Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
paroisse Saint Bruno des Chartreux - diocèse de Troyes

Dimanche 21 Mars 2021 - 5ème de Carême - scrutin de Léontine et Ulysse - action de grâce pour l'épiscopat de Mgr Marc Stenger

21 Mars 2021, 09:46am

Publié par nicolas derrey

Mgr Marc Stenger et le presbyterium de Troyes

Mgr Marc Stenger et le presbyterium de Troyes

Message de merci et d'au revoir de Monseigneur Marc STENGER

9 Mars 2021

Mes amis,

N’ayant pas pu vous dire merci à cause des règlementations, je ne voudrais pas que l’histoire que nous avons vécue ensemble se termine dans une impasse. Ce message sera donc un merci à chacun de vous et un au revoir à chacun de vous ; j’espère que nous pourrons nous retrouver pour une messe d’action de grâces dans des temps prochains.

Pour moi, tous les messages d’amitié et d’affection que j’ai reçus sont tout sauf une impasse. Ils me font chaud au cœur et constituent déjà un encouragement pour le temps qui viendra. La réglementation Covid ne permet pas pour l’instant un rassemblement. J’ai l’espérance que pour le futur cela va changer, ce qui nous permettra d’affronter une situation nouvelle. J’ai confiance aussi dans le Père Berthier, administrateur diocésain, il saura prévoir cette échéance.

Je pars le 17 mars direction Strasbourg pour un autre centre de rééducation qui m’offrira l’accompagnement dont j’ai encore besoin avec du personnel qualifié. Aujourd’hui c’est une nouvelle page qui se tourne, une page qui succède à vingt pages dans le diocèse de Troyes qui nous laisseront un grand souvenir et qui nous permettront de faire confiance en l’avenir qui est maintenant tout à construire. Votre prière, votre amitié, votre affection m’aideront à avoir confiance et espérance dans l’avenir ; je ne pars pas seul, je pars avec vous tous, surtout ceux qui ont bien voulu me confier leur mal-être. Soyez sûrs que je vous porte dans ma prière.

 Mon séjour dans l’Aube a été pour moi une nouvelle aventure ecclésiale. J’ose penser que ce sera de même à Strasbourg. Je voudrais partager avec vous la confiance que j’ai dans l’avenir. Quelles que soient les épreuves que vous traversez, que le Seigneur remplisse vos cœurs d’espérance. Il est toujours là, il ne vous abandonnera jamais. C’est un immense merci qui me vient aux lèvres en direction de lui, merci pour sa fidélité, merci pour sa présence, mais merci aussi pour tous ceux qui se sont engagés ; que l’Eglise qui est dans l’Aube soit un peuple fraternel, une belle famille.

Lors de mes retours dans le diocèse de Metz, après mes passages dans l’Aube, j’ai été le plus souvent amené à témoigner devant mes collègues que les chrétiens de l’Aube étaient conscients que leur diocèse, c’était leur Eglise, une Eglise dont ils avaient à prendre soin. Mon impression n’a pas disparu. Ce qui me permet de partir avec une grande confiance. Merci donc à vous tous qui vous êtes engagés au service de votre Eglise, les prêtres, les diacres, les laïcs, les consacrés. Tous ont apporté une contribution précieuse qui j’espère profiteraavec mon successeur.

Merci aussi au Père Jérôme Berthier qui a porté et assumé la charge avec courage. Merci aussi à nos deux évêques émérites, le Père Patenôtre et le Père Daucourt. Ils m’enseignent par leur témoignage comment être moi-même évêque émérite. Merci pour le concours qu’ils ont apporté dans la vie du diocèse.

Je voudrais donc aussi demander pardon à tous ceux que j’ai blessés, avec lesquels je n’ai pas su apporter ce qu’ils étaient en droit d’attendre, ceux que je n’ai pas su accueillir, ceux à qui je n’ai pas assez donné de temps, de sympathie pour les écouter. Le Seigneur a confié ses brebis aux pasteurs. Pardon de ne pas avoir su reconnaître ceux qui avaient besoin de mon attention. Pardon Seigneur de ne pas avoir estimé à son juste prix le cadeau que tu me faisais et qui était avec moi sur ma route.

Et je veux aussi dire merci de leur présence aux frères des autres Eglises qui étaient là avec leur jeunesse, leur dynamisme, leur espérance, leur foi. Ce qu’ils ont représenté a été un précieux cadeau pour notre Eglise.

Chers frères chrétiens, cet au revoir n’est pas un adieu, je vous donne un rendez-vous d’ici peu, quand ce sera possible. Avec ma profonde affection.

 

+ Marc STENGER

  Évêque émérite de Troyes

Fête de l'ANNONCIATION

La Paroisse et les Soeurs de l'Annonciation en communauté au Relais paroissial vous invitent à venir célébrer le Fête de l'Annonciation 

le jeudi 25 Mars

à 9h

au 43 av. Edouard Herriot à TROYES

 

Pour se préparer à célébrer la fête de l'Annonciation

il vous est proposé ces enseignements de

Martial Bargibant - groupe de prière "LOUANGE DE SA GLOIRE"

les soirées de louange ne peuvent être proposée en cette période de couvre-feu

 

Message de départ de Mgr. STENGER à télécharger

Dimanche 21 Mars 2021 - 5ème de Carême - scrutin de Léontine et Ulysse - action de grâce pour l'épiscopat de Mgr Marc Stenger
Dimanche 21 Mars 2021 - 5ème de Carême - scrutin de Léontine et Ulysse - action de grâce pour l'épiscopat de Mgr Marc Stenger
Dimanche 21 Mars 2021 - 5ème de Carême - scrutin de Léontine et Ulysse - action de grâce pour l'épiscopat de Mgr Marc Stenger
Dimanche 21 Mars 2021 - 5ème de Carême - scrutin de Léontine et Ulysse - action de grâce pour l'épiscopat de Mgr Marc Stenger
Dimanche 21 Mars 2021 - 5ème de Carême - scrutin de Léontine et Ulysse - action de grâce pour l'épiscopat de Mgr Marc Stenger

Feuille d'assemblée de la messe de ce dimanche

COMMENTAIRE 1ère  LECTURE DU 5ème DIMANCHE DE CAREME 2021

Lecture du livre du prophète Ézékiel 37,12-14

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, ô mon peuple,
et je vous ramènerai sur la terre d’Israël. Vous saurez que Je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai – oracle du Seigneur.

- Michel Marty - diacre du Diocèse de Troyes, paroisse Saint Bruno -

Quelle drôle d'histoire nous raconte ici le prophète Ézéchiel ! Une histoire à relever un mort ? Eh bien, dans un sens, oui ! Un message de désespoir, non ! Il faut se remémorer que le Peuple Hébreux se trouve alors déporté, confiné dans tout l'Empire Babylonien. Quelque part ces exilés sont morts parce qu'ils sont coupés de leurs racines ancestrales et du Temple de Jérusalem, haut lieu de leur culture religieuse et politique. Lorsque Dieu annonce qu'il va ouvrir leurs tombeaux, il ne fait qu'annoncer, par anticipation, leur LIBERATION et leur REIMPLANTATION sur leurs terres d'élection. Il prédit aussi qu'il donnera au Peuple un souffle de vie en signe d'un renouveau spirituel. N'est-ce pas, quelque part, une résurrection ?
Comme pour illustrer ce passage biblique de l'Ancien Testament, deux images du Nouveau Testament se sont présentées spontanément à moi : la résurrection de Lazare (reprise dans l'Évangile de ce jour) qui le libère de la mort, mais aussi le Souffle de l'Esprit reçu par les apôtres après un confinement au Cénacle, confinement qui va les libérer de l'enfermement intérieur dans lesquels il sont, par crainte du monde extérieur. Ils deviendront alors des missionnaires aux quatre coins de l'Empire romain
Confinement ? Vous avez dit confinement ? C'est malheureusement une réalité actuelle qui nous renvoie à notre fragilité humaine. NE NOUS LAISSONS PAS ENFERMER AUSSI SPIRITUELLEMENT, libérons-nous de cette épreuve à la fois physique et morale qui pèse sur nous. J'entends d'ici des voix (pas celles de Jeanne D'ARC bien sûr) me dire : « Michel, ton discours il est un peu facile à dire. » Oui, ces voix ont raison, mais elles doivent se souvenir que, si la situation actuelle n'est pas simple, la FOI NOUS POUSSE A NOUS DEPASSER. Jésus a été crucifié sur une croix, subissant une peine infâme pour un « crime » qu'il n'a pas commis, il a été mis à nu, outrage supplémentaire destiné à humilier encore plus le condamné (nos représentations pudiques nous le montrent avec un linge autour des hanches).  Mais il savait qu'au delà de l'épreuve subie... il y avait la VIE ETERNELLE promise à toutes et tous. Comment sortir de « notre tombeau » ?Quel sens libérateur donner à notre confinement ? VOUS AVEZ LA REPONSE, VOTRE PROPRE REPONSE qu'il faut chercher dans la prière,  dans les petits événements positifs qui jalonnent notre vie et dans une charité repensée à la lumière de l'encyclique de notre bon Pape François « Laudato si » dont j'ai déjà fait référence il y a quelques semaines. Prenez soin de vous, ne baissez pas les bras. Restons soudés par la prière mutuelle.

Voir les commentaires

DIMANCHE 7 mars - 3ème DIMANCHE DE CAREME - 1er scrutin de Léontine et d'Ulysse

12 Mars 2021, 15:35pm

Publié par nicolas derrey

DIMANCHE 7 mars - 3ème  DIMANCHE DE CAREME - 1er scrutin de Léontine et d'Ulysse

Annonces     

  • Ce dimanche 7 mars : quête pour le chauffage de l’église
  • A partir du 14 mars : vente de chocolat pour les séminaristesactuellement en formation au Séminaire St Sulpice d’Issy-les-Moulineaux.
  • Messe de la journée des Femmes : A l’occasion de la journée internationale des
    droits des femmes, nous les femmes catholiques à la paroisse saint Bruno des Chartreux voulons célébrer une messe le lundi 8 Mars 2021 à 17 h au relais paroissialsaint Bruno des Chartreux, 109 Avenue
    Edouard Herriot. Cette messe sera célébrée pour les femmes victimes de toutes sortes de violences.Celles qui le souhaitent peuvent prendre part à cette messe :
    « Soyons solidaires et œuvrons contre les violences envers les femmes »
  • Chemin de croixchaque vendredi de Carême à 15h à l’église St Bruno
  • Messes en semaine tant que dure le couvre-feux :

17h au  Relais 109 av. E. Herriot : le lundi 

9h  au Relais 109 av. E. Herriot : le mardi ; mercredi ; vendredi

9h  à la chapelle au 43 av. E. Herriot : le jeudi

17h au Relais 109 av. E. Herriot : le samedi (messe dominicale anticipée ; 30 places).

COMMENTAIRE SUR LA 1ère LECTURE DU DIMANCHE 07 03 2021

du fait du 1er scrutin des catéchumènes, les lectures de ce jour sont celles de l'année A
Lecture du livre de l’Exode 17, 3-7

En ces jours-là,  dans le désert, le peuple, manquant d’eau, souffrit de la soif. Il récrimina contre Moïse et dit : « Pourquoi nous as-tu fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir de soif avec nos fils et nos troupeaux ? »  Moïse cria vers le Seigneur : « Que vais-je faire de ce peuple ? Encore un peu, et ils me lapideront ! »  Le Seigneur dit à Moïse : « Passe devant le peuple, emmène avec toi plusieurs des anciens d’Israël, prends en main le bâton avec lequel tu as frappé le Nil, et va ! Moi, je serai là, devant toi, sur le rocher du mont Horeb. Tu frapperas le rocher, il en sortira de l’eau, et le peuple boira ! »
Et Moïse fit ainsi sous les yeux des anciens d’Israël.Il donna à ce lieu le nom de Massa (c’est-à-dire : Épreuve) et Mériba (c’est-à-dire : Querelle), parce que les fils d’Israël avaient cherché querelle au Seigneur, et parce qu’ils l’avaient mis à l’épreuve, en disant : « Le Seigneur est-il au milieu de nous,
oui ou non ? »      
     

Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes, paroisse Saint Bruno

Dans son exode pour atteindre la terre promise, Moïse a fait traversé le Nil au Peuple Hébreux, par la mer des joncs dite aussi mer des roseaux, pour se retrouver dans le désert où il demeurera environ 40 ans. Qu'est-il de plus précieux dans le désert qu'une oasis, qu'un point d'eau , qu'un puits ? Rien, car sans eau nul humain ne peut survivre. Comme l'eau vint à manquer, le Peuple commença à se révolter contre Moïse, lequel craignit pour sa vie certainement dans une période de trouble, nous pouvons penser qu'il se soit alors tourné vers Dieu, dans un moment de solitude et de détresse, afin de lui demander de l' aide. Mais Dieu n'est pas une entreprise commerciale créée pour l'assistance aux voyageurs, il ne lui demande pas de s' asseoir sous la tente et d'attendre qu'un dépanneur vienne pour solutionner le problème : Dieu l'appelle à agir, « à mouiller sa chemise  comme l'on dit parfois» en emmenant avec lui des anciens (sans doute des chefs de famille ou de clan, qui représentent le peuple, un peu comme un conseil de sages). Dans une démarche pleine de foi, Moïse relèvera le défi et partit  vers le Mont Horeb (nom qui veut dire aride, desséché), et frappera le rocher indiqué par Dieu d'où sortira l'eau. Non, Moïse n'est pas un sourcier, c'est Dieu qui est la source. Aujourd'hui nous avons tous soif de quelque chose, parfois même de choses secondaires. Savons-nous nous tourner, et pas seulement dans les moments difficiles, vers Dieu le Père? Savons nous nous tourner vers Jésus le Fils ? invoquons nous l'Esprit Saint ? L'Évangile de ce jour nous montre que Jésus est une source inépuisable, bien plus que celle dans le désert, et la Samaritaine sera la première à vouloir de cette « eau vive ». On notera au passage qu' elle sera aussi la première missionnaire. C'est en lisant la Bible (Ancien et Nouveau testament), en ayant recours aux divers sacrements que nous propose l'Église, en pratiquant la charité et en accompagnant les plus démunis que nous pouvons ressentir la présence de Dieu en nous. Les épreuves peuvent parfois nous amener à douter de lui. « Le Seigneur est-il au milieu de nous, oui ou non ? » Et si l'on essayait cette semaine de trouver notre réponse personnelle.
Prenez soin de vous, de ceux qui vous sont chers, et des autres...Bonne semaine.  

 

Voir les commentaires

Dimanche 28 Février 2021 - 2ème Dimanche de Carême - Année A

27 Février 2021, 23:42pm

Publié par nicolas derrey

Eglise Saint Bruno ; vue intérieure sud

Eglise Saint Bruno ; vue intérieure sud

COMMENTAIRE SUR LA 1ère LECTURE DU DIMANCHE 28 02 2021
                                      2ème dimanche de carême

Lecture du livre de la Genèse 22, 1-2.9-13.15-18

En ces jours-là, Dieu mit Abraham à l’épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! »
Dieu dit : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l’offriras en holocauste sur la montagne que je t’indiquerai. » Ils arrivèrent à l’endroit que Dieu avait indiqué.
Abraham y bâtit l’autel et disposa le bois ; puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.
Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. Mais l’ange du Seigneur l’appela du haut du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! » L’ange lui dit : « Ne porte pas la main sur le garçon ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique. » Abraham leva les yeux et vit un bélier retenu par les cornes dans un buisson.
Il alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils.
Du ciel, l’ange du Seigneur appela une seconde fois Abraham. Il déclara : « Je le jure par moi même, oracle du Seigneur : parce que tu as fait cela, parce que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique, je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, et ta descendance occupera les places fortes de ses ennemis. Puisque tu as écouté ma voix, toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance. »

Michel Marty, diacre du Diocèse de Troyes, paroisse St Bruno

Je vous avouerai que ce texte m'a beaucoup posé question. J'ai dû faire plusieurs recherches afin de comprendre ce que voulait nous dire l'auteur sans m'attacher à une lecture fondamentaliste qui me semblait à exclure d'emblée. Et j'ai bien fait, car dans l'Ancien Testament, plus précisément dans le Lévitique, le Deutéronome, et le 2ème Livre des Rois, les auteurs nous montrent leur ferme opposition aux sacrifices humains, peut-être sous l'influence des Perses, en faveur de Molek (appelé aussi Moloch) par certains peuples païens et par quelques israélites dans la vallée de Hinnom (le roi de Jérusalem Achaz sacrifia son fils ainé pour conjurer l'invasion ennemie).

ALORS POURQUOI DIEU DEMANDERAIT-IL A ABRAHAM DE SACRIFIER SON FILS  ISAAC ?


N'oublions pas que, dans le langage biblique « mettre à l'épreuve » signifie à la fois tester, vérifier la valeur, mais aussi tenter. Un début de piste nous est donné pour commencer à comprendre, elle se trouve dansles versets 7 et 8 qui ne sont pas repris dans le texte liturgique : Isaac dit à son père Abraham : « Mon père ! – Eh bien, mon fils ? » Isaac reprit : « Voilà le feu et le bois, mais où est l’agneau pour l’holocauste ? » Abraham répondit : « Dieu saura bien trouver l'agneaupour l' holocauste mon fils ! »
Abraham  avait-il repéré le bélier qui était pris par les cornes dans un fourré à proximité ? a-t-il pressenti que Dieu le mettait à l'épreuve pour lui faire comprendre autre chose ,comme un long chemin de conversion? Sans doute. D'ailleurs le grand saint Augustin, dans ses confessions, nous met sur la voie : "Isaac porte lui-même le bois de l’holocauste, parce qu’il est une figure du Christ qui porte lui-même sa croix, bien que porter le bois de l’holocauste soit l’office du prêtre. Mais le Christ est à la fois la victime et le prêtre. » Ce qui suit : et tous deux s’en allèrent ensemble se rapporte au même mystère. En effet, tandis qu’Abraham, s’apprêtant à sacrifier, porte le feu et le couteau, Isaac ne marche pas derrière lui mais avec lui, montrant par là qu’il s’acquitte pareillement avec lui de la fonction sacerdotale.
 "Dieu saura bien trouver l’agneau pour l’holocauste mon fils."
Je suis frappé par cette réponse d’Abraham, à la fois exacte et prudente. En effet, à son fils qui l’interroge sur le présent, il répond en disant l’avenir. C’est que le Seigneur lui-même devait trouver l’agneau dans la personne du Christ..."

Mais quel est le sacrifice que Dieu demande à Abraham ? Ne serait-ce pas de se détacher de ce fils unique qui le comble humainement afin de recevoir une fécondité bien plus grande, puisque Dieu lui fait une promesse : « je te donnerai une descendance nombreuse. ». Déjà lorsqu' Abraham avait chassé son fils Ismaël, né de sa servante Hagar, Dieu lui avait dit qu'il fera de lui aussi une nation. C'est pourquoi Abraham est appelé le Père des Croyants (des Hébreux d'abord, puis des Chrétiens et des Musulmans).
Abraham n'est-il pas la préfiguration du Père Éternel qui n'a pas hésité à nous donner son fils Jésus  (Rom 8,32), et  Isaac, lorsqu'il porte le bois du sacrifice, celle du Christ qui donne librement sa vie pour le salut de l'humanité ? Nombreux ont été les Pères de l'Église (Évêques chargés de la pastorale qui ont vécu les premiers siècles après les Apôtres pour dire la foi chrétienne, poser les premières bases de l'organisation de l'Église primitive) à faire se rapprochement.
Le Prophète Osée dans son Livre, chapitre 6 verset 6
) reprend : « c'est la miséricorde que je veux et non le sacrifice. »
Dans un excellent article publié dans le Bulletin de liaison du catéchuménat en janvier 2012, le Père Philippe Marxer écrit :  « Jésus, dans saint Matthieu 9,13, reprend lui-même la parole du prophète Osée. Proscrit-il « le sacrifice » ?. Et du même coup, la tradition catholique se serait-elle trompée, pendant plus de vingt siècles, en parlant du « sacrifice de la messe » ? Pour sortir aisément de cette opposition abusivement simplificatrice, rappelons-nous que l’on parle toujours du « saint sacrifice » de la messe. Je veux dire par là que la notion de « sacré » (qui a pour dérivé le sacrifice) doit s’enrichir de celle de « sainteté» pour devenir chrétienne. Expliquons-nous ! L’histoire du peuple d’Israël fait apparaître une tension entre sacerdoce et prophétisme. Les prêtres de l’époque avaient en charge le Temple. Ils sacrifiaient des animaux pour expier les péchés du peuple. Les prophètes Amos et Osée dénonceront l’illusion qui consisterait à se réconcilier avec Dieu sans qu’il y ait une transformation de soi-même. Si le sacrifice est une offrande –et il en est une !- et si au cours de l’eucharistie il y a un temps dit « d’offertoire », c’est pour que cette offrande soit celle de nous-même. Tel est le sens de la critique des prophètes : un sacrifice qui ne reposerait que sur des signes extérieurs sans qu’il y ait conversion intérieure ne serait qu’un pis-aller. « 

Mon commentaire, puisé largement dans des écrits de nombreux auteurs sérieux peut vous paraître long... et il l'est en effet, et je vous félicite de l'avoir lu jusqu'au bout. Il m'a demandé beaucoup de recherche et de travail. Mais je n'ai pas résisté à l'envie de vous partager ce que cette lecture d'aujourd'hui m'a apporté dans la compréhension du sens de la messe. Alors j'ai une faveur à vous demander aujourd'hui : ce texte vous a-t-il fait grandir dans la foi ?

La triste actualité française nous amène à constater que des jeunes -de plus en plus jeunes-, au nom de rivalité de quartier, de rivalité amoureuse, n'hésitent pas à sacrifier d'autres jeunes. Prions pour les victimes, les agresseurs et leurs familles qui, souvent hélas, sont défaillantes ou dépassées, ou en manque de relations sociales.

Prenez soin de vous... et des autres selon la formule devenue traditionnelle depuis un an.

Michel Marty

Retour sur l'appel décisif à Saint Bruno

les appelés au baptême

les communautés religieuses appelées à prier pour les catéchumènes

 

ANNONCES                                               

Chemin de croix  chaque vendredi de Carême à 15h à l’église St Bruno

Quête pour le chauffage de l’église : Dimanche 7 Mars

Préparation de la retraite de profession de foi : 10 Mars à 14h 30 à St Julien

Jeudi 11 Mars14h 30 à 16h 30 réunion des consulteurs

Samedi 13 Mars retraite de préparation au premier pardon  de 9h 30 à 16h 30 pour les enfants de 2ème année de caté avec ceux de St André et St Bruno 

Samedi 13 Mars à 10h 30 à la chapelle de Saint Bruno, baptême d'un enfant de la communauté de l'Eglise orthodoxe roumaine à Troyes. Prions pour le nouveau baptisé, sa famille et son Eglise.

 Messes en semaine tant que dure le couvre-feux :

  • 17h au Relais 109 av. E. Herriot : le lundi 
  • 9h  au Relais 109 av. E. Herriot : le mardi ; mercredi ; vendredi
  • 9h  à la chapelle au 43 av. E. Herriot : le jeudi
  • 17h au Relais 109 av. E. Herriot : le samedi (messe dominicale anticipée ; 30 places).

Intention de prière 

Une action de grâce ce dimanche : le 10ème anniversaire de mariage de Yannick et Jean-François Renault

Prière pour nos défunts :  Marie-France RIPEAU ; N’Simba MATUBANZILA dont les obsèques ont été célébrés cette semaine. Georges MARTIN et les défunts de sa famille ; Suzanne et Jules MARCHAL et leur famille ; les défunts de la famille WILLEM-DASSENOY.

Intention de prière diocésaine

Prions pour le rétablissement de Mgr. Marc Stenger actuellement en soin depuis son AVC.

Prière proposée aux diocésains par l'administrateur du diocèse pour la nomination de notre nouvel évêque par le Pape François.

 

Dimanche 28 Février 2021 - 2ème Dimanche de Carême - Année A
ÉVANGILE de la transfiguration
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé » (Mc 9, 2-10)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

 

 

En ce temps-là,
Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean,
et les emmena, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.
Et il fut transfiguré devant eux.
Ses vêtements devinrent resplendissants,
d’une blancheur telle
que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse,
et tous deux s’entretenaient avec Jésus.
Pierre alors prend la parole
et dit à Jésus :
« Rabbi, il est bon que nous soyons ici !
Dressons donc trois tentes :
une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
De fait, Pierre ne savait que dire,
tant leur frayeur était grande.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre,
et de la nuée une voix se fit entendre :
« Celui-ci
est mon Fils bien-aimé :
écoutez-le ! »
Soudain, regardant tout autour,
ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.

Ils descendirent de la montagne,
et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu,
avant que le Fils de l’homme
soit ressuscité d’entre les morts.
Et ils restèrent fermement attachés à cette parole,
tout en se demandant entre eux ce que voulait dire :
« ressusciter d’entre les morts ».

– Acclamons la Parole de Dieu.

 

"...Survint une nuée qui les couvrit de son ombre"

Voir les commentaires

Dimanche 21 Janvier 2021 - 1er Dimanche de Carême - année A

19 Février 2021, 21:21pm

Publié par nicolas derrey

"Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais : je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre."

"Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais : je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre."

Chemin de 26 Février 2021

à 15 h à la chapelle de St Bruno

au 43 av. Edouard Herriot à Troyes

texte à télécharger ci-dessous

texte rédigé par des jeunes à la demande du Pape François

 

chemin de croix choisi pour le vendredi19 février à 15h à la chapelle du 43 Herriot.

télécharger la feuille de chants d'assemblée et la prière pour un nouvel évêque

le commentaire biblique de Michel Marty

COURT COMMENTAIRE SUR LA 1ère LECTURE

DU DIMANCHE 21 02 2021-1er dimanche de carême

Lecture du livre de la Genèse 9, 8-15

Dieu dit à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous : les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre, tout ce qui est sorti de l’arche. Oui, j’établis mon alliance avec vous : aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. » Dieu dit encore : « Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais : je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre. Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre, et que l’arc apparaîtra au milieu des nuages, je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous, et tous les êtres vivants : les eaux ne se changeront plus en déluge.

S'il est un personnage biblique de l'Ancien Testament très connu, c'est celui dont il est question aujourd'hui : Noé, un homme juste aux yeux de Dieu . Au passage, le nom de Noé -en hébreux Noah- est formé de deux lettres Nour et Het. Ces deux lettres inversées forment le mot Hen, c'est à dire 'grâce' :les deux mots figurent dans la Genèse 6,8 : « Mais Noé (NoahNoun Het) trouva grâce (HenHet Noun) aux yeux du Seigneur »
Prévenu par Dieu, il va construire une arche pour y recueillir un couple de tous les animaux afin de repeupler la terre après le déluge. Le déluge ! Dans toutes les cultures antiques, sur tous les continents, une légende commune raconte qu'il y eut, il y a fort longtemps, des pluies diluviennes entraînant une montée importante des eaux qui fit périr beaucoup d' hommes (et bien sûr de femmes et d' enfants) et des animaux. Notre récit du déluge dans la Bible a largement été puisé dans la tradition babylonienne, comme d'ailleurs le serpent lors de la création, réadapté à l'histoire du Peuple Élu alors en exil. Avez vous remarqué l'importance d'un mot qui revient cinq fois dans ces quelques versets ? C'est le mot ALLIANCE, Alliance de Dieu avec non seulement l'humanité (et pas seulement le Peuple hébreux, puisque Noé, descendant d'Adam est né bien avant Abraham) mais aussi avec ... l'ensemble de la faune, comme s'il fallait se rappeler qu'hommes et bêtes -qui sont dotés d'intelligence- ont été créés par Dieu. Ne faut-il pas voir dans cette proximité un appel à un mieux vivre ensemble quelle que soit notre race ? A mieux respecter les animaux (et la nature)  dont nous sommes dépendants? Si l'eau peut être un signe de mort, comme au déluge, elle est davantage une source de vie indispensable, pour la survie de tous, elle peut être dévastatrice et féconde à la fois (comme dans les Pays de mousson). L'eau, c'est aussi un des symboles forts du baptême comme nous le rappelle Pierre dans la seconde lecture de ce jour. En « préservant la race humaine et les espèces animales », le personnage de Noé ne serait-il pas en quelque sorte un « nouvel Adam » ?
L'alliance entre Dieu et l'humanité représente l'union de la terre et du ciel, elle est manifestée symboliquement par un phénomène optique, l'arc en ciel, qui intervient avec le retour de la lumière après la pluie.
Pour conclure, je souhaiterais que nous ayons une pensée particulière pour toutes les personnes victimes de graves inondations, en particulier dans le Sud-Est et le Sud-Ouest de la France depuis le mois d'Octobre dernier.
Prenez soin de vous, des autres, et si vous en avez... de vos animaux.

Annonces de la semaine

Chemin de croix chaque vendredi de Carême à 15h à l’église St Bruno

Ménage de l’église 23 Février à 9h

Chapelet à la chapelle du 43 av. Herriot le 25 Février à 17h

Quête pour le chauffage de l’église : Dimanche 7 Mars

 Messes en semaine tant que dure le couvre-feux :

  • 17h à la chapelle au Relais 109 av. E. Herriot : le lundi 
  • 9h  au Relais 109 av. E. Herriot : le mardi ; mercredi ; vendredi
  • 9h  à la chapelle au 43 av. E. Herriot : le jeudi
  • 17h au Relais 109 av. E. Herriot : le samedi (messe dominicale anticipée ; 30 places).

Texte proposé aux équipes liturgiques

Formation liturgique : un texte pour les membres des équipes liturgiques de la paroisse St Bruno

Voir les commentaires

L'entrée en carême à la paroisse Saint Bruno - Diocèse de Troyes

17 Février 2021, 01:23am

Publié par nicolas derrey

L'entrée en carême à la paroisse Saint Bruno - Diocèse de Troyes
       Invitation diocésaine à l'APPEL DECISIF 
 
SAMEDI 20 FEVRIER à 14H30
en l'église ST Bruno
présidée par le P. Jérôme Berthier  
 au 43, avenue Edouard Herriot-  Troyes
 
Le Père Jérôme Berthier, administrateur du Diocèse de Troyes et les membres du service diocésain
du catéchuménat,
La communauté paroissiale de St Bruno
sont heureux de vous inviter
à la célébration de l'appel décisif des catéchumènes 
 
Au cours de cette étape importante, l'Eglise accueille la demande des catéchumènes qui veulent  s'engager dans la vie chrétienne en recevant les sacrements de  baptême , de l'Eucharistie et de la Confirmation. 
 L'appel décisif est  le moment où se cristallise toute la sollicitude que l'Eglise porte aux catéchumènes. C'est la responsabilité et aussi la joie de toute l'Eglise  : évêque , prêtres, accompagnateurs , parrains, marraines, assemblée  et chrétiens du diocèse  chacun à sa place que d' accompagner les catéchumènes à la rencontre du Christ. 
Cette année, la célébratiose déroule en paroisse   et s'inscrit au cœur de  l'Eucharistie , messe anticipée du premier dimanche de Carême afin de permettre à la communauté locale et communautés du diocèse  de s'associer à ce bel évènement. 
Alors n'hésitez pas à faire connaître cette célébration et à inviter les chrétiens et chercheurs de Dieu autour de vous.
Nous vous attendons nombreux et mettons tout en œuvre pour respecter  les règles sanitaires en vigueur. Merci de prévoir votre  masque
 
Pour information : les catéchumènes , parrains et marraines sont attendus à 14h précises pour un temps de préparation avant la célébration 
 
Bien fraternellement
Au nom du service diocésain du catéchuménat
 
 Odile Coltat 

      L’appel décisif d'adultes du Diocèse à leur baptême 

Léontine et Ulysse de Saint Bruno 

Le Samedi 20 Février à St Bruno à 14h 30

Tous les adultes du diocèse baptisés en la nuit de Pâques 2021 vous attendent ce samedi 20 Février à la célébration de leur appel décisif par le Père Jérôme Berthier administrateur du diocèse.

Le samedi 6 Février ils l’ont déjà rencontré à St Bruno. Venons les y accompagner ce samedi. Nous y prierons pour eux et avec eux. Ce sera aussi et d'abord un témoignage fort de cette sollicitude que l'Eglise porte aux catéchumènes. Me Odile Coltat responsable du catéchuménat y insiste :

"L'appel décisif est  le moment où se cristallise toute la sollicitude que l'Eglise porte aux catéchumènes."  C'est la responsabilité et aussi la joie de toute l'Eglise  : évêque , prêtres, accompagnateurs, parrains, marraines, assemblée  et chrétiens du diocèse  chacun à sa place que d' accompagner les catéchumènes à la rencontre du Christ. Voir ci-dessus son invitation.

Comment manifester notre sollicitude de diocésains, de membres des paroisses pour les catéchumènes, si nous ne sommes pas engagés habituellement à leur côté au cours de leurs années de préparation ?  

La réponse est évidente : par le témoignage de notre fraternité en Christ...et ce témoignage ne doit-il pas, ne peut-il pas commencer par notre présence à Saint Bruno à cette célébration de leur appel décisif ? (Nous disposons de 180 places dans le respect des règles sanitaires). 

 L'appel décisif des catéchumènes est une célébration liturgique qui doit  être clairement un témoignage de l'Eglise diocésaine, le témoignage de nous tous, prêtres, laïcs, consacrés-ées. Un témoignage concret de communion dans l’amour, de prière commune, de sainteté et de fraternité en Christ ouverte et partant, missionnaire. (Cette communion fraternelle diocésaine est d'ailleurs  bien signifiée sur le plan de la prière par la liste des noms des baptisés adultes de Pâques envoyée aux communautés religieuse du Diocèse).                                                            

Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno

Célébration des Cendres à Saint Bruno

      Il vous reste une possibilité de recevoir les cendres

 proposée exceptionnellement  cette année en raison du couvre-feux : Ce premier dimanche de carême 21 février au cours de la messe de 10h 30 à l’église 43 av. Edouard Herriot.

En raison des risques de contagion pandémique le rite des Cendres sera accompli selon les normes spécialement établies par le Cardinal Sarah, Préfet de la Congrégation romaine pour le culte divin et la discipline des sacrements. Sans touché du front et la parole du rite étant prononcée une seule fois sur toute l’assemblée par le célébrant portant un masque.

      "A la suite du Seigneur plein de tendresse"

Recevoir les cendres exprime notre intention de faire de ce carême un temps de renouveau spirituel et de conversion aux côtés de nos catéchumènes. Ce geste nous engage personnellement. Il exprime entre autres  notre résolution personnelle - insérable d'un engagement communautaire - et notre décision intérieure de nous mettre à la disposition du Christ en comptant sur Lui et sur l'Esprit Saint pour retrouver ou approfondir une vie de baptisé plus sainte et plus déterminée. Une vie qui soit signe de la Joie chrétienne avec le Seigneur et avec les autres. C'est le témoignage fraternel que nous devons aux catéchumènes, les futurs baptisés adultes de notre Pâques 2021. 

Père Nicolas Derrey

      Vers les solennités pascales !

Ce que nous rappelle un texte important de notre Eglise sur le Carême, les célébrations de la Semaine Sainte et la Veillée pascale : Pascalis Sollemnitatis.

Les équipes liturgiques peuvent me demander ce texte par e.mail en pièce jointe. C'est l'occasion d'aller à l'essentiel lorsque les difficultés du temps présent appelle quelques adaptations d'horaire et de déroulement des rites. 

21. Le mercredi avant le premier dimanche de Carême, les chrétiens, en recevant les cendres, entrent dans le temps établi pour que les âmes se purifient. Ce signe de pénitence, qui vient de la tradition biblique et que la coutume de l'Église a conservé jusqu'à nous, manifeste la condition de l'homme pécheur, qui confesse extérieurement sa faute devant le Seigneur et exprime ainsi sa volonté de conversion intérieure, conduit par l'espoir que le Seigneur sera pour lui plein de tendresse. Ce signe marque le début du chemin de conversion, qui atteindra son terme par la célébration du sacrement de Pénitence les jours qui précèdent Pâques [22]. La bénédiction et l'imposition des cendres se font soit au cours de la messe, soit également en dehors de la messe. En ce cas, le rite est précédé de la liturgie de la Parole et conclu par la prière des fidèles [23].

22. Le mercredi des cendres est jour de pénitence obligatoire dans toute l'Église, et on observera l'abstinence et le jeûne [24].

Voir les commentaires

Dimanche 14 Février 2021 - 6ème Dimanche du Temps Ordinaire - Année B

16 Février 2021, 00:11am

Publié par nicolas derrey

l'hôpital vue de Saint Bruno

l'hôpital vue de Saint Bruno

Le commentaire biblique de Michel Marty vous a manqué dimanche dernier : 

le voici !  

 la mise à jour du site de ce dimanche 14 février a été retardée, mais nos difficultés de serveur d'envoi et de site sont en partie résolues

______________________________________________________

Le commentaire biblique de Michel Marty

COURT COMMENTAIRE SUR LA 1ère LECTURE  DU DIMANCHE 14/02/2021  6ème semaine du Temps Ordinaire

 

Aujourd'hui les nouvelles lèpres  

qui excluent les personnes de notre Société ?

du livre des Lévites 13, 1-2.45-46

"Le Seigneur parla à Moïse et à son frère Aaron, et leur dit : « Quand un homme aura sur la peau une tumeur, une inflammation ou une pustule, qui soit une tache de lèpre, on l’amènera au prêtre Aaron ou à l’un des prêtres ses fils. Le lépreux atteint d’une tache portera des vêtements déchirés et les cheveux en désordre, il se couvrira le haut du visage jusqu’aux lèvres, et il criera : “Impur ! Impur !” Tant qu’il gardera cette tache, il sera vraiment impur. C’est pourquoi il habitera à l’écart, son habitation sera hors du camp. »

Michel Marty, diacre du Diocèse de Troyes, paroisse Saint Bruno

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais ce texte me révolte : en matière d'exclusion et d'humiliation, il est difficile de faire pire. Il faut cependant relativiser et se resituer dans le contexte de l'époque où les épidémies décimaient beaucoup de malades. La maladie se répandait par le toucher ou la salive, et les antibiotiques, seuls remèdes, n'existaient pas puisqu'ils n'ont été découverts par Alexander Flemming qu'en 1928.  Les endroits isolés où les lépreux étaient parqués, en dehors des villes, étaient nombreux. La Loi était dure, mais de nombreux préceptes ont un lien avec l'hygiène et la santé.

Les nouvelles lèpres qui excluent les personnes

Quelles sont aujourd'hui, tout au moins en France, les nouvelles lèpres qui excluent les personnes de notre Société ? Je ne vais pas énumérer la liste, elle serait trop longue, et vous pourriez citer les mêmes que moi. Le reflet que nous renvoie la Société peut aussi accentuer l'exclusion et l'on peut devenir exclu et du coup s'exclure soit même. Si je cible nos assemblées dominicales à St Bruno, je poserais volontiers quelques questions :

- quelle place laisse-t-on aux handicapés lorsqu'il y en a dans l'assistance ?

- si nous avons des fonctions paroissiales, comment ne pas être un obstacle à ce que d'autres puissent se «mettre en route» et partager les tâches, les responsabilités ? Il m'est arrivé, quelquefois, de rencontrer dans des Associations (même catholiques)  des personnes accrochées à leur pouvoir, à leurs prérogatives, n'hésitant pas à décourager les bonnes volontés ! Bon si je réfléchis un peu, en certaines occasions, d'autres ont pu penser la même chose me concernant. Le Christ, lui,  nous a montré le chemin : il a fait confiance à ses disciples (dans lesquels se trouvaient un pêcheur à l'esprit «un peu bouché», un voleur, un collaborateur avec l'occupant romain, un grand adolescent) il n'a pas exclu, il a remis debout.

Un mot venu du coeur tient chaud

Jésus fait de nous des Vivants. L'amour des autres est essentiel, et si je me répète souvent en la matière, n'y voyez aucune attaque contre quiconque, mais plutôt une manière de mettre en évidence ce précepte du Christ. L'on dit que saint Jean proclamait souvent : «aimez vous les uns les autres », au point que certains disaient qu'il radotait. En bien, je vous invite, sœurs et frères à radoter avec moi. Cette semaine, c'est le nouvel an du calendrier chinois, et l'hiver nous a rappelés à son bon souvenir, alors je ne résiste pas à vous faire connaître ce proverbe chinois : «Un mot venu du cœur tient chaud durant trois hivers.» Alors tenons-nous chauds les uns les autres. Et pour continuer la formule reprise depuis la pandémie : « Prenez soin de vous et des autres.»

Michel Marty, diacre

 

 

Voir les commentaires

Dimanche 31 Janvier 2021 - 4ème Dimanche du Temps ordinaire - Dimanche de la vie consacrée

30 Janvier 2021, 22:14pm

Publié par nicolas derrey

Messe dominicale à 10h 30

à Saint Bruno 43 av. Edouard Herriot à Troyes

renouvellement des voeux de consécration dans l'ensemble du diocèse pour les religieux et les religieuses, les moniales et toutes le personnes consacrées

 les enfants en catéchèse et leur familles sont spécialement invités ce dimanche à la messe à Saint Bruno

initiation à la messe avec Chantale pour les enfants de première année

_______________________________

Les Soeurs de l'Annonciation de Bobodioulasso

dans le Diocèse de Troyes à Saint Bruno - Relais

 

pour télécharger la feuille d'assemblée - chants

COURT COMMENTAIRE SUR LA 1ère LECTURE DU DIMANCHE 31 01 2021

4ème semaine du Temps Ordinaire

Lecture du livre du Deutéronome 18,15-20

Moïse disait au peuple : « Au milieu de vous, parmi vos frères, le Seigneur votre Dieu fera se lever un prophète comme moi, et vous l’écouterez. C’est bien ce que vous avez demandé au Seigneur votre Dieu, au mont Horeb, le jour de l’assemblée, quand vous disiez : “Je ne veux plus entendre la voix du Seigneur mon Dieu, je ne veux plus voir cette grande flamme, je ne veux pas mourir !” Et le Seigneur me dit alors : “Ils ont bien fait de dire cela. Je ferai se lever au milieu de leurs frères un prophète comme toi ; je mettrai dans sa bouche mes paroles, et il leur dira tout ce que je lui prescrirai. Si quelqu’un n’écoute pas les paroles que ce prophète prononcera en mon nom, moi-même je lui en demanderai compte.
Mais un prophète qui aurait la présomption de dire en mon nom une parole que je ne lui aurais pas prescrite, ou qui parlerait au nom d’autres dieux, ce prophète-là mourra.” »

Michel Marty diacre du Diocèse de Troyes - Paroisse Saint Bruno

Dans ce passage du Deutéronome nous est rapporté le ressenti du Peuple Hébreux au pied du Mont Sinaï, volcan ancien, soumis à des tremblements de terre fréquents où Moïse reçut les commandements de Dieu. La crainte de Dieu était très ancrée dans l'esprit des Hébreux, et il parlaitnon pas directement au Peuple, mais par l'intermédiaire d'un Prophète. Durant la période où a été écrit le Deutéronome, le prophète Jérémie s'est lamenté plusieurs fois contre de faux prophètes qui pratiquaient la divination et prétendaient lire l'avenir. Il y en a eu à toutes les époques. Mais paradoxalement, alors que les vrais prophètes annoncent fréquemment le malheur, ce sont souvent les faux prophètes qui annoncent le bonheur !De nos jours, de nombreuses sectes, éparpillées sur tous les continents, prospèrent sous l'emprise d'un gourou, faux prophète par excellence, qui n'hésite parfois pas à devenir un artisan de violence, pire de mort. Le Père Jacques TROUSLARD, co-auteur du livre : «Sectes : état d’urgence»,était un spécialiste qui classait la dangerosité d'un groupe à partir d'une grille d'analyse qui prend en compte la manipulation mentale, la destruction de la personne, de sa famille, et de l'escroquerie intellectuelle, morale et financière. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous référer à son ouvrage.
Lorsque Dieu dit : «Je ferai se lever au milieu de leurs frères un prophète comme toi ; je mettrai dans sa bouche mes paroles, et il leur dira tout ce que je lui prescrirai », nous pensons immédiatement au Christ , issu du Peuple Hébreux qui, tout en aimant et respectant la Loi, l'a accomplie, en enseignant avec autorité et non à la manière des scribes. Jésus, visage humain du Père, a donné sa vie jusqu'au bout afin de nous faire connaître Dieu et nous ouvrir les « portes de la vie éternelle ».Oui, l'accomplissement parfait de la Loi, c'est l'Amour. Oui, Jésus est plus grand que Moïse, il est le Vrai Prêtre, le Vrai grand Prophète, le Vrai Roi. Dans sa grande sagesse, l'Église a eu soin de mettre, comme presque tous les dimanches, un passage de l'Évangile qui vient s'appuyer sur l'Ancien Testament. La Nouvelle Alliance vient s'enraciner dans l'Ancienne Alliance afin de mieux l'éclairer et nous éclairer.
Écouter la Parole de Dieu, c'est bien, la mettre en pratique, c'est encore mieux. Pour cela, je vous invite à réfléchir en ces temps de confinement, si vous le voulez bien, au moyen pas trop compliqué mais réalisable par lequel nous (vous et moi) pourrons basculer encore plus de l'un à l'autre... aimer d'avantage les autres peut être une piste...
Continuez à prendre soin de vous et des autres.

 

Voir les commentaires

Dimanche 24 Janvier 2021 - Dimanche de la Parole de Dieu - 4ème du Temps ordinaire - Année B

23 Janvier 2021, 00:06am

Publié par nicolas derrey

Dimanche 24 Janvier 2021 - Dimanche de la Parole de Dieu - 4ème du Temps ordinaire - Année B

(pages du site en cours de rédaction)

23 Janvier et samedis suivants de couvre-feux : Messe dominicale brève anticipée à 17h

au Relais paroissial, 109 av. Edouard Herriot à Troyes

 

24 Janvier : Messe dominicale à 10h 30

à l'église Saint Bruno, 43 av. Edouard Herriot à Troyes

messe du Dimanche de la Parole de Dieu

EDITO

"Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le !" Marc 9, v. 7 

      Lors de cette messe au moment de l'envoi, avant que le diacre s'adresse à nous en disant : "Allez dans la Paix du Christ", chaque participant sera invité à recevoir le Livre des Evangiles en édition de poche.

Guère plus grand que votre téléphone portable ce recueil des quatre Evangiles pourra vous accompagner partout. Pourquoi ne pas devenir des familiers de la Parole de Dieu ?

Une parole, un récit  de rencontre de Jésus, de guérison, d'apparition du jour de Pâques, une parabole... ne vous a-t-il pas un jour déjà touché  particulièrement ? Au point de pouvoir peut-être comme les disciples d'Emmaüs vous dire à vous-même : "notre coeur n'était-il pas brûlant en nous, tandis qu'il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Ecritures ?" (Lc 24, 32)

Alors pourquoi ne pas devenir des familiers de la Parole de Dieu ? Pourquoi nous priver du pain quotidien de cette Parole..., puisque nous en avons eu le goût ? ou parce que, faute de la fréquenter, avec au fond du coeur une désolation dont nous ne saurions dire la cause, nous souffrons d'en avoir faim de cette  Parole...de Dieu ?  En voici le Livre : "prenons et lisons", écoutons ! A Milan en juillet 386, dans le jardin, Saint Augustin avant sa conversion, entendit une voix, comme celle d'un enfant, lui dire : "tolle", "lege" - "prends et lis" - . Il alla alors ouvrir le Livre des Ecritures qu'un ami lui avait confié. Il retrouva le texte d'une épitre de Saint Paul qu'il avait délaissé...Ses hésitations et atermoiements prirent fin. Ce fut sa conversion...

      Nous vous suggérons aussi, si vous le voulez, d'offrir ce petit livre des Evangiles à une personne avec laquelle vous avez déjà échangé une ou plusieurs fois soit sur la vie, son sens, sur l'amour, sur le sens du don de soi, sur ce qui fait sens, nous éclaire, au plus profond de notre conscience, soit sur l'au-delà, la foi, Dieu, la Bible, Jésus, ses paroles, ses miracles, sa personne...

Oui, offrez ce recueil des quatre Evangiles. Sans prosélytisme, à bonne escient, parce que vous aurez senti que vous le pouvez, notamment en raison du lien d'amitié toute gratuite qui s'est créé de toute évidence avec cette personne. 

P. Nicolas Derrey, curé de Saint Bruno

le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.
le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.
le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.
le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.
le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.
le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.
le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.
le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.

le pape François - Saint Paul - la Thora - Marie et Jésus à l'écoute des Ecritures - évangéliaire - la Parole annoncée, ivoires expo "chrétiens d'Orient", Institut du Monde Arabe.

ANNONCES - EVENEMENTS & CELEBRATIONS

20 Février

L’appel décisif des nouveaux baptisés de Pâques 2021 à Saint Bruno. L’heure sera fixée en fonction des règles de couvre-feux à cette date. 

6 Février

la "choucroute" de Saint Bruno en drive. Nous ne pourrons pas nous réunir dans lasalle de Saint Bruno cette année. Ne laissons pas la covid 19 nous empêcher de continuer autrement la tradition de notre repas-choucroute convivial festif de février. A la maison cette année. Pourquoi pasen famille et/ou en s'invitant les uns les autres, mais attention : à 6 à la maison !...pas plus. Participons avec plaisir. Mêlons l’utile à l’agréable !Ce rendez-vous convivial dans l’amitié nous tient à cœur et sa recette, chaque année, contribue en effet à l’équilibre du budget de fonctionnement de notre communauté paroissiale.

Merci de remplir la fiche proposée aux portes de l’église ou sur le site de la paroisse www.saintbruno.net  et de passer au drive prendre votre commande…

DRIVE CHOUCROUTE à SAINT BRUNO 43 av. Edouard Herriot à TROYES

Distribution des part le samedi 6 Février 2021

de 10h à 13h à l’église Saint Bruno. 12€ la part.

COMMENTAIRE SUR LA 1ère LECTURE DU DIMANCHE 24 01 2021
3ème semaine du Temps Ordinaire

Lecture du livre de Jonas 3, 1-5.10

La parole du Seigneur fut adressée de nouveau à Jonas : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. » Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser. Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac. En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.

 

 

Le saviez-vous ? La cité païenne de Ninive – carrefour commercial de l'antiquité - se situait dans les faubourgs d'une ville qui, aujourd'hui s'appelle Moussoul, deuxième ville d'Irak.  Même si elle était assez grande, un européen d'aujourd'hui n'aurait pas mis 3 jours à pied pour la traverser, sauf s'il respectait la culture ambiante qui faisait une grande place aux palabres, dans le bon sens du terme : les habitants prenaient le temps de se parler et de demander des nouvelles des uns et des autres, des cousins et des cousins des cousins...Le texte écrit après le retour de l'exil met en scène un « petit » prophète qui a d'abord été réticent aux ordres donnés par Dieu puisqu'il s'agissait d'annoncer aux habitants une sentence terrible : « dans quarante jours la ville sera détruite ». Souvenons-nous que quarante est, dans la Bible, le temps d'une expérience humaine. Il n'est donc pas étonnant que Jonas essaya de « se défiler » par peur de représailles, d'autant plus qu'il venait d'être jeté dans la mer par des matelots.Il faut se rappeler que plus d'un prophète a été mis à mort. Contre toute attente, les habitants jeûnèrent , et se revêtir d'une toile à sac, se reconnaissant ainsi pécheurs. Dans les versets 6 et 7 qui ne sont pas repris dans ce passage, le roi fit de même et alla même jusqu'à s'asseoir sur la cendre. Tous se convertirent et Dieu revint sur sa décision. Ce qui nous montre que Dieu, pourtant bien souvent présenté dans l'Ancien Testament comme terrible et vengeur, est un Dieu d'Amour et qu'il sait se montrer tendre et miséricordieux envers ceux qui reconnaissent leurs fautes. L'Évangile de ce jour nous dit : « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. ». Par cette formule qui est reprise le premier jour du carême lors de l'imposition des cendres, l'Église nous fera entrer dans le carême, temps de pénitence et de partage-. Si vous êtes curieux, prenez votre Bible et au début du chapitre 4. Vous aurez ainsi la stupeur de constater que ce « petit » prophète est surpris par la conversion des Ninivites, il ne s'y attendait pas, aussi  exprimera-t-il son mécontentement et sa révolte envers la bonté de Dieu. Lui, le prophète, le donneur de leçons avait besoin de se convertir.  Nous aussi, parfois, sommes des « donneurs de leçons ». : mais Dieu aime aussi les païens qui se reconnaissent pécheurs, les hommes de bonne volonté, même s'ils ne sont pas des chrétiens « pur jus ». D'ailleurs, il y a presque 60 ans, le Concile Vatican II nous l'a rappelé dans les constitutions pastorales 'Lumen Gentium' et 'Gaudium et spes'. Alors posons-nous la question : aujourd'hui est-ce que je sais pardonner ?
Pardonner ne veut pas dire oublier, mais « sauter » par dessus ce qui nous a fait mal. C'est si facile ...en théorie. Le pardon nous ouvre la Vie.

Voir les commentaires

Dimanche 17 Janvier 2021 - 2ème Dimanche du Temps Ordinaire - Année B, St Marc -

16 Janvier 2021, 17:49pm

Publié par nicolas derrey

Dimanche 17 Janvier 2021 - 2ème Dimanche du Temps Ordinaire - Année B, St Marc -

Messe à 10h 30 à Saint Bruno ce Dimanche 17 Février

- Annonces de Janvier -

29 Janvier

Action Catholique des Femmes : Réunion le 29 Janvier de 15h 30 à 17h 30, sur le thème « fécondité et fertilité » dans la vie et l’expérience des femmes. Au Relais 109 av. E. Herriot à Troyes.

Tous les mercredis

Temps de vie fraternelle et convivialité : tous les mercredis à Saint Bruno (1erétage) au 43 av. E. Herriot à Troyes – avec Nelly Monjardet de l’Ordre de Malt-Paroisse Saint Bruno.

22 Janvier ; 29 Janvier ; 5 février

« Que nos yeux s’ouvrent ! » :quatre Vendredis de jeûne et de prière (le premier est passé). C’est le titre d’une démarche spirituelle proposée par la  Conférence des évêques de France pour sortir d’une bioéthique aveuglée. A l’occasion du projet de loi qui revient bientôt devant le Sénat, en deuxième lecture, révisant la loi de bioéthique. Passages des Evangiles et intentions de prière proposés pour chaque vendredi.

24 Janvier

Le dimanche « de la Parole de Dieu » à Saint Bruno. Messe à 10h 30. Ce dimanche institué par le Pape François est préparé et animé par les animatrices - Soeur Marie Claver ; Anne-Marie Masson - de groupes bibliques de la Paroisse ouverts à tous. Distribution gratuite de l’Evangile (…si stock encore disponible).

6 Février

la "choucroute" de Saint Bruno en drive. Nous ne pourrons pas nous réunir dans lasalle de Saint Bruno cette année. Ne laissons pas la covid 19 nous empêcher de continuer autrement la tradition de notre repas-choucroute convivial festif de février. A la maison cette année. Pourquoi pasen famille et/ou en s'invitant les uns les autres, mais attention : à 6 à la maison !...pas plus. Participons avec plaisir. Mêlons l’utile à l’agréable !Ce rendez-vous convivial dans l’amitié nous tient à cœur et sa recette, chaque année, contribue en effet à l’équilibre du budget de fonctionnement de notre communauté paroissiale.

Merci de remplir la fiche proposée aux portes de l’église ou sur le site de la paroisse www.saintbruno.net  et de passer au drive prendre votre commande…

DRIVE CHOUCROUTE à SAINT BRUNO 43 av. Edouard Herriot à TROYES

Distribution des part le samedi 6 Février 2021

de 10h à 13h à l’église Saint Bruno. 12€ la part.

20 Février

L’appel décisif des nouveaux baptisés de Pâques 2021 à Saint Bruno. L’heure sera fixée en fonction des règles de couvre-feux à cette date. Voire Edito de ce dimanche à paraître...  

Voir les commentaires

Dimanche 10 Janvier 2021 - Le Baptême du Seigneur - année B -

11 Janvier 2021, 14:34pm

Publié par nicolas derrey

la "choucroute" de Saint Bruno

Samedi 6 Février 2021

Une bonne occasion de maintenir la tradition

de notre repas-choucroute convivial festif de février

à 6 à la maison...en famille et/ou en s'invitant les uns les autres

à notre table jusqu'à six personnes... !  

en drive de 10h à 13h au 43 avenue Edouard Herriot

à Saint Bruno

 

Merci de remplir la fiche ci-dessous et de passer au drive

 Imprimez vous-même et partager l'invitation

ou demandez-nous des exemplaires

 

Dimanche 10 Janvier 2021 - Le Baptême du Seigneur - année B -

Le commentaire biblique de Michel Marty

SUR LA lèvre LECTURE DU DIMANCHE 10 01 2021 - BAPTÊME DU CHRIST

Lecture du ilvre du prophète lsaïe 55, 1-11

   Ainsi parle le Seigneur :Vous tous qui avez soif, venez, voici de l'eau. Même si vous n'avez pasd'argent, venez acheter et consommer, venez acheter du vin et du lait sans argent, sans rien payer. Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, vous fatiguer pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi bien, et vous mangerez de bonnes choses, vous vous régalerez de viandes savoureuses ! Prêtez l'oreille. Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez. Je m'engagerai envers vous par une alliance éternelle : ce sont les bienfaits garantis à David. Lui, j'en ai fait un témoin pour les peuples, pour les peuples, un guide et un chef. Toi, tu appelleras une nation inconnue de toi ; une nation qui ne te connaît pas accourra vers toi, à cause du Seigneur ton Dieu, à cause du Saint d'lsraël, car il fait ta splendeur. Cherchez le Seigneur tant qu'il se laisse trouver ; invoquez-le tant qu'il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l'homme perfide, ses pensées. Qu'il revienne vers le Seigneur qui lui montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon. Car mes pensées ne sont pas vospensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, - oracle du Seigneur - . Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées. La pluie et la neige qui descendent des cieux n'y retournent pas sans avoirabreuvé Ia terre, sans l'avoir fécondée et I'avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain àceluiqui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sansavoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission.

Michel Marty, diacre du Diocèse de Royes, Paroisse Sain Bruno

       Une première lecture rapide du début du texte peut nous laisser perplexe : (( venezacheter du vin et du lait sans rien payer ! ». Avec naïveté ou malice nous pouvons nousinterroger avec humour : Ah bon ! du temps d'Isaïe ily a encore mieux que les soldes de fin de saison, mieux que Mac Arthur Glen ou Marques Avenue ? 

  Bien sûr, laréponse, vous la connaissez comme moi. Nous devons nous rappeler avant tout que le Peuple Elu a connu la soit dans le désert pÊndant 40 ans (quarante étant le temps d'uneexpérience humaine dans la Bible), en attendant la Terre Promise. Il n'y a pas de vie sans eau (ou si peu), I'eau, c'est aussi elle qui rous nettoie. L'eau est une bénédiction même si parfois elle peut être menaçante.

  Dès les temps les plus anciens, les humains -et les animaux- se sont fîxés à proximité d'une source, d'une oasis, d'une rivière , d'un lac, d'un fleuve. Or, nous avons tous soif, et nous croyants avons soif de çonnaître Dieu. Dans la symbolique juive, I'eau représente la Torah (les cinq premiers Livres de la Bible hébraique, transmis par Dieu à Moïse). Le Christ, comme le Seigneur d' Isaïe, nous le redit : « si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive » (Jn7,37), "A celui qui a soif, moi, je donnerai I'eau de la source de vie, gratuitement (Ap. 2I, A6) ", à la Samaritaine il déclare : « celui qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et 1'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. » (Jn 4,14)


Que ce soit dans I'Ancienne Alliance ou dans Ia Nouvelle Alliance, Dieu Ie Père puis son Fils Jésus, donnent tout gratuitement, la seule condition c'est de vouloir cette eau vive. Ne dépensons pas parfois des sommes importantes pour des choses futiles (voir inutiles). Dépensons plutôt pour ceux qui sont dans le besoin, donnons du pain à celui qui doit manger : notre offrande ira à Dieu, puisque Jésus nous a enseigné : "ce que vous avez fait au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous l'avez fait » Maffhieu 25,40. Cherchons le Seigneur tant qu'il se laisse trouver ! . Dieu donne gratuitement, faisons de même, bien sûr dans la mesure de nos possibilités.
Mais attention, nos pensées ne sont pas celles de Dieu, ne calculons pas nos mérites,ne marchandons pas avec Dieu.
Prenez soin de vous ... et des autres.

Michel Marty

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>