lecture en quatre étapes conseillée à toutes et tous

Martial est le "berger" du groupe de prière

Louange de sa Gloire

Ce groupe du Renouveau dans l'Esprit Saint est ouvert à toutes et tous. Il se rassemble tous les mercredis de 19h 30 à 21h au Relais paroissial de Saint Bruno, 109 avenue Edouard Herriot à Troyes- renseignements 06 03 4942 75

Voir les commentaires