Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

Les deux derniers commentaires de Michel Marty de la première Lecture de la messe. Vendredi 25 Mars : Solennité de l'Annonciation - en l'église Saint Bruno à 19h - en union avec le Pape François dès 17h

19 Mars 2022, 14:12pm

Publié par nicolas derrey

Les deux derniers commentaires de Michel Marty  de la première Lecture de la messe. Vendredi 25 Mars : Solennité de l'Annonciation - en l'église Saint Bruno à 19h - en union avec le Pape François dès 17h
COMMENTAIRE de la 1ère lecture du 4ème Dimanche de Carême 27 03 22
Lecture du premier livre de Samuel 16, 1b.6-7.10-13a :
En ces jours-là,  le Seigneur dit à Samuel : « Prends une corne que tu rempliras d’huile, et pars ! Je t’envoie auprès de Jessé de Bethléem, car j’ai vu parmi ses fils mon roi. » Lorsqu’ils arrivèrent et que Samuel aperçut Éliab, il se dit : « Sûrement, c’est lui le messie, lui qui recevra l’onction du Seigneur ! »  Mais le Seigneur dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence ni sa haute taille, car je l’ai écarté. Dieu ne regarde pas comme les hommes : les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. »  Jessé présenta ainsi à Samuel ses sept fils, et Samuel lui dit : « Le Seigneur n’a choisi aucun de ceux-là. »  Alors Samuel dit à Jessé :
« N’as-tu pas d’autres garçons ? » Jessé répondit : « Il reste encore le plus jeune, il est en train de garder le troupeau. » Alors Samuel dit à Jessé : « Envoie-le chercher : nous ne nous mettrons pas à table tant qu’il ne sera pas arrivé. »  Jessé le fit donc venir : le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau. Le Seigneur dit alors : « Lève-toi, donne-lui l’onction : c’est lui ! »  Samuel prit la corne pleine d’huile, et lui donna l’onction au milieu de ses frères. L’Esprit du Seigneur s’empara de David à partir de ce jour-là.

Afin de mieux comprendre ce passage biblique, il faut se remémorer que le prophète Jérémie était face à un dilemme : devait-il oindre un deuxième roi ? Reprenons le début du Livre : Le Seigneur dit à Samuel : « Combien de temps encore seras-tu en deuil à cause de Saül ? Je l’ai rejeté pour qu’il ne règne plus sur Israël. Prends une corne que tu rempliras d’huile, et pars ! Je t’envoie auprès de Jessé de Bethléem, car j’ai vu parmi ses fils mon roi « . Le Seigneur ne lui laissa pas le choix. C'est donc à contre cœur que Samuel partit chez Jessé, et bien sûr, il projeta sur le futur élu, ses propres critères de sélection. C'est tellement facile de juger sur les apparences physiques. Et patatras ! Le Seigneur choisit le charculot (en patois champenois, c'est le petit dernier d'une fratrie), contre toute attente.
Et oui, Dieu le Père préfère ceux qui sont faibles aux yeux des hommes. D'ailleurs la 1ère lettre aux Corinthiens Paul nous le dit clairement (chapitre 1 versets 27a et 28)  « ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est . ». Et nous aujourd'hui, sommes-nous comme Samuel, jugeons-nous d'abord sur l'apparence au lieu de voir ce qu'il y a dans le cœur (bien sûr pas au sens médical mais biblique) ?

Avec Nelly mon épouse, nous accompagnons un catéchumène qui découvre petit à petit ce qu'est la foi, qui sont Dieu et l'Église. Il est « tout neuf » et nous apprécions sa richesse intérieure qui nous apporte beaucoup. Nous avons la grande chance d'avoir plusieurs catéchumènes dans notre paroisse, profitons de cette grâce qui nous est donnée : retour aux sources qui nous dépouille de ce qui n'est pas essentiel pour la foi et qui peut, parfois, prendre trop de place. Nous devons nous souvenir que par notre baptême nous sommes tous des prêtres, des prophètes et des rois, j'ai déjà eu l'occasion de vous le rappeler.
Oui, nous sommes des envoyés de Dieu ! Oui, la tâche est difficile ! Oui, ne nous laissons pas prendre par la tentation qui nous ferait croire que nous sommes supérieurs aux autres ! Oui , à l'inverse, ne cédons pas au découragement qui nous ferait croire que nous sommes des « nuls » !
Ouvrons les yeux à la réalité et si nous ne voulons pas ouvrir les yeux sur notre réalité chrétienne et humaine, Jésus est là pour nous les ouvrir, comme dans l'Évangile de ce jour. Le Pape nous a demandé d'être en union de prière pour la consécration de la Russie et de l'Ukraine au cœur immaculé de Marie. Puissions-nous aussi être des artisans de paix et d'amour avec tous les habitants de la terre.
Prenez soin de vous et des autres.
_________________________
Le COMMENTAIRE de Michel Marty de la 1ère lecture du 2ème Dimanche de Carême du  13 03 22
Lecture du livre de la Genèse 15, 5-12.17-18 :
En ces jours-là, le Seigneur parlait à Abram dans une vision. Il le fit sortir et lui dit : « Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux... » Et il déclara : « Telle sera ta descendance ! »  Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu’il était juste. Puis il dit : « Je suis le Seigneur, qui t’ai fait sortir d’Our en Chaldée pour te donner ce pays en héritage. » Abram répondit : « Seigneur mon Dieu, comment vais-je savoir que je l’ai en héritage ? » Le Seigneur lui dit : « Prends-moi une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. »  Abram prit tous ces animaux, les partagea en deux, et plaça chaque moitié en face de l’autre ; mais il ne partagea pas les oiseaux.  Comme les rapaces descendaient sur les cadavres, Abram les chassa.  Au coucher du soleil, un sommeil mystérieux tomba sur Abram, une sombre et profonde frayeur tomba sur lui.  Après le coucher du soleil, il y eut des ténèbres épaisses. Alors un brasier fumant et une torche enflammée passèrent entre les morceaux d’animaux. Ce jour-là, le Seigneur conclut une alliance avec Abram en ces termes : « À ta descendance je donne le pays que voici, depuis le Torrent d'Égypte jusqu'au Grand Fleuve, l'Euphrate. »

    Peut-être vous êtes-vous posé la question mais qui est Abram ? Serait-ce Abraham ?
Et bien oui, vous avez gagné … ma considération ! Ce n'est qu'à partir du chapitre 17, verset 5 (Tu ne seras plus appelé du nom d’Abram, ton nom sera Abraham, car je fais de toi le père d’une multitude de nations) qu'intervient son changement de nom. Abraham se traduit par 'Père des Peuples', car c'est lui le premier qui recevra la Révélation en un Dieu unique commun aux Juifs, aux Chrétiens, aux Musulmans (même s'ils ne le comprennent pas et ne le définissent pas de façon identique).

Dieu a passé avec Abram un « contrat » scellé par un sacrifice (animaux coupés en deux), moyennant des obligations. Je ne résiste pas à la tentation (!) de vous donner ces quelques lignes sur notre personnage biblique que j'ai trouvées dans « Livre de toutes les prières » (éditions MAME) :  « il y a ces milliers d'années, Dieu t'a choisi. Tu as entendu son appel, et tu es parti là où il te conduisait. Par ta foi solide et fidèle, tu es devenu le modèle de tous ceux que le Seigneur appelle. »


Quelle leçon d'humilité pour nous aujourd'hui ! En ce temps de carême voici, peut-être, une piste pour nous : ETRE A L'ECOUTE DE DIEU ET ACCEPTER DE LE SUIVRE, MEME VERS L'INCONNU, AUTREMENT DIT ACCEPTER DE S'ABANDONNER. Je vous accorde que ce n'est pas facile, et déroutant. Peut-être avez-vous fait cette expérience d'être un jour totalement dépendant d'autres personnes, « cloué au lit » comme cela m'est arrivé quelques jours pour raison de maladie. Pas facile de ne pas maîtriser sa vie et de faire totalement confiance.
J'ai rencontré des personnes dont la vie a été complètement chamboulée, parce qu'elles ont accepté de « larguer les amarres » et de se laisser guider par Dieu, le résultat : des métamorphoses dans bien des domaines qui sont de véritables résurrections. Étonnante cette attitude d'Abraham de chasser les rapaces se précipitant sur les offrandes ? Pour les préserver ? Peut-être, mais ces volatiles avaient peut-être une autre signification, du genre la tentation du patriarche à revenir à ces anciennes idoles pour effacer le contrat avec Dieu.

Abraham a tenu bon dans la foi, il a résisté et fait confiance jusqu'au bout, même dans l'appréhension, le découragement, voir l’angoisse. Il marche avec Dieu, et Dieu se laisse entrevoir et entendre. N'est-ce pas pour nous aujourd'hui un exemple ? Dieu nous accepte tels que nous sommes, mais il nous veut encore meilleur. Bon, j'arrête là mon prêchi-prêcha (c'est pour faire sourire une amie, fidèle lectrice de mon modeste commentaire).


Continuons, sans nous lasser, de prier pour le Peuple Ukrainien, le Peuple Russe et tous les Peuples des Pays voisins qui accueillent fraternellement ceux qui fuient la guerre. Pouvons-nous faire quelque chose collectivement ? … En attendant soyons généreux avec les associations qui leur viennent en aide.
Prenez soin de vous... et des autres. Bon carême.

Michel Marty

Messe de la Solennité de l'Annonciation à Saint Bruno

ce 25 Mars à 19h

Lors de cette messe de 19h notre communauté paroissiale s'associe à

l'acte de consécration de la Russie et de l'Ukraine au coeur immaculé de Marie.

Acte de consécration posé ce jour-là à 17h par le Pape François.

Le texte en sera lu au début de la messe de 19h à St Bruno à la suite du rite pénitentiel

un monastère des Grottes de Kiev

Nous pouvons à 17h  le suivre en direct sur KTO. Voici le lien...

        https://www.ktotv.com/video/00401243/celebration-de-la-penitence-en-la-basilique-de-saint-pierre

Extrait de la lettre aux prêtres de Mgr Alexandre Joly - extraits

"...dans l’urgence de la guerre en Ukraine, le Pape François a choisi de consacrer la Russie et l’Ukraine à la Vierge Marie vendredi prochain, 25 mars, en la solennité de l’Annonciation. Il invite toutes les communautés chrétiennes à s’associer à cette consécration. Nous recevrons d’ici peu quelques informations dans ce sens. En fonction de la vie de vos paroisses, vous pouvez proposer un temps de prière ou simplement inviter les paroissiens à participer à cette consécration par leur prière personnelle. Nous sommes impuissants devant la violence et la barbarie qui se déploient dans cette partie de l’Europe; mais nous reste la force de notre prière et de notre jeûne. L’acte de consécration sera posé à 17 heures ce jour-là." 

 

ANNONCES PAROISSIALES

Chaque vendredi de Carême à 15h à St Bruno : chemin de croix et merci à Jean-Marc et Jean qui ont posé les stations qui nous viennent des sœurs du BON-SECOURS !

les mercredi de carême au Relais de St Bruno : une démarche de carême avec LAUDATO SI et La PAROLE DE DIEU. « Il est écrit : l'homme ne vit pas seulement de pain. »                    

                                                  Un chemin de jeûne pour nous nourrir autrement…

de la Parole de Dieu et de lectures spirituelles 

chez soi ou au de préférence au Relai paroissial.

Vous êtes interessés ? demandez-nous les feuillets 3, 4 et 5 pour les trois derniers mercredi de carême. A Saint Bruno – au Relais 109 av. Edouard Herriot à Troyes, à 12 heures 15. Vivre un jeûne, strict ou partiel : chacun en décide et le vit soit chez soi..., soit avec une dimension communautaire en venant au Relais partager ce temps de jeune et d’approfondissement spirituel.

Les feuillets sont distribués à l’eucharistie du dimanche précédent ou téléchargés sur le site www.saintbruno.net. Le feuillet est une aide à la prière et à la méditation. : on y trouve en particulier un dialogue entre des paragraphes issus de Laudato Si’ et des extraits tirés

des premiers récits de la Genèse - Un texte du NT et de l’AT. Un psaume, un chant, une image pouvant aider, eux aussi, à la prière...

Louange de sa gloire : Groupe de Prière et de louange. Mercredi 30 mars ; 6 avril ; 13 avril ? au Relais de St Bruno à 19h au 109 av. E. Herriot. Animé par Martial et Dominique. Louange, enseignement biblique, intercession. Ce ne sont pas les raisons graves qui nous manquent actuellement pour intercéder. Venons donc raviver l’acte de nous consacrer nous-même à Dieu notre Père et à son Fils le Prince de la Paix ! Dominique présente la consécration de Jacob le « tordu » qui devient Israël « la droiture de Dieu ». Un Chemin de conversion, s’il en est ! Chaine YouTube « Grains de ciel ». Y découvrir aussi « cinq pains et deux poissions ». Nicolas.

suite : source : https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2022-03/pape-invite-eveques-consecration-marie-russie-ukraine.html

Consécration de la Russie et de l'Ukraine au coeur immaculé de Marie

La prière de la consécration au Cœur Immaculé de la Vierge sera prononcée par le Pape le vendredi 25 mars dans la basilique Saint-Pierre. L'acte sera réalisé en communion avec les Églises de tous les continents.
«Le Pape François a invité les évêques du monde entier et leurs prêtres à se joindre à lui pour prier pour la paix et pour consacrer et confier la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie.» C’est ce qui a été confirmé ce vendredi 18 mars par le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, répondant aux questions des journalistes. 
Le Pape prononcera la prière le 25 mars prochain, fête de l'Annonciation, dans la basilique Saint-Pierre au cours de la célébration de la pénitence à 17 heures. Le même acte, le même jour, sera ainsi accompli par tous les évêques du monde. Le cardinal Konrad Krajewski, aumônier du Pape, l'effectuera à Fatima en tant qu'envoyé du Pape.
Déjà à l'angélus du 13 mars dernier, le Pape avait invité toute l'Église à prier: «Je demande à toutes les communautés diocésaines et religieuses de multiplier les moments de prière pour la paix». Lors de l'audience générale du 23 février, il a appelé à une journée de prière et de jeûne pour la paix en Ukraine le mercredi des cendres, en disant : «Que la Reine de la Paix préserve le monde de la folie de la guerre».
 

 

 

Voir les commentaires

Paroisse Saint Bruno - TROYES - Dimanche 6 Mars 2022- 1er Dimanche de Carême - année C

5 Mars 2022, 19:15pm

Publié par nicolas derrey

Désert de Judée  photo ND non libre de droits

Désert de Judée photo ND non libre de droits

LE CARÊME 2022 à SAINT BRUNO

  • Ce dimanche 6 mars : Appel décisif des catéchumènes du diocèse : à 15h 30 en l’église Saint Bruno. Cette appel est célébré au cours de la première partie de la messe présidée par Mgr. Alexandre Joly notre Evêque

 

  • Journée de préparation des enfants au premier pardon : 13 mars de 9h 30 à 18h à Saint Julien, rue de Sancey. Accompagnons-les par notre prière. Et nous adultes en ce carême où en sommes-nous du recours au sacrement de pénitence et de réconciliation ?

___________________________________________________________

Propositions pour le Carême 2022

à Saint Bruno 

 

Avec LAUDATO SI et La PAROLE DE DIEU

Proposition pour les mercredi de carême à St Bruno

croix de chemin - Lignol-le-Château - phoyo ND nldd 

« Il est écrit : l'homme ne vit pas seulement de pain. »

Un chemin de jeûne pour nous nourrir autrement…

de la Parole de Dieu et de lectures spirituelles 

chez soi ou au de préférence au Relai paroissial.

Vous êtes interessés ? demandez-nous le premier feuillet pour cette semaine.

Feuillets de chaque rencontre à télécharger ci-dessous*

 Les mercredis de Carême à Saint Bruno – au Relais 109 av. Edouard Herriot à Troyes :

Vivre un jeûne, strict ou partiel : chacun en décide et le vit chez soi..., ou avec une dimension communautaire, à la faveur de 2 rencontres, occasions de partages à partir d’un feuillet distribué à l’eucharistie du dimanche précédent.

Le feuillet est une aide à la prière et à la méditation : on y trouve...:
- Un dialogue entre des paragraphes issus de Laudato Si’ et des extraits tirés

d’une exégèse contemporaine portant sur les premiers récits de la Genèse - Un texte du NT et de l’AT.
- Un psaume, un chant, une image pouvant aider, eux aussi, à la prière

5 feuillets proposent ainsi un chemin de réflexion sur l’être humain dans ses rapports avec la Création, avec les autres, avec lui-même, avec Dieu.
Ils constituent un tout qui progresse, et l’idéal serait de faire entièrement le chemin.

Lieu et horaires des rencontres :
Au Relais, 109 av. Edouard Herriot à Troyes soit à…
à 12 heures 15 pour un partage sur le texte du NT (ou de l’AT) présent dans

le feuillet
à 19 heures pour un partage sur les extraits évoqués ci-dessus

Chacun décide en fonction de son désir et des ses disponibilités de participer, aux deux rencontres ou seulement à l’une ou l’autre.
Chacun vient, bien sûr avec le feuillet, qu’il a eu le temps de découvrir et de méditer

Feuillet 1 pour la rencontre de carême LAUDATO SI et LA PAROLE DE DIEU

Feuillet 2 pour la rencontre de carême LAUDATO SI et LA PAROLE DE DIEU

 

                      Dimanche 13 mars 2022    16h – 18h

                                         Conference – Débat - avec l'Action Catholique edes Femmes

109 avenue Edouard Herriot  10 000 Troyes

 Etre une femme : Quelles vies !

                                               Famille - Travail – Epanouissement personnel

                                              Intervenantes : Marie Françoise Bonicelle psychothérapeute

                             Sœur Sylvie responsable diocésaine de l’Action Catholique des Femmes l’ACF

Entrée libre…Nous vous attendons nombreux : femmes- hommes-jeunes

 

Avec la paroisse de Saint André-les-Vergers

en TROYES SUD

 

            Visites à domicile et Service Evangélique des Malades

Au nom de la communauté paroissiale nous remercions les personnes venues faire le point sur nos visites aux malades, personnes seules et âgées. Le « Service Evangélique des Malades » est ouvert à toutes celles et ceux qui veulent se sentir soutenus dans leurs visite. Nos relations fraternelles de proximité de quartiers et de paroisse sont l’un des moyens les plus utiles pour connaître les personnes en attente d’être visitées

Chemin de croix chaque vendredi de carême

Chaque vendredi de carême à 15h à St Bruno : chemin de croix. Les divers groupes et équipes qui souhaiteraient l’animer l’un de ces vendredi peuvent se faire connaître (06 03 49 42 75). Les stations du chemin de croix qui nous a été offert par les sœurs du Bon-Secours vient de leur chapelle maintenant désacralisée. Il sera posé dans l’église tout au long du carême puis déposé à Pâques.

 

COMMENTAIRE de la 1ère lecture du 1er Dimanche de Carême 06 03 22 Lecture du livre du
Deutéronome Dt 26, 4-10 : Moïse disait au peuple : Lorsque tu présenteras les prémices de tes récoltes, le prêtre recevra de tes mains la corbeille et la déposera devant l’autel du Seigneur ton Dieu. Tu prononceras ces paroles devant le Seigneur ton Dieu : « Mon père était un Araméen nomade, qui descendit en Égypte : il y vécut en immigré avec son petit clan. C’est là qu’il est devenu une grande nation, puissante et nombreuse. Les Égyptiens nous ont maltraités, et réduits à la pauvreté ; ils nous ont imposé un dur esclavage. Nous avons crié vers le Seigneur, le Dieu de nos pères. Il a entendu notre voix, il a vu que nous étions dans la misère, la peine et l’oppression. Le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte à main forte et à bras étendu, par des actions terrifiantes, des signes et des prodiges. Il nous a conduits dans ce lieu et nous a donné ce pays, un pays ruisselant de lait et de miel. Et maintenant voici que j’apporte les prémices des fruits du sol que tu m’as donné, Seigneur. »

Pourquoi la lecture de ce passage m'a immédiatement fait penser à ce que nous vivons au cours de la messe, au moment de l'anamnèse ? Si je vous dis : anamnèse = acclamation du souvenir, vous avez la quasi réponse. Nous sommes nous mêmes « don de Dieu », et nous avons à nous en souvenir. Au cours de nos eucharisties, nous ne demandons pas à Dieu une faveur, nous lui apportons notre personne (avec nos joies et nos peines de la semaine, nos richesses et nos pauvretés), tous nos sœurs et frères, et reconnaissons qu'il est notre Créateur. Notre geste « d'offrande » est un geste « de gratitude ».

Rien ne nous empêche d'apporter au moment des Offrandes non seulement le produit de la quête  mais aussi, comme au temps de Moïse, des produits de nos jardins. On dit que, dans le passé, l'étole des diacres pouvait être une besace destinée à recevoir les offrandes des fidèles qui étaient redistribuées aux plus nécessiteux. Légende ou réalité ? Peu importe, mais vous devinez ma préférence sans doute.
Si vous désirez approfondir le sens de l'Anamnèse,je vous renvoie à un excellent et court article de Serge Kerrien, diacre, conseiller au Centre National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle. Vous allez sur le site « liturgie.catholique.fr » les acclamations : l'anamnèse.


Il y a tellement de symboles (et pas seulement) au cours de nos eucharisties dont nous avons perdu le sens profond de la signification qui a pu évoluer au cours des siècles.
Oui, nous devons nous souvenir d'où nous venons et exprimer notre reconnaissance à Dieu pour ses bienfaits. Je sais que la conjoncture internationale actuelle peut nous renvoyer à nos vieux « démons » qui nous feraient dire « si Dieu existait, il n'y aurait pas la guerre ». Non, Dieu nous accompagne dans nos douleurs et celles de nos contemporains. Pourquoi voulez-vous que Jésus soit mort sur une croix pour nous ? La souffrance, il a eu sa part comme être humain ne croyez-vous pas ? Interrogeons-nous : qu'allons nous offrir à Dieu dimanche prochain ? Quelle paix (qui vient du cœur) allons-nous donner à notre voisin au cours de la messe ? Pas un simple geste, sinon c'est sûr, nous sommes « à côté de la plaque ». En prendrons-nous conscience ? Apportons les prémices de la paix, d'abord en s'accueillant les uns les autres comme des Sœurs et Frères aimés du même Père. Je ne donne pas de leçon, je ne suis pas un vicaire (au risque de vous faire sourire, tout le monde ne l'a pas compris je crois) ni un prêtre, mais un baptisé à qui son Évêque a donné une mission pour être le signe d'une l'Église qui se veut attentive à toutes les formes de pauvretés. Aujourd'hui notre paroisse reçoit notre Évêque, le Père Alexandre, pour l'appel décisif des catéchumènes qui vont être baptisés à Pâques. Ces derniers sont une richesse pour l'Église, alors pour les aider à comprendre nos assemblées dominicales, il nous faut nous réapproprier le sens de nos eucharisties, de notre charité et de notre paix sous toutes ses formes. Allez, portez-vous bien, prenez soin de vous, et prions tous pour le Peuple Ukrainien et pour le Peuple Russe.

Voir les commentaires

7ème Dimanche du Temps Ordinaire - 20 Février 2022 - année C

17 Février 2022, 22:49pm

Publié par nicolas derrey

Télécharger la feuille d'assemblée de ce dimanche

7ème Dimanche du Temps Ordinaire - 20 Février 2022 - année C
L'APPEL DECISIF DES CATECHUMENES

6 mars 2022

La date de cet appel approche. C'est le 6 mars. Considérons que c'est pour nos communautés le temps fort par excellence de notre entrée en carême à la fois paroissial et en diocèse. Venons nombreux accompagner nos baptisés et baptisées de cette fête de Pâques 2022 !

A Saint Bruno, vous le savez déjà et vous les accompagnez par votre prière : un bon groupe de catéchumène est en route. Il reste que des liens fraternels effectifs sont à nouer toujours davantage avec elles et eux. Si ce n'est pas encore fait vous ferez connaissance à certaines occasions et notamment lors de certaines messe dominicales. Ce sera au cours de notre fête de Pâques 2023 que nous célébrerons leur baptême.

Mais cette année, à Pâques 2022, Nino, une jeune fille de 17 ans de nos quartiers sera baptisée à St Bruno. Elle a déjà cheminé vers le baptême avec la pastorale des jeunes. Maintenant Soeur Marie Claver et Marie Odile  Debelle de notre paroisse l'accompagnent aussi dans cette étape ultime.

Profitons bien de tous les appels du Pape François à concrétiser notre fraternité en Christ ouverte à toutes et tous, afin que nos catéchumènes puissent réaliser concrètement en nous voyant, en nous rencontrant : "C'est à l'amour que vous aurez les uns pour les autres que l'on vous reconnaîtra pour mes disciples". 

                   Nicolas Derrey, curé de St Bruno

 

Ecoutons le Père Xavier Séclier prêtre accompagnateur du catéchuménat...

Le dimanche 6 mars 2022 à 15h00 à l'église Saint-Bruno, pour le premier dimanche de Carême, nous vivrons l'appel décisif des catéchumènes de notre diocèse avec notre évêque le P. Alexandre Joly. Je compte sur votre pleine collaboration pour que ...(vous réalisiez que)...c'est chacun qui permet que cet appel décisif soit un jour marquant et fondateur pour nos catéchumènes.
Très fraternellement à tous et toutes.
 
Père Xavier SÉCLIER, fc
Prêtre accompagnateur du catéchuménat diocésain.

Annonces

Service évangélique des malades 
Réunion le mardi 1er Mars de 15h à 17h

au Relais des Chartreux 109 av. Edouard Herriot à TROYES. Toutes les personnes, qui veulent se sentir soutenues dans leur visite aux personnes seules et/ou malades dans nos quartiers ou leur entourage, sont invitées à nous rejoindre.

____________

Mardi 22 Février : à 9h ménage de l’Eglise.

Jeudi 24 Février : à 18h 30 chapelet ; intentions libres.

Jeudi 24 Février : à 14h 30 au Relais, catéchistes et prêtres de St André et Saint Bruno préparent la journée de préparation de la première communion des enfants du 14 mai.

Vendredi 25 Février : 18h 30 à 22h Assemblée Générale des paroisses de l’agglomération troyenne avec les membres des EPP ou faisant fonction en attente de nouveaux appels.

COMMENTAIRE de la 1ère lecture du 7ème Dimanche ordinaire 20 02 22

Lecture du premier livre de Samuel  26,2.7-9;12-13.22-23 : En ces jours-là,  Saül se mit en route, il descendit vers le désert de Zif avec trois mille hommes, l’élite d’Israël, pour y traquer David. David et Abishaï arrivèrent de nuit, près de la troupe. Or, Saül était couché, endormi, au milieu du camp, sa lance plantée en terre près de sa tête ; Abner et ses hommes étaient couchés autour de lui. Alors Abishaï dit à David : « Aujourd’hui Dieu a livré ton ennemi entre tes mains. Laisse-moi donc le clouer à terre avec sa propre lance, d’un seul coup, et je n’aurai pas à m’y reprendre à deux fois. »  Mais David dit à Abishaï : « Ne le tue pas ! Qui pourrait demeurer impuni après avoir porté la main sur celui qui a reçu l’onction du Seigneur ? »  David prit la lance et la gourde d’eau qui étaient près de la tête de Saül, et ils s’en allèrent. Personne ne vit rien, personne ne le sut, personne ne s’éveilla : ils dormaient tous, car le Seigneur avait fait tomber sur eux un sommeil mystérieux.  David passa sur l’autre versant de la montagne et s’arrêta sur le sommet, au loin, à bonne distance. Il appela Saül et lui cria : « Voici la lance du roi. Qu’un jeune garçon traverse et vienne la prendre !  Le Seigneur rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité. Aujourd’hui, le Seigneur t’avait livré entre mes mains, mais je n’ai pas voulu porter la main sur le messie du Seigneur. »

 

Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes - Paroisse Saint Bruno

Voilà une bien étrange histoire que nous rapporte aujourd'hui Samuel ! Celle d'un persécuté politique qui laisse la vie sauve à son Maître et persécuteur !Quelle leçon de vie pour ceux qui détiennent le pouvoir ! Quel exemple aussi pour les croyants au XXIème siècle ! Bon, je vous l'accorde, David a eu une vie exemplaire jusqu'au jour où lui aussi profita de sa puissance pour contourner la Loi. Mais revenons à la source de ce récit : Saül (dont le nom signifie « désiré ») a été le premier roi des israélites. Ce roi prit « vite la grosse tête » comme l'on dit, et ne supportait pas ceux qui étaient de meilleurs et de plus populaires chefs militaires. David (dont le nom signifie bien-aimé) qui avait été élevé à sa cour, était donc devenu l'homme à abattre car potentiellement promis à un avenir royal. Si les mœurs ont évolués, on ne peut pas dire la même chose pour les dictateurs, malheureusement. David avait, malgré tout, du respect pour son roi puisque, en son temps, Samuel, contre son gré, donna l'onction à Saül sur l'ordre de Dieu. Voilà un exemple qui doit nous servir de leçon : par notre baptême, nous savons que nous devenons prêtre, prophète et roi. Et puis, tous, chrétiens, croyants d'autres religions, incroyants, NOUS AVONS ETE CREES A L'IMAGE DE DIEU. Mais si nous devons respecter l'autre, nous devons cependant aussi combattre les injustices. Combien de croyants et non croyants, de religieuses et religieux, de journalistes ont été victimes de barbaries totalitaires, parfois au nom détourné de Dieu ? Nous ne le saurons jamais précisément, mais le chiffre d'une centaine par an est un minimum. Le procès en cours des complices présumés du crime perpétué contre le Père HAMEL nous rappelle la fragilité de nos démocraties ; OUI, NOUS DEVRIONS AIMER TOUTES LES FEMMES ET TOUS LES HOMMES DE NOTRE TEMPS (pas seulement ceux qui nous veulent du bien), mais sans rester utopistes. Nous sommes appelés à la conversion, et en la matière, ce n'est pas toujours facile, j'en conviens. Vous savez que j'ai été aumônier de la Maison d'Arrêt de Troyes, j'ai donc été amené à rencontrer des prévenus (en attente de procès), des condamnés. Écouter ,sans juger les personnes, n'a pas toujours été facile pour moi, et je n'excuse pas la violence quelle qu'elle soit. Je me répète, certains d'entre eux ont été fragilisés parce qu'ils n'ont pas eu la chance d'être aimés par leur famille biologique ou d'accueil. On n'éduque pas seulement en donnant à manger. Quand l''Évangile de ce jour nous dit : «  À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue », il faut traduire par A LA HAINE, IL NOUS FAUT REPONDRE PAR L'AMOUR. Alors, pratiquons l'amour Agapé (fraternel) généreusement. Portez-vous bien et, selon la formule à la mode depuis la pandémie, prenez soin de vous … et des autres.

Michel Marty diacre

Voir les commentaires

Dimanche 13 Février 2022 - dimanche de la santé - 6ème du temps ordinaire

12 Février 2022, 18:00pm

Publié par nicolas derrey

Dimanche 13 Février 2022 - dimanche de la santé - 6ème du temps ordinaire

télécharger la feuille de messe dominicale des 12 et 13 Février 2022

Ce dimanche de la santé est l'occasion d'annoncer notre prochaine rencontre du 

Service évangélique des malades

le mardi 1er Mars de 15h à 17h au Relais des Chartreux 109 av. Edouard Herriot à TROYES

J'ai contacté Marie-Claire Rémy avant de lancer avec elle cette invitation à nous réunir pour envisager la suite de notre mission commune de visite des malades et des personnes âgées, plus particulièrement de nos quartiers des Chartreux. 

En parlant déjà avec plusieurs d'entre vous visiteuses et visiteurs, nous avons réalisé que les visites ont continué pendant ces longs mois de pandémie, mais bien sûr pas toujours au même rythme et nous savons ce qu'il en été pendant les périodes de confinement et de mesures sanitaires plus drastiques à maintes reprises... Il nous faut ainsi faire le point sur les personnes qui se sentiraient délaissées et sur les personnes nouvellement visitées.

Nous parlerons aussi de l'organisation et de la prise en charge de ce service évangélique des malades. Marie-Claire l'a souhaité. Michel Marty sera avec nous. 

Nous aurons aussi le temps d'amorcer l'échange synodal...en tout cas de présenter ce dont il s'agit avec un petit questionnaire clair qui s'est avéré très fructueux dans les groupes et services qui l'ont utilisé.

Rencontrons-nous pour discerner ce qu'il nous faut continuer - et peut-être améliorer - afin d'assurer cette belle mission de visite fraternelle.

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno

La prière de ce dimanche

Seigneur Jésus,

Toi l'homme des Béatitudes,Toi le pauvre, le doux, le juste, le miséricordieux, donne-nous de vivre par Toi, avec Toi et en Toi. Quelques soient les évènements que nous traversons ou les difficultés que nous avons à affronter, permets que nous n'oublions jamais que Tu marches avec nous, que tu nous tiens la main, et qu'être heureux, c'est Te savoir à nos côtés quoi qu'il nous advienne.

Ainsi soit-il. 

Prière de ce dimanche disponible à la paroisse Saint Bruno au 43 et au Relais 109 av. E. Herriot  

COMMENTAIRE de la 1ère lecture du 6ème Dimanche ordinaire 13 02 22

Lecture du livre du prophète Jérémie 17, 5 - 8

Ainsi parle le Seigneur : Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel, qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur. Il sera comme un buisson sur une terre désolée, il ne verra pas venir le bonheur. Il aura pour demeure les lieux arides du désert, une terre salée, inhabitable.
Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance. Il sera comme un arbre, planté près des eaux, qui pousse, vers le courant, ses racines. Il ne craint pas quand vient la chaleur : son feuillage reste vert. L’année de la sécheresse, il est sans inquiétude : il ne manque pas de porter du fruit.

Pour attirer l'attention de ses lecteurs sur le contenu de son récit, le Prophète Jérémie prévient d'emblée « Ainsi parle le Seigneur ». Ne trouvez-vous pas les Paroles de Dieu très dures par rapport au genre humain ? Devrons-nous ne plus avoir foi en l'homme (ou la femme) pourtant créé à l'image de Dieu  sous peine de malheurs ?
Avec une première lecture un peu rapide nous pourrions le penser. Heureusement, pour commencer à relativiser, il y a la conjonction « tandis que » qui traduit une idée d'opposition. Ouf, nous l'avons échappé bel ! Il ne s'agit que d'une 'simple' mise en garde : cela n'arrivera que si notre cœur se détourne du Seigneur ; AUTREMENT DIT NOUS POUVONS METTRE NOTRE FOI EN UN HOMME OU UNE FEMME SI NOTRE COEUR RESTE FIDELE AU SEIGNEUR ET A SES COMMANDEMENTS. Dieu doit rester notre rocher sur lequel on s'appuie.

Pour bien comprendre Jérémie, il faut se rappeler qu'en son temps rois et chefs religieux se sont pervertis, en réintroduisant et idolâtrant des dieux païens, en contractant des alliances désastreuses pour la Foi avec d'autres rois, au détriment de l'Alliance. En privilégiant leur position sociale et les « biens de ce monde », ils se privaient de leurs racines, de leur « source » qui est le Dieu de Moïse.

Les choses avaient-elles changé du temps du Christ ? Pas sûr si l'on se réfère à l'Évangile de ce jour ! Et pour nous aujourd'hui, quels sont les « nouvelles idoles » qui nous éloignent de Dieu ?
Cette semaine, le 11 Février exactement, c'était la journée mondiale des malades instituée par le Pape Jean-Paul II, mais aussi la fête de Notre-Dame de Lourdes. Je me permets donc de suggérer que nous prenions un peu de temps pour rendre visite ou, si vous craignez la pandémie, pour téléphoner à une personne malade de notre famille, de nos amis, de nos voisins, de notre paroisse. Soyons-en convaincus, nous serons une source vivifiante pour celle ou celui que nous aurons visité ou contacté.
Peut-être aussi réussirons-nous à prendre un petit temps de prière avec eux s'ils sont croyants. C'est important de se sentir soutenu par la prière des autres, moi qui a été très gravement malade, je peux l'attester.
Allez, portez-vous bien et prenez soin de vous... et de celle ou celui que vous rencontrerez ! Portons-nous dans la prière. La prière est une source qui nous aide à porter du fruit.

Michel Marty, diacre du Diocèse de troyes, paroisse Saint Bruno

l'affiche du dimanche de la santé

l'affiche du dimanche de la santé

Notre Evêque Mgr Alexandre Joly vient de nous annoncer que le Pape François a choisi un nouvel évêque parmi les prêtres religieux actuellement dans notre diocèse de Troyes : 

Mgr Bernard de Clairvaux Toha Wontacien

Il résidait en effet à Troyes comme Supérieur Provincial de la Province de France au Benin des Oblats de Saint  François de Sales (O.S.F.S.). Ils ont été fondés à Troyes par le Père Brisson - béatifié le 22 septembre 2012 - . 

Source : Vatican News

Mgr Bernard de Clairvaux Toha Wontacien est né le 20 août 1970 à Abomey-Calavi. Il a fréquenté les écoles primaires et secondaires de la ville de Parakou et a ensuite obtenu une maîtrise en géologie. Il entre à l'Institut religieux des Oblats de Saint François de Sales (O.S.F.S.) et fait sa profession perpétuelle le 26 septembre 1998.

Il a notamment enseigné le latin au séminaire St. John Vianney à Pretoria, en Afrique du Sud. Il a été ordonné prêtre le 22 juillet 2006 à Parakou.

Il a ensuite exercé les responsabilités suivantes : Responsable de la coordination de la pastorale sociale et de la gestion des projets de développement de l'archidiocèse métropolitain de Parakou, coordonnateur de la Caritas diocésaine et des diocèses du Nord-Bénin (2006-2011); membre du conseil des affaires économiques de l’archidiocèse de Parakou et conseiller de l'archevêque (2007-2013); économe de la division Afrique de l'Ouest de la Province de France (2008-2018) et responsable de la traduction anglais/français au sein de sa congrégation  - l'O.S.F.S. (2012-2018); Maitre des scolastiques O.S.F.S., Abidjan, Côte d'Ivoire, (2013-2018); Conseiller Provincial (2015-2018) et de 2019 à aujourd'hui Supérieur Provincial de la Province de France de l'O.S.F.S. au Bénin.

Voir les commentaires

Dimanche 23 Janvier 2022 - Installation de Mgr Alexandre Joly - Dimanche de la Parole de Dieu

22 Janvier 2022, 16:46pm

Publié par nicolas derrey

Messe au Relais ce soir à 19h

Messe à St Bruno demain 23 Janvier à 10h 30

feuille de l'assemblée de ce dimanche avec annonce à télécharger

 Dimanche 23 janvier 15h 

Installation de Mgr Alexandre JOLY à la Cathédrale

liens ci-dessous

installation de Mgr Alexandre JOLY à Troyes - 23 Janvier 2022

Les prédécesseurs de Mgr Alexandre Joly en visite ad limina : Mgr André Fauchet ; Mgr Gérard Daucourt ; Mgr Marc Stenger

 

Aujourd’hui : Dimanche de la Parole institué par le pape François

 « J’établis donc que le IIIe Dimanche du Temps Ordinaire soit consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu. Ce dimanche de la Parole de Dieu viendra ainsi se situer à un moment opportun de cette période de l’année, où nous sommes invités à renforcer les liens avec la communauté juive et à prier pour l’unité des chrétiens. » Pape François.

Groupe biblique de St Bruno au Relais des Chartreux animé par Sœur Marie-Claver chaque samedi de 14h 30 à 16h – Sur les textes du dimanche : approfondissement par l’enseignement, la prière et l’échange. 07 54 16 89 59

COMMENTAIRE DE LA 1ere LECTURE DU 3ème Dimanche ordinaire  23 01 22

Lecture du livre de Néhémie 8,2-4a.5-6.8-10

       En ces jours-là, le prêtre Esdras apporta le livre de la Loi en présence de l’assemblée, composée des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre. C’était le premier jour du septième mois. Esdras, tourné vers la place de la porte des Eaux, fit la lecture dans le livre, depuis le lever du jour jusqu’à midi, en présence des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre : tout le peuple écoutait la lecture de la Loi. Le scribe Esdras se tenait sur une tribune de bois, construite tout exprès. Esdras ouvrit le livre ; tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée. Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout.
Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand, et tout le peuple, levant les mains, répondit : « Amen ! Amen ! » Puis ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant le Seigneur, le visage contre terre. Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu, puis les Lévites traduisaient, donnaient le sens, et l’on pouvait comprendre. Néhémie le gouverneur, Esdras qui était prêtre et scribe, et les Lévites qui donnaient les explications, dirent à tout le peuple : « Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu ! Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! » Car ils pleuraient tous en entendant les paroles de la Loi. Esdras leur dit encore : « Allez, mangez des viandes savoureuses, buvez des boissons aromatisées, et envoyez une part à celui qui n’a rien de prêt. Car ce jour est consacré à notre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart ! »

Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes ; paroisse St Bruno

Esdras est un prêtre important pour le Peuple Élu, puisqu'il ramena les déportés de Babylone à Jérusalem, il y a environ 2500 ans. C'est lui qui, avec Néhémie, entreprit la reconstruction du Temple, tout en restant sous la domination du Roi des Perses Artaxercès. A cette époque, l'hébreu n'était déjà plus compris ni parlé par la population. C'est pourquoi des lévites (descendants de la Tribu de Lévi) étaient chargés de traduire la Bible en araméen, langue locale. Le premier jour du 7ème mois était le début du calendrier civil, c'était donc un jour de fête, mais avec une conotation religieuse : il fallait donc bien se réjouir et festoyer. Contrairement à une idée reçue, ce retour des Hébreux dans leur terre promise ne fut pas de tout repos, leur long exil a laissé des traces psychologiques – les anciens prisonniers et internés dans les camps nazis de la seconde guerre mondiale ne diront pas le contraire-.

Les déportés avaient sans doute aussi idéalisé leur retour sur leur terre, et du rêve à la réalité, il y a une marge. Et puis, il a fallu vivre avec ceux qui s'étaient installés à leur place, essentiellement des peuples issus du monde païen. Certains juifs furent tentés de se tourner vers leurs idoles, d'autant plus que les mariages mixtes fragilisaient leur foi et leur pratique religieuse. La tentation ? Elle est constante tout au long de l'histoire du Peuple (souvenons-nous, entre autres, de la sortie d'Égypte et de l'idolâtrie du Veau d'or). Comme nos chers ancêtres dans la foi, nous sommes soumis à la tentation, je vous épargnerai d'en établir une liste interminable, chacun, moi y compris, est assez grand pour savoir son point faible, et je ne suis pas un moralisateur. Il faut rester modeste, mais confiant. Le Père BOURDALOUE qui fut le plus grand prédicateur de son temps -il n'hésita pas à sermonner Louis XIV - n'a-t-il pas dit avant de mourir : « il est temps que je fasse ce que j'ai tant de fois prêché aux autres ! ».


Il faut bien sourire un peu par les temps qui courent. Ne soyez pas offusqués de mes pointes d'humour, de mon brin de fantaisie qui parfois encadrent des réflexions sérieuses. Faites comme cette brave personne âgée de notre paroisse qui me disait dernièrement : « quand je relis vos commentaires dans le courant de la semaine, je me mets à rire ».


Comme disait une théologienne contemporaine : « pour ressouder leur communauté, Esdras et Néhémie ne lui font pas la morale, ils lui proposent une fête autour de la parole de Dieu. Rien de tel pour revivifier le sens de la famille que de lui proposer régulièrement des réjouissances ! « 
Alors, prenez soin de vous... et des autres, dans la joie et l'espérance. L'installation, en ce jour, de notre nouvel Évêque, le Père Alexandre, en est un motif supplémentaire.

Michel Marty, diacre

 

-Ménage à l’église : Mardi 25 Janvier à 9h.
-Chapelet : à l’intention de la jeunesse à 18h 30 à la chapelle 43 av. Edouard Herriot.

-Choucroute : Comme l’an dernier, notre prochaine choucroute vous est proposée en drive. Nous vendrons des parts individuelles le samedi 26 Février 2022 à l’église Saint Bruno de 10h à 11h 30 au prix de 12 €. Nous vous distribuons des bulletins d’inscriptions à nous retourner aux messes dominicales ou par courrier jusqu’au 20 Février 2022. Merci d’avance.

Voir les commentaires

16 janvier 2022 - 2ème dimanche du temps ordinaire - Année C & dimanche 23 janvier prochain

14 Janvier 2022, 19:47pm

Publié par nicolas derrey

16 janvier 2022 - 2ème dimanche du temps ordinaire - Année C & dimanche 23 janvier prochain

feuille d'assemblée du 16 janvier 2022 à télécharger

Janvier 2022 : semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

semainedepriere.unitedeschretiens.fr.

La traditionnelle semaine de prière pour l’unité a été préparée, pour 2022, par des chrétiens du Moyen-Orient qui ont choisi, pour différentes raisons, le thème de l’étoile qui s’est levée en Orient : « Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage » (Mt2, 2). Les Mages nous révèlent l’unité entre toutes les nations voulue par Dieu. Rappelons que le mot grec oikouménè, d’où vient le français œcuménisme, désigne l’ensemble de la terre habitée. Des extraits du chapitre 2 de l’évangile de Matthieu sont proposés à la méditation et à la prière pour les 8 jours de la semaine (du 18 au 25 janvier). Pour toute information complémentaire, se rendre sur le site :

Dans l’Aube, deux temps forts sont programmés à Troyes et Romilly :

  1. le mercredi 19 janvier à 18 h 30 à Troyes célébration au temple de l’Eglise Protestante Unie, 1, quai des Comtes de Champagne. Prédication de Mgr Alexandre JOLY
  2. le vendredi 21 janvier à Romilly-sur-Seine : messe à 18 h à l’église Saint-Martin ; repas partagé à 19 h salle paroissiale, 7, avenue Maréchal de Lattre de Tassigny ; veillée de prière œcuménique à 20 h dans la chapelle du presbytère (même adresse que la salle paroissiale). Les personnes sont libres de participer à tel ou tel moment, ou à l’ensemble ! 

Catéchèse :  Paroisses Troyes-sud : Jeudi 20 Janvier à 20h aux Trévois réunion de préparation de la retraite de profession de foi.

COMMENTAIRE DE LA 1ere LECTURE DU 2ème Dimanche ordinaire  16 01 22

Lecture du livre du prophète Isaïe 62, 1-5

Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas, et pour Jérusalem, je n’aurai de cesse que sa justice ne paraisse dans la clarté, et son salut comme une torche qui brûle. Et les nations verront ta justice ; tous les rois verront ta gloire. On te nommera d’un nom nouveau que la bouche du Seigneur dictera. Tu seras une couronne brillante dans la main du Seigneur, un diadème royal entre les doigts de ton Dieu. On ne te dira plus : « Délaissée ! » À ton pays, nul ne dira : « Désolation ! » Toi, tu seras appelée « Ma Préférence », cette terre se nommera « L’Épousée ». Car le Seigneur t’a préférée, et cette terre deviendra « L’Épousée ». Comme un jeune homme épouse une vierge, ton Bâtisseur t’épousera. Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu.

Voilà un texte qui n'est pas sans me rappeler un autre Livre de la Bible : le Cantique des Cantiques par sa poésie et son caractère sentimental, presque sensuel. Ne trouvez-vous pas qu' Isaïe attribue à Dieu des mots humains qui ne manquent pas d'audace, surtout qu'à son époque on est loin de parler de l'amour humain ! Le Tartuffe de Molière aurait mis son mouchoir sur cette prose qu'il n'aurait voulut voir...

Isaïe décrit d'un manière admirable la manière dont Dieu nous aime, et comme le disait un diacre du diocèse de Rennes, pour nous parler de cet amour, il utilise la comparaison la plus forte que les hommes puissent comprendre : l’amour du jeune marié pour sa femme, l’amour du fiancé pour sa fiancée : « L’amour dont nous rêvons tous un jour ou l’autre, l’amour qui invente des mots nouveaux pour dire la tendresse d’une relation personnelle et privilégiée entre deux personnes. » Je crois que dans ces deux phrases tout est dit et qu'il n'y a rien à rajouter. 


Oui Dieu nous donne cet Amour , mais nous n'en avons pas toujours conscience.
C'est à partir du Prophète Osée que le Peuple élu a commencé à être comparé à une épouse. Les notions de mariage, d'époux, d'alliance et d' amour sont liés et remontent à la nuit des temps. Par l'intermédiaire de Moïse, Dieu a fait une alliance inconditionnelle avec son Peuple, en lui donnant une Loi - sur des tablettes de pierre nous dit la Bible - qui a été enfermée dans l'Arche d' Alliance-. Mais savez-vous la signification de l'alliance que se donnent les époux lors de leur mariage ? C'est un peu un contrat visible qui prend la forme d'un anneau dont la forme n'a pas été choisie par hasard, c'est un cercle qui n'a ni début ni fin en signe d'éternité.


Pour nous chrétiens, la nouvelle Jérusalem, c'est l'Église du Christ, l'épouse de l'Agneau. Saint Jean y fait allusion notamment dans le Livre de l'Apocalypse. Notre Église est à la fois sainte parce que fondée par le Christ et mal sainte parce qu'elle est composée de personnes comme vous et moi, avec l'apport de nos charismes, certes, mais aussi celui de nos faiblesses, des scandales douloureux récents sont là pour nous le rappeler.
Alliance, mariage... n' hésitons à relire l'Évangile de ce jour qui nous montre un des premiers signes de la vie d'adulte du Christ. Il « sauve » de la honte, sur la demande de Marie sa mère, un marié qui n'a pas été assez prévoyant dans l'approvisionnent des boissons. Cet épisode des Noces de Cana est dans toutes les mémoires. 

Bonne année à vous tous, et à la semaine prochaine en prenant toujours soin de vous... et des autres.

Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes - Paroisse St Bruno

Voir les commentaires

à TROYES et ROMILLY : Semaine de prière pour l'unité des chrétiens 18 au 25 Janvier 2022

13 Janvier 2022, 19:39pm

Publié par nicolas derrey

à TROYES et ROMILLY : Semaine de prière pour l'unité des chrétiens 18 au 25 Janvier 2022

Thème de la semaine 2022

« Nous avons vu son astre à l’Orient                                                                                      et nous sommes venus lui rendre hommage » (Mt2, 2).

Chers amis,

Dans une semaine exactement une célébration oecuménique se déroulera à Troyes au temple de l'Eglise Protestante Unie. Merci d'annoncer ce temps fort dans vos bulletins paroissiaux, s'il y a lieu, dans vos liturgies de dimanche prochain, ou par tout autre moyen. Vous trouverez ci-dessous quelques précisions, et en pièce jointe l'affiche de cette année. Vous pourrez ajouter que Mgr Alexandre Joly y participera et assurera la prédication ! Précautions sanitaires habituelles bien sûr (masques...).

Je vous remercie,

Christian Collet,    délégué diocésain à l'oecuménisme du Diocèse de Troyes

Janvier 2022 : semaine de prière pour l’unité des chrétiens

La traditionnelle semaine de prière pour l’unité a été préparée, pour 2022, par des chrétiens du Moyen-Orient qui ont choisi, pour différentes raisons, le thème de l’étoile qui s’est levée en Orient : « Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage » (Mt2, 2). Les Mages nous révèlent l’unité entre toutes les nations voulue par Dieu. Rappelons que le mot grec oikouménè, d’où vient le français œcuménisme, désigne l’ensemble de la terre habitée. Des extraits du chapitre 2 de l’évangile de Matthieu sont proposés à la méditation et à la prière pour les 8 jours de la semaine (du 18 au 25 janvier). Pour toute information complémentaire, se rendre sur le site : semainedepriere.unitedeschretiens.fr.

Dans l’Aube, deux temps forts sont programmés :

-    1- le mercredi 19 janvier à 18 h 30 à Troyes célébration au temple de l’Eglise Protestante Unie, 1, quai des Comtes de Champagne. Prédication de Mgr Alexandre JOLY

    2- le vendredi 21 janvier à Romilly-sur-Seine : messe à 18 h à l’église Saint-Martin ; repas partagé à 19 h salle paroissiale, 7, avenue Maréchal de Lattre de Tassigny ; veillée de prière œcuménique à 20 h dans la chapelle du presbytère (même adresse que la salle paroissiale). Les personnes sont libres de participer à tel ou tel moment, ou à l’ensemble !

Les équipes liturgiques, dans tout le diocèse, pourront avoir à cœur de prier et faire prier pour l’unité de tous les chrétiens lors des messes du dimanche 23 janvier. Et pas seulement ce jour-là !

 


 

Voir les commentaires

Dimanche 9 Janvier 2022 - le Baptême du Seigneur - vers la messe d’installation de Monseigneur Alexandre Joly le 23 Janvier 2022

8 Janvier 2022, 13:38pm

Publié par nicolas derrey

télécharger la feuille de messe de ce dimanche 9 Janvier 22 - le Baptême du Seigneur

Dimanche 9 Janvier 2022 - le Baptême du Seigneur - vers la messe d’installation de Monseigneur Alexandre Joly le 23 Janvier 2022

infos pdf (texte ci-dessous) à télécharger - ...pour s'inscrire

Messe d'installation de Mgr Alexandre Joly


Destinataires : ALP, diacres, prêtres, paroisses, communautés religieuses. 

voici une lettre concernant les dispositifs pour participer à la messe d’installation de Monseigneur Alexandre Joly. L’équipe de préparation souhaite que les personnes intéressées prennent connaissance de ce message dès cette fin de semaine.
Le dimanche 23 janvier, notre diocèse sera en fête pour l’installation de Mgr Alexandre Joly 109ème évêque de Troyes.

La cérémonie aura lieu à 15h00 à la cathédrale. Les contraintes de sécurité et la situation sanitaire nous obligent à limiter en nombre les personnes présentes.

A la cathédrale seront accueillies les délégations des diocèses de Rennes et de Rouen, la famille et les proches de Mgr Joly et des délégations de notre diocèse (jeunes, personnes en fragilité, …).
Pour permettre à un plus grand nombre de personnes de vivre cette cérémonie un dispositif va être mis en place :
  • Retransmission en vidéo dans la basilique Saint-Urbain
  • Retransmission sur internet grâce aux moyens techniques d’un prestataire local et de KTO.
700 places (300 places à la cathédrale et 400 places à Saint-Urbain) seront disponibles pour les personnes ne faisant pas partie d’une délégation. Pour permettre l’accueil de ces personnes nous mettons en place un système d’inscription sur internet.

Les demandes devront s’effectuer à l’aide de l’adresse:
 
Les demandes pourront être déposées du lundi 10 janvier au dimanche 16 janvier inclus.
Pour les demandes d’assistance (en ligne), il est nécessaire d’utiliser l’adresse courriel inscription23-01@cathotroyes.fr.
Dans la semaine précédant la cérémonie les personnes ayant déposé une demande seront contactées par courriel.

Merci de prévenir les personnes que vous pouvez rencontrer de la mise en place de ce nouveau dispositif.

Pensez aux personnes n’ayant pas internet, n’hésitez à les aider à s’inscrire. La diffusion sur internet de la cérémonie peut être l’occasion d’un partage avec les personnes non équipées ou peu habituées à utiliser ces nouvelles technologies.

Nous pouvons aussi faire de cet événement une occasion d’organiser localement une rencontre en petits groupes tout en respectant les consignes sanitaires en vigueur. L’adresse de connexion sera diffusée sur le site diocésain et les réseaux sociaux.
 
Nous sommes désolés de devoir mettre en place ce système contraignant.
 
Merci de votre compréhension. Belle et bonne semaine à toutes et tous.
 
Pour l’équipe de préparation
François Bleuze

Une des rencontres synodales locales à Saint BRUNO

Relais paroissial 109 av. Edouard Herriot à Troyes

Action Catholique des Femmes

14 Janvier 19h - à 21h 30

 

Rencontre   "LE CLIMAT POUR LES NULS"

 

Voir les commentaires

1er janvier 2022 Solennité de la très Sainte Mère de Dieu - Journée mondiale de la paix

31 Décembre 2021, 19:33pm

Publié par nicolas derrey

 

Messe à 10h 30 en la chapelle de l'église St Bruno

au 43 av. Edouard Herriot à TROYES

cette messe est proposée aux paroisses de Troyes sud

Voir les commentaires

TROYES - PAROISSE SAINT BRUNO - MESSE DE NOËL le 24 et le 25 Décembre

24 Décembre 2021, 18:54pm

Publié par nicolas derrey

la crèche réalisée par es jeunes 12-15 ans

la crèche réalisée par es jeunes 12-15 ans

MESSE DE NOËL CE 24 DECEMBRE à 19h 15 à SAINT BRUNO

43 avenue Edouard Herriot à TROYES

________________________________

MESSE DE JOUR DE NOËL A 10h 30

43 avenue Edouard Herriot à TROYES

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>